Tag Archive for Présentation

iPhone : 7 ans déjà

Iphone

Une claque.

C’est ce que nous avions ressenti il y a sept ans jour pour jour, en sortant de la salle de conférence d’Apple France, où nous avions été invités avec Laurent et Mourad, mes amis (et comparses depuis quelques mois de l’incroyable podcast intitulé 3 Hommes et un podcast). Debrief au Mc Do des Ulis1, on revient sur tout ce qu’on a vu durant cette conférence magistrale de deux heures. C’est juste proprement hallucinant. On n’y croit juste pas. D’ailleurs, quelques heures encore auparavant, je n’y croyais pas. Ce qu’Apple a montré est juste tellement au-delà de ce qui existait. La fluidité de l’appareil, les possibilités offertes par le multi-touch, le fait que l’iPhone fonctionne sous OS X, l’intégration tellement poussée entre les applications… 

Apple se jette donc dans le bain de la téléphonie, et de quelle manière ! Les vues d’artiste d’un iPhone étaient alors tellement loin de la réalité. Évidemment qu’Apple avait, devait faire différent. En quelques minutes, tous les soi-disants smart-phones du marché sont devenus obsolètes. Le lendemain matin, tous les médias sont en alerte, les analystes commencent déjà à analyser la mort prochaine d’Apple (car l’iPhone sera forcément un échec), et on a maintenant six mois à attendre avant son lancement aux États-Unis, bien après pour nous Européens. Sera-t-il chez Orange ? Chez SFR ? Chez Bouygues ? Les questions s’accumulent, pas assez de réponses pour le moment : est-ce qu’Apple peut réussir son coup ? Est-ce que les opérateurs suivront ? Quelle va être la réaction de ses concurrents (indice : LULZ, don’t care) ? Est-ce qu’Apple pourra tenir son objectif d’obtenir 1% du marché mobile un an plus tard ? 

Sept ans plus tard, il faudrait juste être aveugle ou de mauvaise foi pour penser qu’Apple n’a pas révolutionné le marché de la téléphonie. L’iPhone a rendu ce marché réellement intelligent. Il a préparé le terrain pour la révolution post-PC avec l’iPad. Il a lancé le marché énorme des apps sur mobile (10 Mds de dollars pour Apple en 2013 !). Le 7 janvier 2007, Apple a promis… et elle a parfaitement rempli le cahier des charges.

Joyeux anniversaire iPhone !

Et si vous ne l’avez jamais vue, prenez une heure et quarante-trois minutes pour regarder l’incroyable présentation de l’iPhone par Steve Jobs. Une de ses meilleures présentations, haut-la-main (et j’irais même jusqu’à dire la meilleure, quoique la conf de lancement du Mac en 1984 était pas mal non plus)…

  1. J’aime vendre du rêve.

Michael Bay explose… sur scène

C’est l’histoire d’un fail incroyable.

Michael Bay, célèbre réalisateur de son état, connu entre autres pour ses films gavés d’explosion et le surtout très cher à mon cœur Transformers, a été invité par Samsung lors du CES pour participer à la présentation des  les nouveaux écrans incurvés de la marque. Sur scène, il commence à lire son prompteur, devant la foule qui attend ses commentaires dithyrambiques sur cette nouvelle technologie.

La scène est visible ici :

Je bosse pas mal dans le domaine de la présentation, et je me demande comment on peut arriver à un échec pareil. Et finalement, c’est assez facile à analyser.

1) Il n’y avait pas assez de préparation.

La préparation d’une présentation en public ne s’improvise absolument pas. Tout est calculé, minuté. Les keynotes de Steve Jobs semblaient avoir une fluidité naturelle qui n’avait justement rien de naturel : c’était surtout le travail d’une équipe durant plusieurs semaines. Quand on parle avec des employés d’Apple qui ont travaillé de près ou de loin avec Jobs sur le sujet de ses présentations, il ressort énormément de préparation (relire par exemple cet article de Mike Evangelist sur le lancement d’iDVD) et une maitrise de l’ensemble du processus.

Samsung n’a pas fait son boulot pour que tout se passe bien. Bay aurait du être briefé plus en amont, être capable de parler sans avoir besoin du prompteur. Que ce dernier ne remplace pas son discours, mais soit vraiment là pour l’aider à avancer dans son discours. Et l’aider à gérer le stress que pouvait poser une panne matérielle.

2) Bay n’y croyait pas plus que ça.

Le souci avec cette démo, c’est que si Bay y croyait vraiment, si il avait vraiment, vraiment cru au produit, il aurait pu, il aurait du trouver quelque chose à dire ou à faire. Quelque chose qui aurait pu permettre de laisser passer l’orage, plutôt que de s’arrêter en plein vol. « Désolé, mais il y a un petit problème technique, cependant, j’aimerais vous dire que durant les quelques heures où j’ai pu utiliser cet écran, j’ai été impressionné par la façon dont il améliorait l’immersion dans l’image », etc. Plutôt que de quitter la scène de façon assez précipitée (et piteuse).

Y avait-il une façon de limiter les dégâts ? 

Les pannes techniques durant une présentation peuvent arriver n’importe quand. Il existe plusieurs façons de gérer ce genre de troubles. L’une de ces méthodes consiste déjà à dupliquer le matériel, le mettre en redondance pour s’assurer qu’en cas de panne, le système puisse continuer de fonctionner. Cependant, je pense que cela avait du être fait, et il semble que la défaillance vint plutôt du prompteur. Pour autant, ce genre de situations ne devrait pas déstabiliser.

Lors des formations dites Train the trainer (formation de formateurs) chez Apple, on avait à donner une leçon sans projecteur. Pas de diapo, juste nos connaissances à diffuser. Exercice très difficile 1 mais à mon humble avis quasiment indispensable.

Il faut également apprendre à gérer le stress lorsqu’un imprévu arrive. Ça s’apprend aussi. On peut détourner l’attention sur autre chose. Un cas pratique : la télécommande de votre projecteur tombe en rade alors que vous présentez le produit révolutionnaire qui va assurer un futur confortable à votre entreprise. Que faire ? Un élément de réponse ici.

Enfin, si on n’a pas envie de mentir, ou si on ne se sent vraiment pas prêt… on n’est pas obligé d’aller vendre sa réputation à Samsung, Apple ou un autre. Probablement que Bay n’a pas besoin de ça pour vivre…

  1. Je me suis fait par exemple avoir à passer quinze minutes d’un cours de 30 minutes sur un sujet trivial, alors que je pensais réellement en avoir passé 5. Très étonnant, surtout quand on est filmé et qu’on revoit la vidéo.

Quelle télécommande pour donner une présentation ?

Il y quelques jours sur Twitter, Audrey Couleau m’a signalé un tweet de Compétences Mac, le site ayant publié un article intitulé : UN POINTEUR LASER POUR RÉUSSIR VOS PRÉSENTIONS À COUP SÛR.

Manque de bol, contrairement à ce que pensait Audrey, c’est sûrement une des pires télécommandes qui soient. En présentation, la télécommande la plus simple restera toujours la meilleure, parce que lorsqu’on a le stress de devoir assurer devant 500 personnes pas forcément acquises à votre cause, il faut éviter au maximum que la technique soit contre vous.

Par conséquent, une télécommande doit répondre à mon avis pas si humble du tout à des critères bien précis. Entre autres, elle doit :

  • bien tenir dans une main. S’il vous faut deux mains pour l’utiliser, il y a une erreur d’ergonomie quelque part. Si c’est une brique, pas la peine d’y penser. Idéalement, le public ne voit même pas que vous avez une télécommande dans la main. Rendez la technologie invisible : cela participera à la magie de la présentation.
  • être utilisable sans même avoir besoin de la regarder. Du coup, exit les télécommandes avec des tonnes de boutons. La télécommande idéale ne devrait avoir que trois boutons au maximum : diapo suivante, diapo précédente1 et passer la présentation en mode écran noir.
  • être utilisable même si l’ordinateur n’est pas visible. Exit donc les télécommandes infrarouge, et bonjour les télécommandes à onde radio ou Bluetooth.
  • fonctionnelle en quelques secondes. Si vous présentez régulièrement, vous savez sûrement qu’il arrive parfois qu’on ait très peu de temps pour se préparer avant une conférence lorsque celles-ci s’enchaînent. Or, s’il vous faut du temps pour connecter votre télécommande à un réseau Wi-Fi ou configurer votre ordinateur en borne Wi-Fi, connecter votre iPhone, lancer l’application Keynote Remote2, s’assurer que tout fonctionne bien… Vous risquez de perdre trop de temps. Qui plus est, si vous vous connectez à un réseau Wi-Fi tierce partie, vous risquez de dépendre d’un matériel qui pourrait s’avérer défaillir durant la présentation. Autant limiter les risques. Personnellement, les quelques fois où j’ai du utiliser mon iPhone comme télécommande, je m’en suis mordu les doigts.
  • Ne pas intégrer de pointeur laser.
Tiens, parlons-en du pointeur laser : lorsque j’en vois un utilisé par un présentateur, j’ai envie de lui saisir sa télécommande et lui enfoncer le laser dans l’œil. Outre le risque d’aveugler son assistance par un geste maladroit, j’ai tendance à penser que si on doit pointer quelque chose avec un laser, c’est qu’il y a un souci dans la conception de la diapositive. En plus, si les gens passent leur temps à essayer d’éviter le laser que vous allez leur pointer dans les yeux, ils vont cligner des yeux. Et vous connaissez le risque.
 
 

Dontblink

 
 
Si dans le cheminement de votre présentation, vous pensez « Ah tiens, il faudrait que je pointe ça avec ma télécommande », brûlez la diapositive, et refaites-la. Imaginez par exemple que votre télécommande tombe en panne pile poil durant votre présentation… Hop, plus de laser, et d’un seul coup, de grosses difficultés à continuer le cheminement de la présentation. Pas bon. Le public ne vient pas voir un point sur un écran : il vient vous voir, vous.
Enfin, les pointeurs laser sont interdits dans les avions. Si vous voyagez beaucoup, ça risque d’être une plaie.
 
Alors, quelle est la télécommande idéale pour moi ? Et bien, la voici, ta-daaaaaaaaaaaaam !
Keynote si600 Remote
 
Le modèle que j’utilise – cadeau de mon épouse – est la 33374, qui intègre un laser, mais ce modèle sans laser vendu par Amazon devrait tout aussi bien s’y substituer. Avantages de cette télécommande : 
  • Elle fonctionne par onde radio avec une excellente portée ;
  • Le module USB se loge dans la télécommande quand il n’est pas utilisé (même s’il est un peu gros et donc dépasse pas mal de l’ordinateur) et coupe le laser, donc les piles ne s’épuiseront pas inutilement dans votre sac ;
  • Elle fonctionne en mode Plug’n’Play total : vous la branchez, et vous pouvez l’utiliser sans configuration aucune avec Keynote ou PowerPoint ;
  • Elle épouse bien la forme de la main, avec une texture agréable ;
  • Elle n’est pas trop grosse ni trop petite ;
  • Elle est manipulable uniquement avec le pouce, avec des boutons assez gros et assez espacés pour qu’on ne s’y trompe pas ;
  • Elle fonctionne avec 2 piles bâton AAA. Pas forcément plus mal que des batteries rechargeables : en cas de doute horrible, vous n’aurez pas à chercher un câble idiot qu’on n’a jamais sous la main mais juste à réinsérer des piles neuves3.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour rendre vos présentations… magiques !

  1. Et encore, certains diront que c’est un bouton de trop. Ne soyons pas trop extrême quand même.
  2. Si vous utilisez Keynote, mais évidemment que vous utilisez Keynote hein ?
  3. Dont vous emporterez évidemment un jeu dans votre sac par pure sécurité.

Conférence « Apple : la passion du design », jeudi 13/10, Paris

AppleDesign

J’animerai la conférence Apple : la passion du design jeudi prochain lors de la session CocoaHeads à Paris. Il va sans dire que vu les circonstances, cette présentation se fera sûrement dans une ambiance un peu particulière…

Rendez-vous donc jeudi 13 octobre à 19h à l’école IESA Multimédia, 5 rue Saint-Augustin, 75002 Paris Campus Opéra, 5, avenue de l’Opéra – 75001 Paris.

Pour évaluer les besoins en terme de salle, merci de vous enregistrer dans les commentaires sur le site de Cocoaheads.

La présentation durera un peu plus d’une heure, et si vous voulez ensuite diner, il y aura sûrement quelque chose  à faire.

À jeudi, donc.

Mac OS X Server en entreprise : présentation Tryo, 15/10, Paris

Gete.Net Consulting présentera les solutions Apple pour l’entreprise et en particulier Mac OS X Server chez Tryo, Apple Premium Reseller, le 15 octobre 2010 à 17h.

Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici.

Presentation Zen in Paris : une excellente soirée !

(Un billet que j’aurais du publier il y a deux mois, mais que je n’ai pu rédiger que maintenant… mais mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?)

J’ai déjà parlé sur ce site de l’exceeeeeeeeeellent Garr Reynolds, auteur du célèbre blog Presentation Zen, demi-dieu des technique de présentation et auteur de trois livres sur le sujet. C’est en grande partie grâce à son travail que j’essaie aujourd’hui de rendre mes présentations toujours plus vivantes et attractives, et je compte bien continuer comme ça.

Il s’avère que Garr Reynolds vit au Japon, et se déplace rarement sur notre continent. Mais en juin dernier, OOOOOH divine surprise, il a enfin mis les pieds en France, et c’est avec un plaisir non feint ainsi que mon ami Emmanuel (qui a monté son site Keynote.fr qui cause de… keynotes et Keynote) sommes allés assister à sa présentation intitulée… Presentation Zen. Ben oui, pourquoi se prendre la tête à réinventer la roue ?

La présence de Garr Reynolds a été confirmée presque à la dernière minute (en fait deux semaines avant), grâce à l’insistance et la compétence de Pierre Morsa et Phil Waknell, co-fondateurs de Ideas on Stage. Une soirée en 4 actes, donc, au théâtre de la Michodière. 4 actes, 4 présentateurs :
– Phil Waknell, donc, qui est revenu rapidement mais très efficacement sur certains points importants des présentations, avec une comparaison fort bien amenée avec le sport, en pleine période de coupe du Monde… À noter que Phil diffuse ses idées sur son blog Phil Presents.

Ce fut ensuite le tour de Laurence Onfroy, fondatrice de Tempting Places de revenir sur ce qui l’a aidé à monter son entreprise, et surtout comment elle a su vendre ses projets à ses investisseurs (un indice : la passion et la motivation, ça peut tout faire bouger pas mal de choses. Mais énoncer clairement aussi). Présentation très réussie, malgré la difficulté supplémentaire apportée par la langue : en effet, toutes les présentations étaient en anglais, et croyez-moi, pour l’avoir fait plusieurs fois, présenter dans une autre langue que la sienne est très difficile…

Puis, l’immanquable Pierre Morsa nous a parlé de la « Mort par Twitter », sujet fort amusant et dans l’air du temps, en expliquant fort bien et avec d’excellents exemples en quoi Twitter peut être une épée à double tranchant : bien utilisé, cela peut être évidemment un excellent outil de communication et de création de réseau social. Mais une parole malheureuse peut être retransmise instantanément à des millions de personnes instantanément en quelques clics…
. Vous pouvez suivre Pierre également sur son blog.

Enfin, après une pause-glouglou bienvenue (il faisait une température assez terrible à la Comédie Saint-Michel), nous avons enfin pu assister à la présentation de Garr Reynolds. Un vrai moment de bonheur !

Durant près d’une heure, Garr est revenu avec toute son énergie et sa passion sur ce qu’il appelle la présentation Zen, et pourquoi il est urgent de revoir la façon dont nous concevons nos présentations. Évidemment, les Macounets connaissent bien les Keynote de Steve, son naturel, etc. Mais derrière ces présentations, il y a énormément de recherche d’idées, de travail scénique… Ce que Garr nous rappelle évidemment par son inlassable travail. La présentation fut intense, pleine d’émotions variées, beaucoup d’humour, de réflexion, et des idées d’interaction assez géniales avec le public. La standing ovation n’était pas de trop. Garr a ensuite fini la soirée avec nous et en a profité pour signer son nouveau livre Presentation Zen Design qui venait tout juste de sortir des presses en français (marketing, quand tu fais bien ton travail…).

Mille remerciements donc à Pierre et Philippe pour nous avoir fait vivre cette excellente soirée (quelques photos faites avec mon iPhone 4 par ici), merci à Garr pour sa visite en France, et vivement la prochaine ! À ce propos, si le sujet vous intéresse, vous devriez réserver votre 7 décembre… (Je dis ça, je ne dis rien hein).

Conférence : Voyage au pays des ACL

J’ai eu le plaisir d’être invité il y a quelques semaines à la première conférence MacSysBrain des administrateurs Mac francophones. J’y ai présenté une conférence de 20 mn environ, que vous pouvez désormais télécharger par ici. Elle est consacrée aux fameuses Listes de Contrôles d’Accès (les ACLs) et leur intégration dans Mac OS X Server. Vous pourrez également découvrir avant ma conf une présentation de Yoann Gini sur la fameuse technologie Wide Area Bonjour, alors que Franck Lefèbre s’est attaqué à SSH.

Bon visionnage !

Tour de France Mac OS X Server : c’est parti ! (MàJ)

Hop, c’est bientôt l’été, et on va faire chauffer les processeurs des serveurs. Si vous avez envie d’en savoir plus sur Mac OS X Server, je présenterai les solutions autour de Mac OS X Server et du Mac mini serveur durant les prochaines semaines, dans le cadre des séminaires Apple pour l’entreprise. Au programme, tout ce que vous voulez savoir sur Snow Leopard Server et le Mac mini Serveur, un produit dont j’ai déjà dit tout le bien que je pensais ici.

Marquez donc dans votre calepin, tout ça va se passer :

– Chez DXM Brest, le 8 juin à 10h et 14h ;
– Chez DWM Rennes, le 9 juin à 10h et 14h ;
– Chez DXM Nantes, le 11 juin à 10h et 14h ;
Attention, inscription obligatoire par ici !

Je serai également :
– Chez O2i Paris, le 17 juin, à 10h et 14h (lien d’inscription disponible sous peu) ;
– Au Salon des Entrepreneurs de Lyon Rhône-Alpes, toute la journée, les 23 et 24 juin, sur le stand Apple Premium Reseller ;
– Chez iCLG Paris, le29 juin (lien d’inscription bientôt disponible).

Il y aura également (mais là ce sera sans moi) 2 présentations chez O2i Lille le 22 juin (9h et 14h) et O2i Dunkerque le 23 juin (10h et 14h).

Et on m’informe aussi qu’il y aura aussi deux dates en Alsace : le 17 juin à Mulhouse et le 24 juin à Strasbourg avec Bemac.

Et pis si tout va bien, le 1er juillet à Amiens chez iSmith, et le 30/06 à Rennes chez Symbiose.

Et on ajoute :
– Le 18 juin chez iConcept à Anglet ;
– le 23 juin chez Argos à Tours ;
– Le 29 juin à Marseille chez iCLG Pro ;
– Et le 1er juillet à Montpellier chez iTribu .

Venez nombreux ! Et si vous avez envie de vous faire dédicacer votre exemplaire de Snow Leopard Efficace ou Leopard Efficace, n’hésitez pas à venir avec :-)

MàJ : je n’ai peut-être pas été assez clair: pour le moment, les dates affichées sont celles que je CONNAIS. Dès que je connais les dates pour d’autres villes, je vous les transmets. Donc ne vous offusquez pas si votre graaaaaaaaande ville n’est pas référencée : c’est pas parce qu’on ne vous aime pas, juste que je ne connais pas la date ! Voili Voilou :-)

Confs Apple à Colmar, 29 et 30 octobre

Je serai présent au salon Colmar Multimédia Expo la semaine prochaine, les 29 et 30 octobre pour être précis, avec les gens de BeMac qui sont des gens charmants et très bien sous tous rapports. Au programme : des démos des capacités du Mac en entreprise, et deux conférences (jeudi à 10h et vendredi à 15h) où je présenterai les nouveautés de Snow Leopard ainsi que l’intégration du Mac en environnement Windows. N’hésitez pas à passer me voir et à faire coucou, ou à me poser des questions particulièrement tordues sur le stand de BeMac (je me ferai un plaisir de vous montrer comment ne pas y répondre avec talent). Ou à venir faire dédicacer vos copies de Leopard Efficace (mince, je n’aurai pas encore Snow Leopard Efficace sous le coude, les joies des délais de conception).

Venez nombreux !

MISE À JOUR : je présenterai la première conférence, et elle a lieu à 10h le jeudi et non pas 11h. Venez donc plus tôt…

Venez rencontrer Apple (et moi-même) au Salon des micro-enteprises

Je serai présent tous les jours au salon des Micro-entreprises au palais des Congrès à Porte Maillot, de 8h30 à 18h, sur le stand Tryo, où je présenterai les avantages de Mac OS X et des applications du Mac pour l’entreprise.

Venez nombreux !