Tag Archive for Arielle Boulin-Prat

Des chiffres et des lettres… et GG

J’ai toujours beaucoup aimé le jeu télévisé Des chiffres et des lettres (DCEDL pour les intimes). Je le regardais quand j’étais tout petit, mais vraiment tout petit, et l’émission a du pas mal faire pour ma précocité en lecture1. Intellectuellement, c’est un jeu intéressant, combinant des connaissances de vocabulaire et des capacités de calcul, parfois impressionnantes (regardez cette vidéo de Countdown, la version anglaise de l’épreuve des chiffres, pour vous en convaincre). L’émission conserve une certaine image un peu vieillotte, alors qu’elle a pourtant été pas mal redynamisée ces dernières années avec des séquences de duels et un sprint final pour casser la monotonie apparente du jeu. Bref, c’est sûrement pour moi une des émissions les plus intéressantes du PAF.

J’avais arrêté de regarder DCEDL depuis pas mal de temps, mais je m’y suis repris au jeu en ce début d’année, et je me suis dit qu’après tout, si Monsieur Lâm arrivait à aller jouer à Motus,  il n’y avait pas de raison que je ne tente pas DCEDL. Les bloggueurs en force !

Après avoir passé les sélections à Paris en mars, et quelques mois d’attente interminable, un courrier débarque donc en juin…

 

Comme on dirait sur Twitter : \o/

Me voici donc parti le 3 juillet dernier au studio 330, avec quelques chemises (et oui, si on gagne beaucoup, il faut se changer, l’émission passant tous les jours…) et mon talent inné sous le bras.

France 3, attention, me voilà !

Récupération de badge, on descend au sous-sol (en fait je crois que c’est le premier étage quand même, mais vous avez pas idée à quel point c’est immense les locaux de France 3).

Après avoir traversé ce grand couloir…

 

La loge des artistes ! Enfin, des candidats. Ça sera notre salle de repos entre les émissions, avec jus de fruit et miam-miam, plus l’indispensable café. Les assistantes sont très sympa, on est mis à l’aise tout de suite.

 

Beaucoup de discussions entre candidats, certains viennent d’assez loin, et surtout, n’en sont pas à leur première participation ! L’un d’eux a déjà été champion il y a six ans… Gloups. Amusant, une autre candidate a buté en finale six ans auparavant contre… ce même candidat. Il y aura de la vengeance dans l’air… Cette joueuse est d’ailleurs une vraie joueuse pro : elle nous a expliqué au passage comment elle avait raté dix-mille euros quelques semaines auparavant dans « Que le meilleur gagne »…

Autrement dit, avec pour seul entrainement l’application iPad et les émissions TV, c’est très, très loin d’être gagné pour moi. Mais si je perds, je veux au moins faire deux manches. Ça sera mon défi personnel. Car il y a une règle peu connue dans l’émission qui stipule que si l’écart entre les deux candidats est supérieur à 50 points dans la première manche, le perdant ne pourra même pas jouer la seconde manche… Dur dur.

L’émission se prépare, on nous invite à nous entrainer sur le plateau. Ce dernier est de bonne taille, et semble conforme à ce qu’on voit tous les jours dans l’étrange lucarne2.

Le studio, encore désert pour le moment…

 

Les candidats aux pupitres ! Peut-être mon futur adversaire parmi eux…

Moment fun, je vais donc pouvoir m’entrainer… sur le pupitre d’Arielle, eh eh !

Alors eux, ils ont droit à un dictionnaire, mais pas nous… Et en plus, y’a Renardeau qui leur donne tous les résultats des calculs ! Pfffff.

L’interface est très… comment dire. Bon derrière, c’est du Windows XP qui tourne, et l’écran est évidemment résistif, ce qui joue régulièrement des tours à tous les candidats. Groumpf. Y’aurait sûrement à redire côté ergonomie, mais bon…

Ensuite, petit enregistrement des mini-aperçus des candidats. Ces images seront diffusées la veille du match, pour annoncer qui sera le prochain candidat.

Les animateurs se mettent en place, le public aussi…

Oui, on ne voit jamais le public dans l’émission. Il faut dire qu’il n’est pas très nombreux…
On avait droit à deux invités par candidat, moi j’y suis allé tout seul, snif.

Ensuite, les animateurs, quelques minutes avant le début de l’émission, viennent se mettre en place. Ça reste très pro, et on sent quand même qu’il y a un peu de distance avec les candidats. Bon, cela dit, on aura l’occasion de discuter durant les pauses entre les émissions, et ils sont finalement très sympas.

Après enregistrement de trois émissions, c’est pause déjeuner à la cantine de FTV (très bof), et reprise vers 14H.

En conclusion… C’était un bon moment passé, et je l’ai fait ! L’ambiance était bonne, on s’est bien marré, il y a eu de la tension, des moments foooooooorts comme on dit…

L’enregistrement des sept émissions aura au final pris toute la journée.  Maintenant, sur les sept, je n’ai pas participé à toutes… Vous verrez le résultat final à partir du 29 août, sur France 3, à 16h40, et en rediffusion toute la semaine suivante sur le site www.pluzz.fr.

Et maintenant, selon le règlement, j’ai trois ans à attendre avant de me présenter à nouveau… Pffffffffff.

  1. Grosso-modo, j’ai appris à lire avant de rentrer au CP, où je n’ai passé que quinze jours avant d’aller au CE1. Voilà, c’était mon moment j’me-la-pète.
  2. J’avais assisté à un enregistrement de Nulle Part Ailleurs, période Nagui, en 99, et le plateau était effectivement beaucoup plus petit que ce qu’on pouvait penser en regardant l’émission à la télé.