Glossy

Lorsque les nouveaux MacBook Pro sont sortis, je me suis jeté dessus. J’ai donc commandé et reçu depuis quelques semaines le modèle 2,53 GHz. Je n’avais pas encore fait de commentaire dessus, mais je peux surtout dire qu’il s’agit d’une superbe machine, à la finition assez magnifique, et qui dégage une impression de solidité étonnante (merci le boitier « unibody » !).

Il y avait cependant un point sur lequel j’étais particulièrement circonspect : le fameux écran « brillant ». Non pas que j’étais contre, mais je n’arrivais pas à me faire un avis sur les écrans brillants depuis que les constructeurs PC puis Apple ont commencé à l’implémenter sur leurs ordinateurs. C’était assez étonnant : je n’arrivais pas à savoir si j’étais pour ou contre. D’un certain côté, l’aspect brillant me semblait assez superbe en terme de restitution des couleurs et luminosité, mais de l’autre, les reflets me faisaient un peu peur.

Maintenant, j’avoue : depuis que je suis passé au nouveau MBP avec LED et écran brillant, j’ai du mal à voir les reflets. Non pas qu’ils n’existent pas, mais une fois dans le feu de l’action, ça devient vraiment quelque chose de secondaire. Quand je bosse dessus, je me fous un peu des reflets, en fait, je n’y fais plus attention, car je suis très rapidement concentré sur mon taf, et pas sur les bords de l’écran.

Alors, peut-être que dans d’autres corps de métier (photo…) on dira que non, les écrans glossy c’est le MAL, etc. Mais très clairement, quand on regarde l’écran du MBP avec la luminosité à fond, il est difficile de revenir en arrière… Avant de juger, testez donc, car l’écran de ce portable est vraiment très, très lumineux… Et vraiment beau.

5 comments

  1. Antoine dit :

    Bonsoir,
    Je suis bien d’accord. J’ai exactement le même sentiment avec mon MacBook (pas pro) et son écran, sois disant (si on en croit tout ce que j’ai pu lire) moins bon que celui du pro.
    Je viens de passer 4 heures en TGV avec, c’est vrai qu’il y a quelques reflets, mais en déplaçant un peu le Mac, on s’en accommode très bien pour travailler.
    Je suis aussi passé au salon de la photo hier : j’avais rarement vu une concentration aussi grande d’iMac, y compris chez Canon. Les « pros » de l’image aussi semblent s’accommoder de la mode « glossy ».

    PS et hors sujet : Guillaume, je viens de lire ton bouquin comme un roman. Bravo !

  2. Pierrot dit :

    Quand on travaille sur un écran glossy on ne fait plus attention aux reflets, d’accord. Je me demande quand même si ça n’occasionne pas une fatigue visuelle supplémentaire. Surtout en poussant la luminosité à fond. Par curiosité, demandez à votre ophtalmo.

  3. Le Corbeau dit :

    Les lumières dans le dos sont mortelles en ambiance tamisée, particulièrement quand elles se reflètent sur le bord de l’écran.
    Impossible d’augmenter la luminosité, à moins de se ruiner les yeux (imac)

  4. Boyan dit :

    La fatigue visuelle est aussi ce qui me préoccupe.
    Et un écran mat ne serait probablement pas moins superbe en termes de rendu de couleurs.

  5. Deux choses m’ont surpris sur mon MacBook « unibody » entrée de gamme, la lenteur de démarrage (il doit s’attendre à un disque SSD…). Et la rapidité globale. Très rapide sur la démo 30j de Photoshop CS4, les zoom et rotations sont instantanés. L’USB2 qui est nettement plus performant que sur mes autres Macs. J’avais toujours constaté des différences entre mes disques USB2 et FIREWIRE (même modèle Aluslim, même disque dur). Il y avait toujours un problème de relecture lors des gros transferts avec la version USB2, jamais avec le Firewire. Sur ce MacBook, aucun incident en USB2, c’est grâce à NVIDIA ?
    Quant à l’écran, j’y travaille mes photos comme avec l’iMac Alu, et je suis bluffé par les contrastes. Parfaitement en accord avec mon Nikon D700 qui lui aussi en fait un maximum.
    Seul problème, lire mes photos en ligne sur un mauvais écran ne me fait pas de la pub’, elles sont bouchées sur des écrans de portables « d’en face » qui sont plus grand et moins chers… comme on me le dit souvent en clientèle.
    Si après ça vous n’allez pas voir mes photos, c’est à désespérer :)

    Pierre