Parallels, c’est bien, mangez-en

La dernière version beta de Parallels fait couler beaucoup d’encre, car elle apporte enfin le support de la partition Bootcamp dans le fameux logiciel de virtualisation. Résultat : plus besoin d’avoir deux partitions séparées, l’une avec Windows, et l’autre sans ! Enfin… presque. Car Microsoft, dans sa grande bonté, exploite avec le succès qu’on lui connait un système d’activation via Internet ou via téléphone de Windows XP, pour s’assurer que la copie est légitime.

Manque de bol, quand vous démarrez la partition BootCamp dans Parallels, ce dernier est constitué comme un « nouveau matériel » par Windows, qui décide donc qu’il doit être à nouveau réactivé ! Et au bout de quelques allers-retours ainsi entre le démarrage sous Bootcamp et son exploitation par Parallels, l’activation sera finalement refusée, vous obligeant à téléphoner à Microsoft (15€ la minute, non en fait c’est gratuit, heureusement) pour réactiver Windows…

Bref, grâce aux super systèmes antipiratage de Billou, on n’a pas la vie facile (enfin, surtout chez Parallels). Et je vous rappelle au passage que si vous utilisez Windows sur une machine virtuelle et également avec Bootcamp, vous devez acheter 2 licences séparées de Windows. Non, je ne plaisante pas.

2 réflexions sur « Parallels, c’est bien, mangez-en »

  1. xp corp?? moi j’ai le meme probléme :( c’est un xp légal, c’est une clée RETAIL, avec un xp pro, volume license. Pas trés pratique ces activations…

Les commentaires sont fermés.