Archive for 29 avril 2009

Touitteur

Depuis le temps que je me dis que je devrais me lancer, ben c’est fait : j’ai ouvert mon fil Twitter. Vous pouvez donc me suivre par là :

http://www.twitter.com/ggete

Au programme : mon parcours quand je me ballade, réflexions absconses et astuces en exclusivité.

Et rappel : toutes les réflexions faites sur ce twit reflètent celles de mon employeur, puisque c’est moi que je m’emploie. Nyark nyark.

Drebin chez Apple

Quand j’ai vu ce titre chez MacGe, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à celui-ci…

Espérons qu’il sera plus doué !

Dix ans de formation

J’ai déjà raconté il y a peu comment Agnosys m’avait contacté il y a dix ans de cela pour m’embaucher comme formateur. Et c’est quelques semaines après mon retour en France et mon installation à Paris que j’ai été mis dans le bain du formateur Apple.

Ma première formation, je l’ai faite chez Darty, à Bercy. À cette époque, Apple renouait des liens avec le réseau qu’on appelle dans notre jargon le retail, qui regroupe les revendeurs dits « grand public », comme Darty, donc, mais aussi la Fnac, Boulanger, Auchan et bien d’autres. L’autre grand segment des vendeurs étant celui des vendeurs Apple, dont les Apple Premium Reseller sont aujourd’hui le fer de lance (à l’époque, le terme APR n’existait même pô).

Donc, il y a dix ans pile poil, j’étais seul devant une salle d’une quinzaine de vendeurs, après deux jours à suivre mon comparse Claude, qui baignait depuis bien plus longtemps dans ce milieu. Et donc, je me suis lancé (enfin, on m’a lancé !), face à un public qui ne connaissait pas du tout le Mac. Et quand je dis pas du tout, c’était vraiment pas du tout ! Les formations se passaient cependant très bien, même si on sentait que les vendeurs auraient eu du mal à passer au Mac à cette époque… C’était encore un pari, les parts de marché d’Apple étaient rikiki, et Mac OS 8 n’était pas aussi sexy que Mac OS X.

Il faut aussi comprendre qu’à cette époque, la formation ne concernait qu’un seul produit ! On ne formait que sur l’iMac, et sur Mac OS 8.5 (enfin, 8.6…). Les vendeurs n’avaient en stock que ce produit, les iBook n’existant pas encore… Et du coup, pas de wi-fi non plus, puisque c’est l’ordinateur qui a réellement mis à la portée de (presque) tous cette technologie. Pas d’iPod, et évidemment encore moins d’iPhone…

Est-ce que les formations ont changé en dix ans ? Oh que oui. Déjà, on ne forme pas que sur un produit, donc, mais sur trois grandes familles de produits : iPod, iPhone et évidemment Mac. Mais sur la partie Mac, une grande attention est portée à la suite iLife, puisqu’elle fait beaucoup vendre de Mac au grand public… Du coup, on passe un peu moins de temps sur la partie système. D’un autre côté, il y a dix ans, on démontrait pendant 10 minutes l’assistant Internet. De nos jours, on ouvre son Mac, et il chope le premier réseau wi-fi ouvert qui passe…
De même, on perd moins de temps à expliquer les technologies, désormais connues… Pensez qu’en 1999, l’iMac était quasiment le seul ordinateur en rayon à avoir des ports USB intégrés !

Mais surtout, l’état d’esprit des vendeurs a changé. De méfiant, ils sont devenus enthousiastes, et se rendent compte que les Mac se vendent très bien. De même, l’iPod et l’iPhone – et, soyons honnête, Windows Vista, les ont fait se pencher vers la plate-forme Apple. Mac OS X est super séduisant. Et de plus en plus de vendeurs font le saut, et passent au Mac.

Que rajouter ? J’aime faire de la formation. J’aime (essayer de) transmettre ma passion pour l’environnement Apple, pour ses produits, démontrer comment ce qui pourrait passer pour une faiblesse peut être une force, donner au vendeur une autre perspective sur les produits. J’adore voir les regards stupéfaits quand je montre Time Machine, Exposé, iChat en visioconférence, les capacités d’un iPhoto ou iMovie, l’intégration d’un iWork ou encore l’outil Alpha instantané de Keynote (*). ,J’aime entendre les vendeurs en fin de formation me dire « Franchement, je pensais passer au Mac, là je suis vraiment convaincu ». Et j’aime qu’ils m’écrivent quelques mois après pour me dire qu’ils l’ont vraiment fait. Enfin, j’aime penser que grâce à ces actions de formation, le monde du Mac accueille chaque jour de nouveaux utilisateurs. C’est vraiment très, très gratifiant.

Il y a dix ans, j’aurais encore pu me poser la question de savoir si j’apprécierais de faire de la formation. Aujourd’hui, je sais que j’adore ça. Et j’espère juste continuer longtemps.

(*) J’ai fait une démo de cet outil il y a pas longtemps devant un responsable d’une enseigne, et sa réaction a été éloquente : « quand je vois le temps qu’il me faut pour faire la même chose avec PowerPoint… » :-)

La concurrence des opérateurs ? Quelle concurrence ?

L’iPhone 3G chez Bouygues : une grande déception pour lUFC (chez PC Inpact).

La surprise, pour moi, c’est surtout que l’UFC croit encore au Père Noël.

Les 25 ans du Mac, au Musée de l’informatique

expo_25ansJe n’avais pas pris le temps d’en parler, et je me devais de corriger cette grave erreur… Je suis donc allé à l’inauguration de l’exposition consacrée aux 25 ans du Mac, au désormais célèbrissime Musée de l’informatique.

La première partie de l’Expo est consacrée à l’histoire du Mac. Si la scène de présentation des machines n’est pas gigantesque, le nombre de Mac présenté est assez impressionnant. J’ai apprécié de pouvoir enfin vraiment « voir » la fameuse coque du premier Mac, orné des signatures de ses créateurs… De même, les nombreuses publicités présentes sur les murs sont très variées, certaines assez décalées par rapport à l’image d’Apple. Regrettons quand même l’absence de quelques prototypes, qui auraient été à leur place ici (il faut dire qu’Apple ne les lâche pas facilement dans la nature…), et pas beaucoup de machines récentes (mais c’est une volonté de la part de l’organisation, voir les com’s). Notons un très beau panneau de direction Apple, directement cédé par la DDE, à ce que nous a expliqué Philippe Nieuwbourg. Vous pouvez voir quelques jolies photos réalisées par Christophe Grébert (que je salue au passage) ici.

La deuxième partie est une présentation d’œuvres d’artistes, plus ou moins intéressantes (l’une d’entre elles est particulièrement… bizarre, mais vous verrez sur place), une exposition réalisée en partenariat avec SVM Mac, et qui sera interactive, puisque SVM Mac organise un concours sur son site, dont les gagnants pourront voir leurs œuvres également exposées.

Est-ce que ça vaut le coup d’aller à l’Exposition des 25 ans du Mac ? Si vous ne visitez *que* cette expo, non, car le parcours reste quand même assez court. Mais en ajoutant la visite du Musée de l’informatique, vous pouvez quand même facilement perdre deux à trois heures, et même plus en lisant toutes les fiches… Et puis, la vue de la capitale du haut de la grande Arche est quand même assez spectaculaire !

Ah, et au passage, il n’est pas interdit de penser que bientôt, bientôt, un événement spécial pourrait avoir lieu au Musée… Suspens…

Présentation Mac@Work à Lille le 16 avril

– Quoi : présentation Mac@Work : comment le Mac peut piloter votre entreprise.
– Où : Lille, à la Cité des échanges à Marcq en Baroeul ;
– Avec qui : l’équipe de O2i Lille, et moi-même ;
– Quand : ce jeudi 16 avril, à 17h45.
– Comment : contacter O2i pour les inscriptions (http://www.o2i-cdsystemes.com/).

À demain !

Du mythe de l’iPod Shuffle à 22$

Une information fait vrombir toute l’Internet technophile depuis quelques jours : l’iPod Shuffle coûterait 22$ à Apple à produire, ce qui lui ferait une marge brute de 72% environ. « Un chiffre fou », déclare mon nouveau copain. Mais ne tirons pas sur les ambulances, il n’est pas le seul, il y en a bien d’autres qui se sont fait le relais de cette (dés)information.

Mais au fait, elle vient d’où, cette, euh, info ?

Voyons… Source… iSuppli. Tiens donc.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore iSuppli, il s’agit d’une firme qui vend de l’analyse. Grosso modo, donc, elle fait des estimations, qui se révèlent plus ou moins justes. Le problème, c’est que ces estimations s’appuient très souvent sur la technologie dite du pifomètre. J’avais déjà mis en doute leurs calculs sur l’iPhone, où ils avaient fait une estimation du coût de ses composants quelques jours après sa sortie, en se basant uniquement sur les photos de l’appareil… En particulier, on avait noté une estimation particulièrement drôle de 7$ pour le coût de l’OS. Un chiffre venu de nulle part, mais qu’iSuppli n’hésitait pas à mettre en avant.

Cette fois-ci, iSuppli annonce donc 22$ pour l’iPod Shuffle. Mais ce calcul est complètement faussé, car il ne prend en compte que le coût des composants, sans leur assemblage. De plus, une remarque fort intéressante arrive en fin du rapport :
The research firm noted that the iPod shuffle packs capacitors and resistors that are half the size than previously, actually too small to indicate a manufacturer. « Until recently we didn’t see passive components quite this small, » Rassweiler said. « Here you see them working on the cutting edge, even on the passives. »
En clair : « woah, c’est plus petit que ce qu’on ait jamais vu, on sait même pas qui fabrique ces composants, mais on va quand même leur coller un prix dessus ! ». Quand au fait que les composants soient particulièrement petits, cela ne doit pas faciliter leur assemblage, qui n’est là encore pas pris en compte dans le calcul d’iSuppli.

Notons également que l’iPod Shuffle a vu une grosse partie de son coût matériel déporté vers le logiciel : je pense en particulier que les coûts de recherche et de développement sur la technologie de lecture vocale des morceaux a dû induire des coûts de développement logiciel plus élevés que pour l’ancien modèle (et ce, sans porter de jugement sur la qualité ou la pertinence de cette technologie). Mais ça, une fois encore, ce n’est pas pris en compte par l’étude d’iSuppli, qui se borne à chiffrer le coût des composants, point. Et dire que ce coût est négligeable reste du même domaine approximatif que de dire que ce coût est très élevé. Personnellement, je pense qu’il est assez élevé, mais je me garde bien de faire une quelconque estimation en dollars de ce coût, pour la simple et bonne raison que je ne dors pas dans les laboratoires de Cupertino.

Je le dis donc une nouvelle fois : les estimations d’iSuppli sont à prendre avec de très grosses pincettes. Et quand je vois un site comme Tom’s Hardware (repris par bien d’autres) annoncer l’iPod Shuffle vaut 22 $, je me dis qu’il y a de la pompe à hits dans l’air (d’autant que le chapeau de l’article est déjà plus prudent : « Selon une étude du cabinet d’analyse iSuppli, le nouvel iPod Shuffle ne coûterait que 22 $ à Apple »). Mais le mal est fait : nombreux sont ceux qui verront ces chiffres comme le coût total de l’iPod Shuffle, et penser qu’Apple se fait bien 72% de marge sur le produit…

Au fait, question bête : quand vous achetez un quelconque produit, vous vous posez systématiquement la question de la marge brute du fabricant ? Moi pas. Ah si : uniquement pour cette foutue télécommande de garage qu’on me facture 60€ dès qu’elle tombe en panne, et là, je doute qu’elle coûte plus de 22€… Faudrait que je demande à iSuppli ce qu’ils en pensent, tiens.

Server Admin Tools 10.5.6 v1.1 dispo

Une nouvelle version 10.5.6 v1.1 (rien que ça) des outils d’administration de Mac OS X Server est disponible ici. Les nouveautés ne sont pas très nombreuses (elles sont décrites dans cet article), mais certaines modifications sont assez importantes pour vous inciter à les télécharger, en particulier si vous venez de vous procurer un nouveau XServe.

Message à mes amis blogueurs

Ami blogueur,

– Si tu penses indispensable de devoir pousser un coup de gueule à l’encontre de ce site ;
– Si tu penses devoir exprimer en vidéo ta rancœur sur cette méchante confrérie des sites Web du monde Mac qui ne veulent pas relayer tes informations alors que les miennes, si (probablement parce que Grouik et moi avons un fils caché dont le prénom commence par un L.) ;
– Si tu penses que ce que je dis est sans intérêt (mais pourquoi alors me lire, bon sang ?) ;
– Si tu penses que ton métier est sûrement bien plus intéressant et plus important que celui sûrement méprisable d’un formateur Apple ;

Si tu penses tout ça, c’est ton droit. Par contre, il est aussi de ton droit d’apprendre à lire. Car c’est marqué en haut à gauche de la page d’accueil de ce site :

Mon nom se prononce « Jette ». Car en français, la lettre G suivie d’un E, ça fait « Je ». Et mon prénom, c’est Guillaume, là y’a un U devant le G donc on dit pas « Juillaume » mais « Guillaume ».

Merci de faire attention pour ta prochaine vidéo qui ne manquera sûrement pas de réveiller toutes les consciences endormies de ce triste monde et qui n’arrivent pas à trouver le chemin de tes écrits ravageurs par la faute de la grande cabale du grand méchant MacBidouillration4ever.

Bien à toi,

GG

(PS : et comme tu as dit que tu aurais peut-être la flemme de poster le lien vers cette page sans intérêt, j’ai aussi la flemme de tracer le chemin vers ta truculente vidéo pour mon lect mes lecteurs, qui ont probablement des choses plus intéressantes à faire, soyons honnête.)

Xserve à jour !

Les Xserve bénéficient à leur tour des nouveaux processeurs Nehalem, en configuration quad et octo-cœurs. Jusqu’à 12 Go de RAM (3 Go en standard), un disque de 160 Go en standard et une subtilité : on peut désormais utiliser un disque SSD de 128 Go en disque de boot, sans que celui-ci prenne de la place dans une baie, ce qui permet de bénéficier de plus de stockage et plus de rapidité. La carte graphique passe au NVIDIA GeForce GT 120 doté de 256 Mo de RAM et est équipée d’un port Mini Displayport (pensez à commander l’adaptateur avec, si vous n’aimez pas les installations à distance…). Tout ça à partir de 2899€, Mac OS X Server version illimitée toujours inclus.