Nouvel iMac : le SSD qui fait mal [MàJ]

J’attendais avec impatience l’annonce des nouveaux iMac, non pas pour moi, mais pour certains de mes clients qui sont pas loin de renouveller leur parc. Dans l’ensemble, cette génération est bien plus intéressante que l’ancienne, mais je suis un peu déçu par un point : l’option SSD.

En effet, autant sur le MacBook Air, Apple est allé à fond sur le SSD avec le succès qu’on connaît, autant sur l’iMac, elle reste très conservatrice : gros disque dur, et SSD en option, mais pas sur tous les modèles.

Déjà, l’option SSD n’est pas disponible pour le modèle 21,5″ d’entrée de gamme, qui est pourtant exactement le même que le deuxième modèle. Donc, si vous voulez le SSD, c’est 300€ de plus.

Mais pire : la seule option SSD est un modèle 256 Go, facturé la bagatelle de 500€. Même s’il est vrai qu’on est plutôt dans la fourchette basse du prix du SSD (certains modèles haut-de-gamme tapent dans les 1300€), j’aurais apprécié un modèle avec moins de capacité, genre 128 Go, en complément du SSD, tout en gardant l’option du disque 1 To.

Résumons, donc : si vous voulez le SSD en complément du disque 1 To, il vous en coûte donc 600€ (SSD 500€, DD 100€)… qui s’ajoutent aux 300€ du deuxième modèle d’iMac. Soit le SSD additionnel à 900€. OUCH. Évidemment, on pourra penser (certainement à raison) que le but est justement de pousser à l’upgrade, et c’est bien dommage : le tarif va refroidir plus d’un client potentiel, alors qu’Apple pourrait se poser en leader de la révolution du SSD avec un SSD à bas prix.

D’un autre côté… Je me demande si l’idée n’est pas justement d’éviter que le client achète cette option en masse, car elle pose un problème de complexité liée à la taille actuelle des SSD et à leur coût. Explications : un SSD ne permet pas de stocker autant de données qu’un disque dur pour des raisons de coût de production[1]. Or, avec les besoins actuels en stockage de donnée, le SSD pose problème par ses faibles capacités, sauf à y mettre le prix fort. L’ajout d’un deuxième disque dur classique de grosse capacité permet de réduire fortement ce problème, mais au prix d’une complexité plus grande pour l’utilisateur, car si ses données sont stockées sur le SSD, il faut ensuite régulièrement les copier sur le disque dur. Perte de temps, et d’énormes complications.

Il faudrait donc, comme le précise @DanDuGeek du Journal du Lapin, qu’Apple propose une meilleure gestion du couple SSD + disque dur. L’idéal serait que l’Assistant Réglages proposé au démarrage ou l’Assistant de migration propose de migrer automatiquement et de façon transparente les données les plus sensibles et lourdes, à savoir le plus souvent les dossiers Musique, Vidéo et Images du dossier de départ de l’utilisateur. Une option permettrait ainsi de déplacer dès la migration de l’utilisateur toutes ses données « lourdes » et ayant moins besoin du SSD vers le disque dur. On pourrait même imaginer une option encore plus transparent : un système de fichier (un HFS++ ?) qui saurait gérer correctement un JBOD[2] et répartirait intelligemment les données en fonction de leur type. Un seul volume à gérer par l’utilisateur, mais l’avantage des deux disques. Beaucoup plus compliqué à créer et à gérer, évidemment… et peut-être pas si intéressant si l’on considère que nous sommes dans une phase de migration vers le SSD.

[MàJ] Une autre piste très intéressant a été soulevée : l’utilisation d’une nouvelle technologie Smart Response made in Intel qui permettrait d’utiliser le SSD comme super-cache du disque dur. Plus de détails chez MacGe. Et merci à @jmarc ;-) ).

En attendant, si vous souhaitez prendre un iMac avec SSD, il faudra donc sortir le chéquier… Le marketing d’Apple a encore bien joué !

  1. n’attendez pas la parité du coût disque dur / SSD avant 18 mois, dixit les constructeurs.
  2. Just a Bunch of Disk, un lot de disques agrégés, en somme.

12 comments

  1. Daz dit :

    Et simplement coller les bibli iLife sur le HDD et le système et les applis sur le SSD, ça suffit pas ?

  2. gP dit :

    À quand un Mac Mini avec SSD ? Je rêve, ah bon…

  3. Laurent dit :

    Tiens, c’est rigolo, maintenant tu dis que les SSD sont trop petits alors que tu demandais un 128 Go par ailleurs ;-)

    Là je suis d’accord, les capacités ne permettent pas d’avoir un SSD par défaut sur un iMac car l’utilisateur s’attend à faire plus de chises gourmandes en stockage sur un iMac. Sur une machine comme le MacBook Air la question se pose moins car il s’agit souvent d’une seconde machine et donc il y moins de données stockées en permanence.

    Donc non je ne vais pas crier à l’option coûteuse, on est quasiment dans les prix du marché pour un SSD de cette taille en achat séparé.

    Quant à l’option indisponible pour l’iMac d’entrée de gamme, franchement, c’est loin d’être une nouveauté chez Apple, il y a souvent eu par le passé des versions avec moins de choix sur le premier modèle.

    • @laurent : je demande un tout petit peu plus de choix. Le problème, c’est qu’à part le SSD 256 Go à 800€ donc. Comme je disais : si déjà on pouvait avoir le SSD sur l’entrée de gamme, ça serait déjà bien moins gênant. Là, tu es obligé de débourser 300€ de plus parce que tu veux le SSD, ça fait mal.

      Et quand aux 128 Go, ils suffiraient pour beaucoup de monde.

  4. Il existe sur tout lecteur optique slim un coté plus fin dégageant un espace libre qui permet par exemple sur les derniers macbook de loger la carte airport/bluetooth et un haut parleur. Comme ce type de lecteurs est aussi utilisé sur les imac, cet espace libre n’est par contre pas utilisé… Moi j’aimerais bien que le SSD (au format barrette) des derniers MacBook Air y soit logé, et qu’il partage alors son interface Sata avec le lecteur optique (dont je me sers désormais si peu). On pourrit uassi imaginer une interface SSD (en gros une carte de la talle d’un disque dur mais bien plus fine) que l’on intercalerait sur le bus Sata entre carte mere et disque dur, et dont le controleur serait suffisamment intelligent pour recopier les données les plus frequemment lues en SSD, et qui saurait sauvegarder son contenu sur le disque dur.
    Ca ne nécessiterait aucun changement de la carte mère, ni du disque dur, juste l’ajout entre eux d’une carte sans doute chère, mais rapide et intelligente. Quel est le premier fabricant de SSD qui va me la piquer cette idée?

  5. Romain dit :

    « la fourchette basse du prix du SSD » ? Crucial m4 ou OCZ Vertex 3 coûtent 420 et 490 euros.

  6. Je te réponds pas ici, j’ai déjà répondu sur Twitter :-D

  7. Laurent dit :

    Comme je l’ai déjà dit par ailleurs, le fait qu’une option ne soit pas dispo sur l’entrée de gamme n’est absolument pas nouvelle ;-)

    Tu remarqueras d’ailleurs au passage que ce modèle d’entrée de gamme n’a qu’une option matérielle interne, la RAM supplémentaire. Il est impossible de changer le processeur ou le disque dur. Du coup, je suspecte vraiment de plus en plus un modèle fabriqué en série, avec des proportions pour les modèles 4 et 8 Go de RAM sans vraiment tenir compte des commandes (genre 70-30 et on adapte après suivant les commandes) et pas du tout des iMac fabriqués à la commande, toujours dans le but de réduire le coût de fabrication pour baisser le prix. La moindre option augmentant le coût car on fait alors du spécifique.

    Je maintiens donc vraiment ce que je disais sur Twitter, c’est purement logistique.

    D’ailleurs, je ne te vois pas non plus râler sur l’absence d’option matérielles autres sur ce modèle d’iMac, genre, si je veux un disque de 1To au lieu d’un 500 Go ça va me coûter 300€ ce qui là est carrément hors de prix comparé au prix de ton option SSD !

  8. Laurent dit :

    De plus, le modèle d’entrée de gamme n’est _pas_ le même que le second modèle, cf http://www.apple.com/fr/imac/specs.html

    – carte vidéo différente (Radeon HD 6750M vs Radeon HD 6770M)
    – processeur Core i5 2,5 GHz (qu’on ne peut pas changer même en option) vs Core i5 2,7 GHz (modifiable pour d’autres fréquences)

    ;-)

  9. Laurent dit :

    Dernier complément à mes propos, plus pour les lecteurs que pour toi vu qu’on s’est expliqué, je ne me place que du point de vue technique, pas « émotionnel » que je comprends très bien.

  10. […] Gete a soulevé un problème intéressant : l’option SSD sur les iMac est particulièrement chère (enfin, le SSD 64 Go du MacBook Air en 2008 valait 900 €). Deux raisons : Apple ne propose […]

  11. Sur un plan « purement » technique, je ne pense pas qu’il soit vraiment complexe de mettre des trappes d’accès rapide aux volumes de stockage qui pourraient, du coup être changé facilement ;)
    -> Ce serait sympa côté émotionnel et technique, sans doute nettement moins côté financier (pour Apple, évidemment), et puis on ne bénéficierait plus de désigns aussi épurés…