Archive for Mac@Work

Mac OS X Server en entreprise : présentation Tryo, 15/10, Paris

Gete.Net Consulting présentera les solutions Apple pour l’entreprise et en particulier Mac OS X Server chez Tryo, Apple Premium Reseller, le 15 octobre 2010 à 17h.

Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici.

Tour de France Mac OS X Server : c’est parti ! (MàJ)

Hop, c’est bientôt l’été, et on va faire chauffer les processeurs des serveurs. Si vous avez envie d’en savoir plus sur Mac OS X Server, je présenterai les solutions autour de Mac OS X Server et du Mac mini serveur durant les prochaines semaines, dans le cadre des séminaires Apple pour l’entreprise. Au programme, tout ce que vous voulez savoir sur Snow Leopard Server et le Mac mini Serveur, un produit dont j’ai déjà dit tout le bien que je pensais ici.

Marquez donc dans votre calepin, tout ça va se passer :

– Chez DXM Brest, le 8 juin à 10h et 14h ;
– Chez DWM Rennes, le 9 juin à 10h et 14h ;
– Chez DXM Nantes, le 11 juin à 10h et 14h ;
Attention, inscription obligatoire par ici !

Je serai également :
– Chez O2i Paris, le 17 juin, à 10h et 14h (lien d’inscription disponible sous peu) ;
– Au Salon des Entrepreneurs de Lyon Rhône-Alpes, toute la journée, les 23 et 24 juin, sur le stand Apple Premium Reseller ;
– Chez iCLG Paris, le29 juin (lien d’inscription bientôt disponible).

Il y aura également (mais là ce sera sans moi) 2 présentations chez O2i Lille le 22 juin (9h et 14h) et O2i Dunkerque le 23 juin (10h et 14h).

Et on m’informe aussi qu’il y aura aussi deux dates en Alsace : le 17 juin à Mulhouse et le 24 juin à Strasbourg avec Bemac.

Et pis si tout va bien, le 1er juillet à Amiens chez iSmith, et le 30/06 à Rennes chez Symbiose.

Et on ajoute :
– Le 18 juin chez iConcept à Anglet ;
– le 23 juin chez Argos à Tours ;
– Le 29 juin à Marseille chez iCLG Pro ;
– Et le 1er juillet à Montpellier chez iTribu .

Venez nombreux ! Et si vous avez envie de vous faire dédicacer votre exemplaire de Snow Leopard Efficace ou Leopard Efficace, n’hésitez pas à venir avec :-)

MàJ : je n’ai peut-être pas été assez clair: pour le moment, les dates affichées sont celles que je CONNAIS. Dès que je connais les dates pour d’autres villes, je vous les transmets. Donc ne vous offusquez pas si votre graaaaaaaaande ville n’est pas référencée : c’est pas parce qu’on ne vous aime pas, juste que je ne connais pas la date ! Voili Voilou :-)

Le Mac, prêt pour entreprendre… au salon des Entrepreneurs

Je serai présent les 3 et 4 février prochains sur le stand O2i-Apple durant le Salon des Entrepreneurs de Paris. Au programme : découverte de l’environnement Mac et des solutions Apple pour les entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain, avec de nombreux partenaires et éditeurs qui présenteront leurs logiciels et matériels pour rendre votre entreprise plus rapidement productive.

Je présenterai également une conférence plénière : « Auto-entrepreneur : présentation de solutions et outils spécifiques », le 04/02 à 18h15 (la dernière conférence du salon).

Venez nombreux !

Conférence Le Mac en entreprise, désormais en ligne

logonetworkvisioPour ceux qui ont raté la conférence sur le Mac en entreprise que j’ai présentée au salon des entreprises et des nouvelles technologies à Colmar la semaine passée, vous pouvez désormais la consulter sur le site de Network Visio à l’adresse suivante : http://colmar-multimedia.networkvisio.com/main_colmarmultimedia/pg101983-tv.html. Enregistrement préalable obligatoire sur le site, mais vous passerez une bonne heure à découvrir pourquoi le Mac est l’outil idéal aujourd’hui pour les PME et PMI !

PS : et oui, je sais, je parle très vite.

Confs Apple à Colmar, 29 et 30 octobre

Je serai présent au salon Colmar Multimédia Expo la semaine prochaine, les 29 et 30 octobre pour être précis, avec les gens de BeMac qui sont des gens charmants et très bien sous tous rapports. Au programme : des démos des capacités du Mac en entreprise, et deux conférences (jeudi à 10h et vendredi à 15h) où je présenterai les nouveautés de Snow Leopard ainsi que l’intégration du Mac en environnement Windows. N’hésitez pas à passer me voir et à faire coucou, ou à me poser des questions particulièrement tordues sur le stand de BeMac (je me ferai un plaisir de vous montrer comment ne pas y répondre avec talent). Ou à venir faire dédicacer vos copies de Leopard Efficace (mince, je n’aurai pas encore Snow Leopard Efficace sous le coude, les joies des délais de conception).

Venez nombreux !

MISE À JOUR : je présenterai la première conférence, et elle a lieu à 10h le jeudi et non pas 11h. Venez donc plus tôt…

Mac@Work, ça reprend !

Et voici une nouvelle fournée de dates pour le programme Mac@Work :

  • Demain chez iCLG à Paris, 14h30 et 16h, rue du Renard à Paris, inscriptions ici (je sais j’annonce super à la bourre) ;
  • Jeudi 11 juin chez iSwitch, à Lens, sessions à 10h et 14h, modalités d’inscription sur le site ;
  • Les 17 et 18 juin sur le stand Apple au Salon de l’entrepreneur à Lyon ;
  • Le 23 juin chez mLife à Nimes ;
  • Le 2 juillet chez iTribu à Montpellier ;
  • Et encore le 8 juillet chez iCLG.
  • Avec ça, si vous n’arrivez pas à venir me voir, c’est que vous n’avez vraiment pas de chance.

    Présentation Apple pour les entreprises, à Paris le 2 avril

    Tryo, célèbre Apple Premium Reseller parisien, propose une soirée à destination des chefs d’entreprise désireux de passer au Mac le 2 avril prochain à 17h, chez Apple France (place Iena). Et j’en parle car j’aurai le plaisir d’y présenter les atouts du Mac et des logiciels Apple pour l’entreprise durant une (petite) heure. Bonus : la présentation sera suivie d’une dégustation œnologique (je vais quand même demander qu’on mette aussi du Coca, au cas où…).

    Ça se passe donc à Paris, et il faut s’inscrire obligatoirement ici au préalable en cliquant ici.

    Pour ceux qui viendront, à jeudi prochain, donc !

    Mac@Work à Rouen, Le Mans, Montpellier…

    Les prochaines dates pour venir assister aux présentations les atouts du Mac en entreprises :

    – 13 mars au Mans chez Krystena (10h et 14h) ;
    – 29 mars, à Montpellier chez iTribu.

    Plus d’infos sur les présentations Mac@Work sur le site d’Apple, et également sur ce billet publié il y a quelques temps déjà…

    Mac@Work au salon des Entrepreneurs

    J’assurerai deux présentations Mac@Work (une le matin et une en début d’après-midi) ce jeudi 5 février, sur le village Apple Premium Reseller, stand 416.

    Venez nombreux, et n’hésitez pas à passer me dire bonjour avant ou après les conférences !

    (Et pour ceux qui ne savent pas trouver Google dans la barre d’outils, toutes les infos sur le salon des Entrepreneurs, c’est par là).

    iWork.com : la pire chose qui pourrait arriver à Microsoft Office ?

    Allez, un titre provoc’, pour pas changer, vu que je sais que les commentaire vont affluer suite à ce que je vais déblatérer dans les paragraphes suivants.

    J’ai donc pu essayer quelque peu les fonctionnalités « in ze cloud » proposées par le nouveau service iWork.com proposé par Apple. Son objectif est de proposer la visualisation des documents et l’annotation des documents iWork (Pages, Numbers, et Keynote) à travers un simple navigateur Web. Certes, il faut quand même un navigateur récent, mais c’est déjà pas si mal.

    Ce qui est très étonnant, c’est que certains commentateurs souhaitent absolument comparer ce service qui sera payant à celui par exemple de Google Docs, qui selon un lecteur de MacGeneration, est gratuit et fait tant de choses en plus : « interactivité avec les lecteurs, droits différents, 7 Go de sauvegarde, visionnable sur tous les navigateurs Mac et PC et GRATUIT ! ).

    Bon. Reprenons quand même nos esprits. Certes Google Docs est sympa si on est motivé, qu’on se sent geek dans l’âme, et qu’on a pas envie de faire preuve de trop de créativité. Car avec son choix époustouflant de onze polices, ses 256 couleurs RVB, ses possibilités de mise en page poussées, euh non, poussives, inexistantes… on ne peut pas dire que GoogleDocs se caractérise par des qualités créatives exceptionnelles, ni par des capacités d’innovation délirantes. Comment, des transitions d’objets ou de diapositives dans un document de présentation ? Mais vous n’y pensez pas mon ami ! (*)

    Tout ça pour dire qu’il faut revenir parfois un peu sur terre, et réfléchir quelque peu avant de parler trop vite. Pour qu’une comparaison soit valable, il faut comparer ce qui est comparable. Je ne cherche pas à dézinguer illico la solution de Google, mais elle propose à l’heure actuelle des limitations importantes par rapport à une application classique. Dans quelques années, il ne fait aucun doute que les applications Web feront sûrement autant que les applications classiques, mais on en est encore assez loin. Pour le moment, l’intégration entre iLife et iWork est infiniment supérieure à l’intégration entre Google Docs, et, euh, rien en fait.

    modele_doc_pagesPrenez par exemple un document standard proposé parmi les modèles de Pages, comme celui ci-contre. Il est impossible de recréer le même document dans GoogleDocs (sauf à y insérer une grosse image faite dans un autre logiciel, OK). Pas aujourd’hui, pas demain, pas avant de nombreux mois/années.
    Et c’est là la beauté d’iWork.com : mettre à la disposition de tous ces documents visuellement très poussés à tout le monde, et permettre de les commenter. Là, ce qui est plus impressionnant, c’est comment iWork.com réussit à recréer le même document dans le navigateur quasi sans erreur, en conservant les typos, la mise en page, etc.

    Alors, là où ça va paraître dingue, c’est que je pense sincèrement qu’iWork.com peut être suffisamment simple, puissant et percutant pour pousser des entreprises à oublier Microsoft Office, et voici pourquoi.

    Durant les présentations Mac@Work, une grande emphase est mise sur la suite iWork (elle constitue en fait le tiers de la présentation). À un moment de la présentation vient alors la grande remarque : « oui, mais moi j’ai besoin de Word pour partager mes documents avec mes clients ». Le besoin est là : partager. iWork.com, c’est le partage. Si on peut partager simplement les documents iWork avec le monde PC, le combat serait donc (au moins en partie) gagné. Et là, d’un seul coup, la stratégie d’Apple apparaît, limpide : pour un quart du prix de Microsoft Office, vous pouvez créer des documents sophistiqués, les publier sur Internet sans quitter votre logiciel, et permettre à vos clients de les commenter… en temps réel ! Vous pouvez rester maitre de vos contenus (vous conservez la version originale), les clients peuvent annoter plutôt que de s’occuper de modifier eux-même les documents… Bien évidemment, cette technique ne pourra pas fonctionner si le client a aussi besoin de modifier les documents en conservant très précisément leur mise en page. Mais c’est une approche qui présente des avantages, puisque l’annotation peut être faite de n’importe où, par n’importe quel ordinateur équipé d’un simple navigateur.

    C’est finalement une autre approche de complémentarité web app/web classique : Microsoft pense que la solution du futur revient à construire des applications Web identiques à celles proposées en version desktop (cf Office Live!), et Google pense uniquement au web en tant qu’application (tout est dans le « cloud », et je déteste ce terme). Pour Apple, les applications desktop sont essentielles, mais la diffusion du contenu passe par le web. Et c’est ici la différence majeure entre Google et Apple : Google pense au web comme créateur de contenus et diffuseur. Pour Apple, les applications Desktop créent le contenu, et le Web est un support de diffusion de masse.

    Et d’un seul coup, on se dit que finalement, si l’utilisateur d’iWork peut diffuser simplement ses contenus, les partager, les voir annotés, sans qu’il y a besoin de passer par Microsoft Office… Peut-être, peut-être qu’on est au début de quelque chose de nouveau, une nouvelle façon de voir l’échange des documents informatiques sur Mac, dont iWork’09 devient la porte d’entrée, et iWork.com la plaque tournante. Certes, cela sera difficilement applicable dans les très grandes entreprises, mais ça tombe bien, Apple n’a pas fait iWork pour eux, mais pour le marché qui représente près de 98% des entreprises : les PME/PMI, et celles qui auront finalement le plus d’intérêt et facilités à passer à iWork.

    Ou peut-être que j’ai tout faux, que je rêve trop, et qu’on continuera à acheter autant MS Office en masse dans les prochaines années. Mais quand même, j’aimerais bien un petit peu avoir raison. Même un tout petit peu… Et d’ailleurs, je pense que je vais passer par iWork.com pour l’échange de mes documents durant les prochains mois. Et on verra dans un an ou deux si j’ai raison. Ou pas.

    (*) Et oui, je sais que ce n’est pas essentiel d’avoir des jolies transitions ou effets, mais un bon contenu et un bon présentateur, et qu’avoir trop d’effets spéciaux médiocres peut desservir la présentation. Mais bien utilisé, l’impact ajouté durant la présentation est non négligeable (voir la conférence de MacWorld Expo 2009 par Schiller 2007 par Steve Jobs pour s’en convaincre)