Aide pour le Japon

Je suis, comme beaucoup, scotché sur les flux RSS, sur les chaines de télé, à regarder la situation déjà cataclysmique au Japon empirer de minute en minute. Ce drame (mais peut-on parler de drame à un tel niveau ?) me fait à la fois enrager, fulminer, monter les larmes aux yeux, bref, me bouleverse. Je suis atterré par tout ce qu’on peut voir, et cette peur de la catastrophe nucléaire quasi-inéluctable rend mon travail difficile. Surtout que j’ai toujours été assez fasciné par le Japon, sa culture, ses habitants…

Alors, pour essayer de faire bonne figure, pour tenter de venir en aide à toutes ces familles sinistrées, chacun peut faire un geste. Je vais en faire un, à ma manière, comme je l’ai déjà fait il y a quelques temps. Il me reste sept exemplaires de mon dernier livre À la découverte de son iPad. Vous m’envoyez un chèque du montant du livre ou plus (après tout, il n’est qu’à 19€), je vous envoie le livre à mes frais, et je double votre don. Donc, pour chaque livre vendu, c’est 40€ que je reverserai à la Croix-Rouge. Pourquoi la Croix-Rouge ? Parce que même si vous ne souhaitez pas donner pour le Japon (chacun ses choix), votre don pourra bénéficier à une autre cause, et Dieu sait que la planète est mal en point en ce moment.

Si vous êtes intéressé, envoyez un e-mail à webmaster arobase gete point net. Et si vous n’avez pas envie d’acheter le livre, n’hésitez quand même pas à faire un don.

PS : j’ai une pensée spéciale pour tous ces hommes qui se battent actuellement au cœur de Fukushima et des radiations pour empêcher le pire. Si vous cherchez des vrais héros, en voici.

4 comments

  1. Fred dit :

    Concernant la Croix-Rouge française vous pouvez soit donner à titre général soit donner sur un compte spécial Urgence Japon et dans ce cas les dons sont directement reversés à la Croix-Rouge japonaise qui est sur le terrain en ce moment même. Pour mémoire 75 % des montants versés à titre individuel sont déductibles des impôts.

    http://www.secourisme.net/spip.php?breve223

  2. Original cette approche pour vendre en utilisant une catastrophe naturelle et nucléraire. Donc si personne n’achète ton livre, tu ne fais pas de don ? Bel esprit…

    • MAIS COMPLÈTEMENT ! Comme tu m’as trop bien cerné ! J’ai fait cette proposition UNIQUEMENT pour écouler mes invendus, que j’aurais pu en fait vendre sans rien dire en empochant la thune directement. Au départ, j’avais même plutôt pensé envoyer ces bouquins directement aux japonais pour qu’ils puissent se recouvrir avec vu que l’hiver arrive, mais je me suis dit qu’en plus, comme c’est écrit en français, je suis pas sûr qu’ils comprennent l’intérêt.

      Bon, trève de connerie. Je pars du postulat que 1) l’opération va marcher et que 2) l’opération va marcher. Si elle ne marchait pas, ça ne changerait rien au fait que je ferais quand même un don. Le stock de livres est mon stock d’exemplaires auteur. J’aurais pu les revendre pour me faire un profit, là je décide de les vendre et 200% des bénéfices vont à la Croix-Rouge. Si ils ne se vendent pas, ce ne sera que 100%.

      Enfin, comme disait Pierre Dac : « Donner avec ostentation, ce n’est pas très joli, mais ne rien donner avec discrétion, ça ne vaut guère mieux. »

      À bon entendeur.

  3. K dit :

    J’espère que personne va t’envoyer un million d’euro :)

    Sinon, avant de critiquer, lisez la règle : Guillaume perd de l’argent sur chaque vente.

    D’ailleurs c’est pas 200* du bénéfice, c’est 200% du chiffre d’affaire.