iPhone SDK : la nouvelle revolution multimedia ?

Comme tout le monde ou presque, j’ai regardé la conférence d’hier soir sur les annonces concernant ce que j’appelerai désormais la plate-forme Apple Touch. Et j’ai eu quelques réactions diverses et variées.

  • Le SDK a l’air vraiment bien foutu, et tout développeur Mac OS X devrait très vite pouvoir développer des applications dessus, malgré certaines limitations logiques.
  • Par contre, le support du multi-touch sur l’écran du simulateur va pas être évident… Parce que cliquer à plusieurs endroits simultanément sur un écran, on sait pas encore faire ! ;-) ;
  • Côté jeu, j’ai été assez bluffé par l’aspect technique des jeux présentés, et l’argument de Sega qui a sous-estimé la puissance de l’iPhone est très intéressant…
  • Mais surtout, surtout, la plate-forme Apple Touch risque de faire très mal à… Nintendo. En effet, on a désormais sous la main le potentiel d’une console de jeu très puissante, et disposant de capacités de contrôle plus évoluées que celles de la Nintendo DS !!! Sans oublier un modèle de distribution beaucoup plus sophistiqué, et… l’absence de cartouches (on conserve tout sur l’iPhone lui-même, qui dispose d’une bonne capacité de stockage). De ce côté, Apple dispose d’un avantage de poids par rapport à la firme de Kyoto : elle dispose d’un modèle de distribution qui a plus que fait ses preuves, qui est intégré dans le périphérique, et connecté à Internet à tout moment de la journée. Vous voulez télécharger un jeu à trois heures du mat ? Aucun souci, vous pouvez y aller. Par contre, il est évident qu’un jeu de plate-forme classique (à la New Super Mario Bros) sera plus délicat à contrôler. Mais l’accéléromètre intégré des produits Apple Touch pourra faire des merveilles dans bien d’autres cas (la démo de Monkey Ball était à ce titre éloquente). Comme dit sur Mac4ever : avec son SDK, l’iPhone devient un peu la DS + la Wii + Surface… En fait, si on réfléchit bien, un jeu comme l’excellentissime Zelda Phantom Hourglass est quasiment intégralement adaptable sur l’Apple Touch ;
  • Si le tarif pour la publication semble un peu élevé (99$), il faut le comparer à celui d’autres SDK. Par exemple, le SDK pour la Nintendo DS coûterait (chiffre non officiel)… 10000 $ ! Celui pour la PSP étant à pas loin de 4500 $… Donc, 99$ par an, c’est en fait… donné. Et cela aura l’avantage de limiter le développement d’applications sans suivi : si le développeur investit dans le SDK, ça ne sera sûrement pas pour faire juste « une p’tite appli » comme ça, juste pour une fois…
  • Je l’avais déjà dit, et j’en reste convaincu : le développement sur iPhone va pousser les ventes de Mac vers le haut. Cela va également avoir le bon goût de pousser nombre de développeurs à s’intéresser au Mac lui-même, et peut-être à pousser leurs logiciels sur notre ordinateur préféré ;
  • Pour réussir sur le marché des jeux vidéo, il faudra que les développeurs japonais suivent, mais le fait que Sega soit au rendez-vous dès maintenant est très, très intéressant…
  • Mais que se passe-t-il si je reçois un coup de fil durant une partie d’un jeu intense ? Pourvu qu’il y ait moyen de bloquer les communications au moment du lancement du jeu… ou au moins d’avoir le choix de renvoyer sur répondeur tout appel entrant durant les parties intenses de [mettez le nom de votre jeu préféré ici].

    En fait, en constatant les possibilités offertes par le SDK, je me dis que l’Apple Touch a tout du périphérique numérique du XXIe siècle, l’objet versatile par excellence dont on a tous rêvé. D’un seul coup, on se met à rêver d’un Tom-Tom lié à un boitier GPS BlueTooth (comme sur Palm), d’un FileMaker Mobile qui pourrait facilement conserver la mise en forme des informations, d’un vrai lecteur PDF pour consulter des documentations stockées sur le disque de l’iPhone, d’un Final Fantasy contrôlable au doigt et à l’oeil… Décidément, le mois de juin ne nous aura jamais paru aussi loin.

4 comments

  1. Sylvain dit :

    100% d’accord. Le Mac va en profiter et Nintendo va prendre quelques points.

    Mais la DS reste tout de même plus pour les enfants… et j’en sait qq chose :-)

  2. Didier dit :

    GG : Par contre, le support du multi-touch sur l’écran du simulateur va pas être évident… Parce que cliquer à plusieurs endroits simultanément sur un écran, on sait pas encore faire !

    Ben quoi ? Moi y a longtemps que j’ai 5 souris connectées à mes machines…
    Pas toi ?

    :-P

  3. Titou72 dit :

    Je viens de tomber sur un nouveau blog ou le créateur prétend développer un SDK pour Windows.

    http://win-iphone-sdk.blogspot.com/

    Souhaitons-lui bon courage.
    Peut être que ça ira plus vite avec lui.

  4. […] est très importante pour asseoir le succès d’iPhone OS. On arrive à peu près à la situation que j’avais évoquée il y a quelques temps déjà. Bon, je m’étais gouré sur la peur pour Nintendo, vu qu’ils sont à 100 millions de […]