Archives par mot-clé : iPhone

iTunes 9 et iPhone : les compteurs synchronisent à nouveau

C’était un bug qui m’agaçait depuis déjà quelques versions d’iPhone OS : lorsqu’on effectuait une synchronisation entre iTunes et iPhone, le compteur du nombre de lecteurs d’un morceau n’était pas mis à jour entre les deux. Ainsi, si vous aviez écouté dix fois une chanson sur l’iPhone, l’information n’était pas renvoyée à iTunes lors de la synchronisation. Alleluïa : le bug est corrigé avec iTunes 9 et iPhone OS 3.1. Désormais, je saurai combien de fois je me suis gavé au total des mêmes morceaux de musique entre iTunes et mon iPhone.

Merki© Apple !

Un iPhone sans données ? Mais c’est génial !!!

On apprend aujourd’hui chez Yahoo (source Reuters) qu’Apple pourrait lancer un iPhone bon marché.

Attention, accrochez-vous, ça vole très haut : « L’idée est de pouvoir par exemple utiliser l’iPhone comme un baladeur musical et, si l’utilisateur souhaite aller sur internet, d’opter pour une connexion Wifi parfois gratuite dans les gares et les cafés ».

Ouais. L’idée serait de proposer… un iPod Touch, quoi. Y’a pas à dire : inventer des produits qui existent déjà, sont commercialisés depuis près de deux ans et dire « ‘tain, ça ça serait une idée géniale pour Apple ! », et être payé pour dire ça… Je me demande ce que j’attends pour me lancer comme analyste.

Megaman II… L’autre révolution du jeu sur iPhone

« Bonk », c’est le bruit que vient de faire ma tête en frappant sur le clavier en lisant sur iGeneration que Megaman II sort sur iPhone.

Bon, évidemment, si vous n’êtes pas fan de jeu vidéo, ce jeu ne vous dira rien, mais il reste pourtant une des références du jeu de plate-forme sur console, depuis plus de 20 ans. Et, pur bonheur, Capcom nous sort ici Megaman II, qui est à mon goût le meilleur des Megaman jamais sortis (et Dieu sait qu’il y en a eu une palanquée !). J’ai toujours adoré ce jeu, je l’ai racheté sur Wii, et je m’éclate régulièrement dessus. Il n’est pas archi-dur, mais il a quelque chose de super fun, indéfinissable. Et je continue de le placer en numéro I des épisodes de Megaman (et je ne suis pas le seul).

J’ai donc décidé de sacrifier 3,99€ pour tester la chose. Alors, au premier coup, grosse frayeur : je lance le jeu, et… aucun son ! Pas de musique, rien ! Je veux bien qu’une version portable d’un jeu vidéo impose des sacrifices, mais là on parle quand même d’une des (la ?) meilleures bandes sonores de jeu NES ! Bon, en fait, c’est idiot, mais l’option « Son » était désactivée dans les options… Ouf, ça va mieux avec ! Par contre, la prise en main est spéciale, puisqu’elle reprend l’aspect d’une borne d’arcade avec un stick et deux boutons. Normal, et ça marche, mais… le problème est que le jeu n’est pas une émulation mais bien une adaptation. Du coup, les sauts sont bieeeeeeeen plus hauts que ce qu’on a l’habitude de voir sur NES, mais finalement, ce n’est peut-être pas si mal, car ça me semble plus adapté à la jouabilité quelque peu spéciale sur l’iPhone. Est-ce que ça vaut le même jeu sur NES ? Oui et non : oui, car c’est quand même Megaman, quoi. Mais non, car la jouabilité reste quand même très inférieure à celle d’un pad : on appuie souvent là où on voudrait pas, et les combinaisons saut léger + tir sont particulièrement délicates.

Malgré tout, cela reste un joli galop d’essai. Et surtout, je me dis que, purée, il y a quand même quelque chose de très impressionnant qui est en train de se produire autour de l’iPhone. Quelque chose qui ne s’était pas encore beaucoup vu dans le monde multimedia.

Les développeurs japonais de jeux vidéo sont en train d’investir massivement sur une (pseudo) console de jeu américaine.

Et il faut être clair : le succès de certaines consoles a souvent été du au soutien des éditeurs japonais à une plate-forme. Atari est le symbole d’échecs dus à un manque de support japonais : la Lynx puis la Jaguar n’ont pas su se faire une place au soleil parce que les éditeurs japonais n’ont jamais répondu présent.

Mais là, depuis le début de l’App Store, on a eu droit coup sur coup à Sega, Konami et Capcom. Certes, ce sont souvent des coups d’essai, et on est pas encore prêt à avoir l’équivalent d’un Zelda dessus… Mais tout de même, cette évolution est très importante pour asseoir le succès d’iPhone OS. On arrive à peu près à la situation que j’avais évoquée il y a quelques temps déjà. Bon, je m’étais gouré sur la peur pour Nintendo, vu qu’ils sont à 100 millions de DS et la moitié de Wii (mais comment font-ils, bon sang ???)…

Tiens, d’ailleurs… à quand un joypad disponible pour iPhone OS 3 ? Hmmmmmm ?

Ora(n)ge, ô désespoir…

– Soit un iPhone 3G commandé vendredi dernier au service client Orange, pour bénéficier de la remise de 100€ si on est déjà possesseur d’un iPhone première génération ;
– Soit un GG qui se rend à son relais colis le lundi (date prévue de livraison) et qui n’y découvre pas de colis à son nom (« bah non, ça passe par Chronopost… » Ah ben oui, c’est vrai qu’avec Chronopost, faut rajouter deux jours à la date de livraison prévue, suis-je bête…) ;
– Soit le même GG qui retourne chercher son colis ce soir, et l’ouvre impatiemment pour y trouver son iPhone 16 Go couleur noire, comme bien précisé à la dame d’Orange le vendredi.
– Et soit le même GG, qui découvre un iPhone… blanc.

Et oui, à force de trop voir de l’Orange, on sait pas faire la différence entre les couleurs, du coup blanc ou noir, c’est pareil. Sauf que moi, je préfère le noir, donc appel illico chez Orange. Réponse de la demoiselle : « ah mais dans ce cas, pas de souci, renvoyez-le nous et on relance la commande d’un iPhone noir… dans un mois ».

Un mois. Génial non ? Et ensuite, commande à nouveau d’un iPhone, etc. Et au fait madame Orange, et la remise de 100€ qu’il faut renvoyer avant le 21 novembre, je suppose que je peux alors la rouler en boule et la jeter à la corbeille ? « Euh… ». Encore plus savoureux lorsque la demoiselle (qui a très bien fait son boulot quand même) me dit qu’elle entend mal… et oui, mademoiselle, quand on vous dit que votre réseau téléphonique il est tout moisi, ben ce n’est pas QUE pour vous agacer, mais juste parce que c’est vrai.

Bref, grâce à Orange, mon iPhone noir qui s’est avéré être blanc m’a fait me mettre dans une colère noire et m’a rendu vert de rage. L’iPhone 3G retournera chez Orange, et tant pis : j’espère juste qu’un des deux autres opérateurs aura un jour le bon goût de proposer la boite vocale visuelle, car c’est vraiment ce qui me retient aujourd’hui…