Archive for 5 novembre 2009

L’affaire du virus-qui-détruit-les-fichiers-et-qui-n’en-est-pas-un

Tom’s Guide rebondit surl’affaire du virus sur Mac OS X qui détruit des fichiers.

Plusieurs points dans cet article me font tiquer :

  • Il ne s’agit pas d’un virus. Un virus se reproduit tout seul et passe librement d’un ordinateur à un autre, sans interaction de l’utilisateur. Là, on parle d’un cheval de Troie, que l’utilisateur télécharge et installe lui-même.
  • En français, le dossier « maison » s’appelle le dossier de départ. Quand on maitrise son sujet, on utilise les bons termes techniques, non mais.
  • « Nous sommes d’ailleurs surpris que Mac OS X ne demande pas de mot de passe pour son installation, vu les dommages qu’il peut causer. » C’est méconnaitre l’architecture de base d’un système Unix : l’utilisateur d’un système n’a pas besoin de mot de passe pour installer un logiciel ou supprimer des données de son propre dossier de départ. Un logiciel qui est lancé dans le domaine de l’utilisateur va forcément avoir le droit de manipuler les fichiers de cet utilisateur, et c’est heureux. Mac OS X ne demande un mot de passe qu’à partir du moment où un logiciel aura un impact sur tous les utilisateurs du système. Est-ce qu’on demande un mot de passe pour installer et lancer Firefox ? Non, car il peut très bien être installé dans le contexte d’un seul utilisateur.
  • Est-ce que les éditeurs d’antivirus se font mousser ?
  • Evidemment que oui. L’eldorado pour un éditeur d’antivirus serait de montrer que Mac OS X possède de vrais virus. Malheureusement pour eux, la plate-forme est encore imperméable aux propagations de logiciels malicieux.

Rien de nouveau sous le soleil donc, et toujours pas la trace d’un virus sous Mac OS X… Juste du bon vieux cheval de Troie.