Toy Story 3 : et vous, c’était quoi votre jouet préféré ?

Je suis allé voir Toy Story 3 avec ma fille et mon neveu il y a quelques jours, et sans surprise, c’est un pur chef-d’œuvre. Réflexions sur le temps qui passe, la nostalgie… et j’ai encore réussi à lâcher mes larmes par deux fois sur la fin (sont vraiment forts, chez Pixar, souvenez-vous de Là-Haut).

Bon, il y a quand même quelques points qui m’ont agacé, rien de méchant, mais surtout le fait de devoir lâcher trois euros de plus pour une 3D qui n’apporte RIEN. Mais quand je dis rien, c’est vraiment rien : ni l’intérêt du film, ni – et c’est bien plus grave – le côté spectaculaire du film a été renforcé. À MORT LA 3D !!!

OK, donc la râlerie du soir est passée. Et je reviens sur Toy Story 3 encore quelques minutes. Car après le film, on pouvait vraiment se poser la question : quel a été notre jouet préféré ? Celui qu’on aurait eu envie de garder ad vitam eternam, qui nous a accompagné durant des années, voire durant notre vie ? Bref, quel pourrait être « mon Woody » ?

Je dois avouer qu’il y a encore quelques-uns de mes jouets que je garde jalousement, sans même que mes enfants aient le droit d’y toucher. En particulier quelques Transformers, car les gros robots multiformes ont toujours exercé une étrange fascination sur moi. Il me reste un Dinobot de ma jeunesse, ainsi que les Seacons (non, ce ne sont pas six abrutis, quoique…), ou encore Astrotrain. Je me suis même tapé le délire récemment de m’acheter Optimus Prime, Megatron et Jazz dans une réédition de leur version G1 (l’originale).

Mais encore plus que les Transformers, je pense qu’il y a un jouet qui m’a marqué bien plus que tous les autres.

Le Galaxy Commander de Lego.
Galaxy Commander Lego

Il y a des scènes qui restent gravées dans la mémoire, et je n’étais pas très grand quand cette boite est apparue… 1983. Mais je me souviens très bien de mon grand-père, qui me l’a offerte, de cette visite aux Dames de France de Valence, au troisième étage, de cette hésitation devant une autre boite, et mon grand-père qui m’a quand même convaincu de prendre celle-là. De cette attente dans le magasin, avec la boite sur les bras, car Papy vivait en Andorre, et il ne semblait pas très facile de payer avec un chèque de là-bas (ou autre problème technique dont je me souviens moins bien). De cette satisfaction à ouvrir cette grosse boite, et à passer une soirée à tout monter. Et de ce petit chef-d’œuvre d’inventivité, de technicité, de design, et qui était probablement l’une des plus grosses boites de Lego à cette époque.

Et chez Lego, les grosses boites, c’est toujours mieux, car elles contiennent plus de pièces. Et plus de pièces, ça veut dire plus de possibilités. J’ai eu pas mal de boites de Lego dans ma vie, et elles ont été une source de dé-frustration énorme : en effet, à chaque fois que j’ai eu envie d’un jouet que je ne pouvais pas forcément avoir 1, je me suis amusé à le recréer avec des Lego. Robots transformables, véhicules de M.A.S.K 2, vaisseau de Cobra… Je me suis amusé un jour ou l’autre à les créer. Pour ensuite les casser, et refaire autre chose.

Oui, les Lego ont été des jouets géniaux. Et le Galaxy Commander a été un des fleurons de Lego, car malgré certaines limites techniques (peu de pièces mobiles ou à angles sophistiqués à cette époque), ses ingénieurs ont créé un petit chef-d’œuvre doté de trois modules autonomes.

Quand on regarde de plus près…

On soulève une pièce, et on tire doucement…

Et voilà, le vaisseau est séparé du reste !

Ça alors, la partie arrière glisse ! Le système de montée du vaisseau dans son attelage est particulièrement ingénieux.

Oooooooh un laboratoire d'analyse mobile ! Comme c'est futé !

Il y a eu de très nombreux modèles de « gros vaisseaux » chez Lego… mais celui-ci reste définitivement mon préféré. Et sûrement un de mes jouets préférés… Jusqu’à ce qu’une certaine N.E.S. débarque dans ma vie !

Et vous, amis lecteurs, répondez-moi donc… Quel a été pour vous le jouet le plus marquant, celui que vous aimeriez retrouver, ou que vous avez déjà essayé de retrouver ? Racontez donc vos histoires de jouets dans les commentaires !

  1. Ma famille était très pauvre, et je n’avais souvent droit qu’à une petite orange et un morceau de chocolat pour Noël… Quoi, pas crédible ?
  2. Sûrement une des meilleures séries de jouets des années 80

5 comments

  1. Jacques dit :

    Hello Guillaume,

    Bah moi, mon jouet préféré ce n’est pas une boîte spécifique de Lego, mais les Légos, tous, toutes les briques de toutes tailles et toutes couleurs (passe moi une fine de quatre). Pour faire des garages pour les majorettes (non, pas les défilleuses, les petites voitures), des maisons, des immeubles, une ville entière, une tour d’un mètre cinquante grande comme ça… Le tout rangé dans des barils de lessive ou trainant par terre. As-tu remarqué comme la brique de Légo oubliée par terre est attirée par la plante du pied de l’assoiffé encore endormi ?

  2. Raf dit :

    Moi aussi, je l’ai eu cette boite là !

    J’ai du, comme toi, la transformer entre chose : un croiseur interstellaire, genre Starwar par exemple ! Je me souviens aussi d’une voiture type 4×4, avec direction, moteur, boite de vitesse et suspensions. Encore un truc génial pour comprendre comment marche une voiture et pourquoi c’est plus facile de faire une propulsion q’une traction.

    Je suis toujours fan de lego

  3. El Doctor dit :

    Ben moi c’était le Mécano. Et je l’ai encore, y compris celui de mon père! Donc du collector. Et mon fils y joue un peu, mais moins que sa DS. Tout ça c’est arrèté pour moi le jour où Sinclair (pas le chanteur à la coupe Athur et les Minimoys) a sorti son surpuissant ZX81. Et là, à moi la joie de la télé en blanc et noir (grillé le tube cathodique!, grillé!) et le lecteur de cassette ou je devais me transformer en DJ de l’époque pour trouver le volume idéal pour charger les programmes… Ah, nostalgie… Et dire que pour mon fils, la nostalgie sera la magic mouse et l’iMac blanc…

  4. Matthieu dit :

    Oui, moi tout pareil, fan de lego, c’était le moyen de réaliser certains des projets fous qui me passaient par la tête.
    Mon truc c’était les vaisseaux spatiaux géants. Je customisait à l’outrance en combinant pleins de pièces issues de plusieurs boites.
    J’adorais les réacteurs et les canons (frouuuu, pchioupchiou,… c’était bon les bruitages) en particulier.
    J’ai le souvenir d’une méga réalisation qui avait du me prendre plusieurs heures, et qui au moment du décollage, c’est brisée en plusieurs morceaux qui sont revenus s’écraser au sol. Les bruits des pièces qui explose et la vision de ma réalisation explosée sur le sol alors que je n’avait pas pu encore jouer avec (quoique le montage c’était déjà du jeu) m’avait dégouté pour un moment.
    Ça m’a poussé vers le Vic 20 puis Commodore 64 qui ont ensuite occupé mes journées….
    Merci lego.

  5. […] http://blog.gete.net/2010/08/04/toy-story-3/ : moi aussi les Lego ont été les jouets préférés de mon enfance. # […]