Je suis Paris.

Ce soir, je suis allé avec Laurent au cinéma. Nous étions allés voir… Spectre. Une histoire de terroristes.

A plusieurs moments, pas mal d’agitation dans la salle. Puis écran et son figés, en plein dans la dernière ligne droite du film. Un membre de l’équipe du Pathé Grenelles annoncé l’évacuation de la salle en raison des événements ce soir à Paris. On ne comprend pas. On s’exécute. On rallume les portables, les alertes, les messages très inquiets arrivent, on remonte le fil de Twitter sous le choc. On sort du film mais on est toujours dedans, sauf que ce n’est plus un film. On décide de rentrer chez Laurent et on voit toute l’horreur. La timeline de Twitter qui explose de ces photos de parents, proches de ces jeunes, sans nouvelle depuis le début de la soirée, dans l’angoisse absolue. La solidarité qui s’organise tant bien que mal.

Ce soir des fous ont décidé d’attaquer notre pays, une fois de plus. Ce soir, j’aurais pu être l’un des victimes. Ce soir nous devons plus que jamais être solidaires et unis contre ces dingues. Ne sombrons pas dans les amalgames. Contre la haine, donnons toujours plus d’amour.

J’aime Paris, et ce soir, comme toujours, je suis Paris.

Fluctuat nec mergitur.

Comments are closed.