Le top 10 des erreurs de localisation

Un petit top 10 qui n’est pas exhaustif des erreurs de localisation (certains préfèrent le terme traduction) dans quelques logiciels tournant sur Mac. Les erreurs de localisation se distinguent en deux grandes catégories : les rigolotes qui font sourire parce que la traduction est à côté de la plaque, et celles qui pourrissent la vie et qui énervent à mort car il suffit d’utiliser la version anglaise du logiciel ou du système pour ne jamais constater le bug. J’avoue que j’ai longtemps hésité entre les deux premiers du classement pour savoir lequel aurait ma préférence…

10) Aide Apple : parmi les éléments qui ont été traduits depuis des lustres et qu’il faudrait éviter de traduire, il y a évidemment le menu Pomme. Pourtant, on trouve quelques références du « Menu Apple » dans la documentation de Mac OS X…

9) Aide Apple : Dans Mac OS X 10.3, Apple propose l’accès à un serveur Active Directory via un module dédié dans Format de répertoire. Je me suis souvent gratté la tête en me demandant à quoi correspondait le « répertoire actif », jusqu’à ce que je me dise que parfois, les traducteurs étaient un peu trop zélés…

8) Gestionnaire de Groupe de travail : jusqu’à la version 10.3, on pouvait trouver dans le GGT installé avec Mac OS X Server une zone de recherche où on pouvait chercher les utilisateurs « dont le trousseau contient », plongeant des centaines d’administrateurs dans la perplexité. Lorsqu’on traduit « keyword » par « trousseau », forcément, ça complique les choses.

7) Mac OS X 10.2 : dans la préférence Système Partage, Apple traduit dans les réglages du coupe-feu Timbuktu par Tombouctou et Retrospect Exam par… l’Examen retrospectif. Les éditeurs des deux logiciels ont beaucoup ri, nous aussi.

6) Apple Remote Access : la première solution de connexion à distance d’Apple a un bug amusant, le Desktop Folder qui représente le bureau ayant été traduit par Dossier Bureau alors qu’il aurait dû rester tel quel. Du coup, les alias générés lors de l’installation sur le Bureau se trouvent dans un Dossier Bureau à la racine du disque de démarrage. Amusant.

5) Word 5 (et peut-être Excel 4, ma mémoire me trahit) : Microsoft trouve rigolo de traduire certains équivalents-clavier standardisés du système, détruisant évidemment les règles d’homogénéité de l’interface au passage. Les utilisateurs se tapent la tête contre les murs face à un Commande – I qui lance l’impression au lieu de mettre le texte en italique. Ils avaient pensé remplacer le Copier – Coller par Commande – C – Commande – C, mais curieusement, ça buguait. Non c’est pas vrai.

4) iPhoto : un petit malin a décidé que les raccourcis-clavier pour passer à l’image suivante serait Commande – ] et Commande – [. Manque de bol, ces raccourcis ne fonctionnent pas en VF… et impossible de les changer, sauf ruse de Sioux. Graoumpf.

3) Apple Remote Desktop : cette merveille de logiciel d’administration à distance est incapable de taper le chiffre 8 du clavier alphanumérique ou le signe _ (underscore) sur une machine dont on a pris le contrôle à distance. Pour les utilisateur de portable, fn-8 fonctionne pour taper 8, mais pour l’underscore, il faut recourir au copier-coller. Jamais corrigé depuis… pfiouuuuuu, trop longtemps.

2) The Thing : un des mystères de localisation de Mac OS 8.5, qui a touché là aussi de nombreux utilisateurs de la VF sans qu’aucune bonne réponse soit apportée. J’avais pondu un dossier à son sujet en 1998. Jamais eu de vraie réponse de la part d’Apple.

1) La table de fichiers incorrecte : sûrement le bug le plus incroyable, car il a pourri la vie d’un paquet d’utilisateurs de Mac OS 9 en affichant un message indéchiffrable au démarrage du Mac. Au point qu’Apple a carrément publié un article dans sa Knowledge Base à ce sujet. Seul petit souci : l’article n’a jamais été traduit en français… Heureusement, gP avait pondu un dossier-fleuve à ce sujet.

J’en ai évidemment laissé quelques autres de côté (Mac OS 8.5, es-tu lààààààà ?), et vous pouvez en ajouter d’autres en commentaire, pour le fun :-)

7 comments

  1. Laurent dit :

    Bah, tu oublies le module AD dans Formate de Répertoire en 10.3. Pour compenser l’absence d’UID dans AD on peut réaffecter un attribut à fin de stocker cette valeur dans AD. En anglais, il y a une option dans le module AD qui dit « Map UID to attribute », en français, ben, c’est du mot à mot « Carte UID à attribuer ». Certes, comme la traduction a du être faite par des personnes n’ayant pas le contexte (listes de phrases à traduire sans l’interface) et certainement sans les connaissances nécessaires, ce n’est pas une mauvaise traduction, c’est juste qu’elle ne veut rien dire.

    On pourrait aussi parler de l’assistant Open Directory de Mac OS X Server 10.2, dans la partie concernant le Serveur de Mot de Passe on avait 3 choix, dont 2, dans la version française, qui voulaient dire la même chose. En regardant la version originale, on comprenait mieux les deux options, elles étaient bien différentes (faudrait que je réinstalle le truc pour chercher les phrases, je ne me souviens plus des détails, j’avoue).

    Pour Word 5, ce n’est pas lui qui avait aussi le commande – F pour fermer le document au lieu de chercher ?

  2. Laurent dit :

    J’en rajoute un, ce n’est pas de l’Apple mais il me fait mourir de rire. Quand vous installez MAMP il y a des fichiers d’informations, on y voit, notamment, le classique « Read Me » et pour la vf, on a un moins classique « Lire moi » :-)

  3. Laurent dit :

    PS : il y a un problème d’heure sur le serveur, je poste à 1h07 et il est écrit 2h07.

  4. Franck dit :

    Je me souviens encore de « The thing » le bug qui ne voulait pas dire son nom ! Qu’est-ce qu’on a pu tourner en rond pour trouver un palliatif !

  5. […] Ce post de Guillaume Gete sur les erreurs de traduction des logiciels rappelle de bien mauvais souvenirs du temps de Mac OS 9 et sa tristement célèbre “table de fichiers incorrecte”. […]

  6. john dit :

    Il y’a cette erreur qui est bien marrante aussi:

    http://www.macbidouille.com/news/2006-09-08/#13295

  7. YaBlog! dit :

    Hello,
    Concernant l’erreur n°7, pour la traduction du mot « Timbuktu ».. La traduction est certes bonne mais trop peut-être car elle ne respecte plus la notion d’origine de ce mot qui n’est plus replacé dans son contexte.
    Ainsi, dire en Français « Tombouctou » est bonne lorsque l’on parle de la zone géographique, par contre concernant le coupe-feu, c’est vrai qu’il se sont plantés :D

    La preuve grâce à Wikipédia (eng) : http://en.wikipedia.org/wiki/Timbuktu