Avatar : mon avis (pour de vrai cette fois-ci)

avatarJe suis donc allé voir Avatar hier avec mon épouse et des amis (coucou Mourad), en 3D pour la peine, et salle pleine, tant qu’à faire.

Alors, comment résumer Avatar ? Une sorte de remake de Danse avec les Loups, en version technoïde et dans une jungle z’hostile, avec à la place des méchants ‘ricains qui massacrent les indiens, les méchants ‘ricains qui massacrent les gentils N’aavis qui communiquent avec la Terre, les ancêtres et tout le toutim.

Tout ça pour dire que ce n’est pas très original, mais que l’aspect technique est bien mis en avant, et de ce côté-là, on peut le dire, le film est très beau. Techniquement, rien à dire, c’est superbe à tous les niveaux, les mechas ou les animaux sont très détaillés et superbement rendus, mais pas encore trop originaux, contrairement à ce que j’espérais. Quand à la 3D, elle n’était pas vraiment indispensable. Peut-être qu’en IMAX c’est clairement très différent, mais dans la salle où j’étais, je n’ai pas trouvé que la 3D apportait un « plus » révolutionnaire.

En résumé : je ne suis pas super déçu, mais je ne pense pas non plus qu’Avatar mérite toutes les critiques dithyrambiques à son sujet. On est laaaaaaaaaaargement au-dessus d’un téléfilm de M6, mais j’ai du mal à rejoindre l’enthousiasme de ceux présentant Avatar comme le Star Wars du XXIe siècle. Un bon film, mais je n’attendrai pas avec impatience sa sortie en DVD ou Blu-Ray (alors que Là-Haut, qui vient de sortir, si).

7 comments

  1. Damien dit :

    Tout à fait d’accord, tu résumes bien mon sentiment merci ;)

  2. Bertrand dit :

    Ah ben moi qui vais le voir demain soir… Au moins je suis prévenu ;-)

    P.S: Bonjour à Mourad aussi !

  3. Jean Meyran dit :

    Suite à ta réponse sur twitter et à ta modestie concernant « Danse avec les Gnous », d’autres réflexions sur Avatar :
    TOUS les tics de Cameron y sont : (Spoilieur, mais pas trop)
    Les gentils scientifiques et les méchants militaires : oh, Abyss
    Les ch’tites bestioles toutes mignonnes, transparentes zé fluos : tiens, Abyss aussi
    Le représentant de la Compagnie (avec un grand C) obscur tâcheron capable de sacrifier des tiers pour remplir sa mission : Aliens (en plus, dans Avatar, il a la même tête que dans Aliens)
    Le duel Mecha / avatar : Aliens encore…
    On pourrait en trouver plein d’autres.

    Un tic aussi de Cameron : le film a une demi-heure de trop ;-)
    Un autre ? le rapport au sexe est constamment source de frustration (le strip de la petite Curtis dans True Lies, la séance d’aquarelle dans le Titanic, les propos ambiguës de Vasquez dans Aliens, la fouille pénitentiaire de Sarah dans T2)

    Enfin, mais à vérifier dans une prochaine vision, l’échelle des hélicos est variable selon l’humeur de Jimmy : lors de la chute de l’arbre bidule, les ptérodactyles chatoyants sont beaucoup plus petits que les hélicos contrairement à l’assaut final où ils font quasiment taille égale.
    C’est vrai je manque un peu de référence sur Pirahna 2, mais une fois que tu l’as vu, t’as surtout envie de bruler le négatif .-)

    A bientôt
    @Jmeyran

  4. El Doctor dit :

    Tiens, je ne savais pas que Mourad avait des amis…

  5. jcvignes dit :

    Je viens de le voir et je dois dire que je ne trouve pas assez critique… Je pense en plus que les gens qui comparent SW à Avatar se plantent complétement de débat: pour moi SW se voit toujours avec plaisir avec ou sans effet spécial parce que la mythologie et ce qu’il faut bien appeler le scénario (je sors d’Avatar, je ne sais donc plus vraiment quel sens donner à ce mot) tiennent la route.

    Pour moi, Avatar est l’archètype du film prétentieux (booouh, regarde comme je fais des belles choses avec de la super techno que les autres n’ont pas ou ne maîtrisent pas) qui se fout du spectateur (si tu ne vibres pas à mon univers, tu ne mérite pas mon film) et qui est survendu.

    En écrivant ceci (ceux qui me connaissent savent que je ne troll pas et les autres ben… tant pis) je me demande et j’ose: Cameron/Jobs même combat? ;-)

    Bonne soirée,
    JC

  6. Mourad dit :

    Coucou back Guillaume :-)
    je suis tout a fait d’accord avec ton nanalyse (reste plus de caouette au fait)
    Salut à toi Bertrand et tous mes vœux
    quand a el doctor…. Ne se prononce pas

    allez
    À plus

    ps au fait Guillaume tu m’as toujours pas remboursé les places pour Avatar :-p. !!

  7. Proverbe dit :

    Un film révolutionnaire qui fera certainement date dans l’histoire du cinéma. Tout comme l’odysée de l’espace l’a fait, Avatar révolutionne la science-fiction mais marque également un nouveau départ pour la cinématographie. Sur ce, avatar est un petit bijoux qu’il faut savoir apprécier tel un voyageur qui découvre de nouveau paysage. Je conçois que ceux qui ne savent ( malheureusement ) pas se transporter, puissent trouver le film décevant, le scénario est certes classique. La morale est également un peu trop poussée. Seulement on ne peut qu’oublier ces 2 lacunes devant tant de beauté visuelle. Un moment féérique.