Archive for 18 juillet 2007

Des bouquins pleins de Ouebe pour l’été

Les éditions Eyrolles, qui sont des gens très bien (la preuve), proposent pour l’été qui n’en finit pas de ne pas arriver une sélection de bouquins en tous genres sur les Standards du Web et outils libres. Pour répondre à des questions comme :
– comment faire un site de qualité, qui soit bien référencé ?
– Comment le faire avec des outils libres et gratuits ?
– Comment faire de l’informatique autrement et ne plus se sentir limité(e) parce qu’on a pas les moyens d’avoir la dernière version d’un logiciel ?
– Comment réussir à faire tomber toutes les filles sur la plage quand on est un geek barbu ? (non c’est pas vrai).

Bon, moi j’aurais tendance à répondre « suffit de prendre un Mac », mais c’est un débat pour un autre moment.

En attendant, profitez bien de vos vacances, car la rentrée sera sûrement… chargée. :-)

PS : et on en profite pour faire coucou à Sandrine, Muriel, Julie et tou(te)s les autres chez Eyrolles.

PPS : et je fais du copinage si je veux, na !

PPPS : et pour ceux qui n’ont pas envie de se prendre la tête sur l’informatique, je rappelle que le dernier Harry Potter sort le 21. Miam.

Pourquoi l’iPhone n’a pas de 3G

Tout simplement parce que, comme le disait Jobs et le démontre le test d’Anandtech, les puces 3G bouffent un max d’énergie. Le pire étant l’autonomie diminuée de moitié quand on ne fait que téléphoner via 3G. Brrrrrr.

(Via Daring Fireball)

De l’art de la présentation

J’ai eu il y a quelques semaines la chance d’être invité par l’équipe de BeMac et Apple France à donner une conférence à Strasbourg sur le sujet « Apple et le design », dans le cadre du Parcours du Design organisé par le Chambre du Commerce et de l’Industrie de cette charmante contrée. Manque de chance, il n’y a pas eu beaucoup de monde (la faute m’en incombe partiellement, je ne vous avais pas prévenu, ô mes fans, mais il faut dire aussi que ça tombait le premier jour des soldes). Si tout va bien, d’ici quelques semaines, on aura la vidéo de la conférence en ligne, avec les diapos.

De cette conférence, je garde cependant une excellente expérience et un excellent souvenir, car cela m’a rappelé pas mal de points essentiels pour réussir une présentation en public, entre autres :
Regardez le public. Captez le regard de chacun, montrez que vous souhaitez captiver chaque membre. Ne fixez pas une seule personne : vous risquez de la mettre mal à l’aise. De même, ne regardez pas vos pieds ou le fond de la salle, puisque là, vous donnerez l’impression d’être vous-même mal à l’aise ;

Maitrisez votre sujet. Pas la peine de monter sur scène si vous ne savez pas de quoi vous allez parler. Montrez que vous avez confiance en vos connaissances. Si vous ne savez pas de quoi vous parlez, cela va se sentir très, très rapidement…

Répétez, répétez, répétez ! La maîtrise de votre présentation ne viendra qu’avec de la répétition. N’ayez pas peur d’être ridicule chez vous, c’est de toute façon préférable à être ridicule devant deux-cent personnes… La répétition, c’est aussi quelque chose qui peut se faire dans la tête. Par exemple, j’essayais durant la journée, par exemple en faisant la vaisselle, de reprendre mentalement l’ensemble de mes diapositives exactement dans le bon ordre.
Accessoirement, la répétition permet également d’éliminer un autre problème : la panne du projecteur. En effet, si vous réussissez à continuer votre présentation et à captiver votre public malgré l’absence d’image, c’est que vous être un vrai présentateur, et cela vous attirera une admiration sans borne du public.

Soignez vos diapositives. En vrac : limitez au maximum le texte, privilégiez les images haute définition, banissez les cliparts et les GIFs (surtout animés !), banissez tout ce qui fait cheap. Au passage, si vous avez besoin d’utiliser une image haute définition d’un produit ou d’une personne, n’hésitez pas à contacter le service presse de la société en question : j’avais par exemple besoin pour cette présentation d’une image haute def de M. Helmut Harsslinger de FrogDesign. Après avoir contacté leur service de presse, j’ai eu une photo haute def le lendemain matin de l’illustre Monsieur dans la boite aux lettres, c’est quand même mieux que de perdre deux heures à chercher sur Google non ?

Banissez également les puces : les puces créent une barrière entre l’auditoire et le présentateur. Si vous devez vraient placer des puces parce que vous pensez que chaque point est important, faites une diapositive par point, et illustrez chaque point, au sens même du mot « illustrer » : attribuer une image correspondant à l’idée que vous souhaitez faire passer.

– De même, ne surchargez pas vos diapositives en texte… Sinon, vous allez les lire, et il n’y a rien de pire qu’un présentateur qui lit sa présentation.

Faites face à votre public. Un acteur ne tourne jamais le dos au public, et surtout pas pour lire une diapositive !!! C’est cependant extrêmement dur. Mais n’oubliez pas que votre ordinateur peut afficher la même image sur l’écran interne et sur le vidéoprojecteur. Donc, regardez votre écran de temps en temps, et restez concentré sur les réactions du public ;

Écartez-vous de votre pupitre : ne restez pas derrière un pupitre ou une table, prenez le micro, et déplacez-vous devant la scène. Le pupitre est une autre barrière avec le public. Ne restez pas non plus avec le projecteur dans les yeux, ça ne sert à rien, si ce n’est à perdre quelques dixièmes à chaque oeil à la fin de la journée ;

Soyez exigeant avec vous-même. Si vous trouvez qu’une diapositive n’est pas bonne, refaites-la. Si vous trouvez que l’ensemble de la présentation n’est pas bonne, réorganisez vos diapositives jusqu’à ce que l’ensemble soit cohérent et fluide. J’ai refait certaines diapositives dans le train avant d’arriver à Strasbourg l’après-midi même, et j’étais content au final de l’avoir fait ;

Ayez de l’humour. Je sais, c’est pas forcément facile. Mais tentez de mettre une dose d’humour dans votre présentation, ça fait toujours mieux passer la pilule, surtout si le sujet est indigeste. Attention, il faut être drôle, pas vulgaire !

– Enfin… Montrez votre passion. Si vous montrez que vous connaissez et que vous aimez votre sujet, vous n’aurez aucun mal à convaincre votre public de l’intérêt de votre cause.

Il y aurait encore bien d’autres choses à dire, comme les méthodes pour assurer une bonne démonstration technologique (logiciel, matériel…). Je garde ça sous le coude pour un autre billet :-)

(Et au passage, si vous aimeriez que je fasse pour vous cette présentation en live, vous pouvez toujours me contacter !)

Gete.Net Consulting : 1 an et toutes ses dents

Il y a un an, je décidais de me lancer dans la grande aventure de l’entreprenariat avec Gete.Net Consulting. Une décision délicate, mais finalement que je ne regrette aucunement : je fais un métier passionant, et j’ai la chance de pouvoir en vivre… Que demander de mieux ?

Et merci à tous les clients qui ont fait confiance à Gete.Net Consulting, ainsi qu’à toutes celles et ceux qui m’ont donné un coup de pouce d’une façon ou d’une autre !

ChronoCopie : un script pour calculer les vitesses de copie

Bon, ça servira pas à tout le monde tous les jours, mais je vous mets à dispo un petit script en AppleScript qui permet de sélectionner un dossier et de le copier dans un autre dossier cible, et qui vous donne au final la durée de la copie et la vitesse moyenne de copie. Les esthètes s’amuseront surtout à faire des jolis arrondis. Par contre, c’est pas d’une précision extrême, vu qu’il ne compte qu’en secondes.

Le code-source du script est libre, faites-en ce que vous voulez. Dans tous les cas, ça se télécharge en cliquant ici.

La phrase du jour

« Je veux que Fiat devienne l’Apple des automobiles, et la 500 sera notre iPod »

Sergio Marchionne, Fiat.