Archive for Mac OS X

Comprendre l’option « Copier exactement » du Finder

Comme vous le savez, le Finder permet depuis quelques versions déjà de faire du copier-coller de fichier, comme sur Windows.

Vous sélectionnez un fichier, vous cliquez sur le menu Édition > Copier, puis vous allez le placer dans un autre dossier via Coller.

 

Bon, ça, c’est classique, je ne vous apprends rien. Plus subtil, quand vous enfoncez la touche Option, la commande devient Déplacer l’élément ici.

Finder Deplacement Element

 

Cependant, le menu cache une option encore plus subtile : enfoncez Majuscule ET Option, et le menu devient Coller l’élément exactement.

Coller exactement

 

GNÉÉÉÉÉ ??

 

En fait, cette option est intéressante car elle permet de conserver les autorisations attribuées à l’origine à un fichier lors d’un Copier-coller de fichier. Explication : vous copiez un fichier appartenant à un autre utilisateur que vous. Par défaut, lorsque vous collez le fichier, vous allez automatiquement devenir son propriétaire et vous voir attribué ses autorisations d’origine. Par exemple, si je copie cette application située dans le dossier /System/Library/CoreServices/, je vais en devenir le propriétaire.

Autorisations Coller Simple

En revanche, avec l’option Coller Exactement, les autorisations d’origine sont transférées, et c’est donc toujours le compte root (system) qui en est le possesseur ! D’ailleurs on me demande de valider par mot de passe le fait que je connais un compte d’administrateur pour faire la copie, là où la copie standard ne me demandait rien.

Autorisations Coller Exactement

Cette commande peut donc être particulièrement utile pour copier des fichiers sans en perdre les autorisations via le Finder, une critique souvent formulée à son encontre… Et elle est suffisamment bien cachée pour être disponible quand on en a vraiment besoin !

Automatisez sous Mac OS X 10.8 : le livre de Sylvain Gamel est dispo !

Automatisez 10 8

J’adore Automator. C’est vraiment une de ces merveilles un peu cachées d’OS X, qui permet de faire des choses super sophistiquéesen quelques clics, avec un retour sur investissement quasi-immédiat pour l’utilisateur. J’ai d’ailleurs abordé le sujet dans Mountain Lion Efficace  et tous les autres livres que j’ai rédigés dans la série Efficace [1. Y en aura-t-il un pour le prochain OS d’Apple ? Mystère…). Cependant, il est difficile d’être exhaustif dans un livre déjà bien costaud, et le temps manquait pour aborder le sujet plus en profondeur. Heureusement, Sylvain Gamel s’en est chargé, et le résultat est à la hauteur des espérances…  et même bien au-delà ! Après avoir consacré un premier opus à Automator, il a décidé de remettre le couvert pour OS X 10.8 (tiens, d’ailleurs faudrait revoir la couverture ;-) ). C’est un super gros ouvrage, qui passe en revue toute les nouveautés et donne plein de bons conseils pour profiter au mieux d’Automator et même aller plus loin, par exemple en créant ses propres actions avec Xcode… Balaise !

Bonus : le livre comporte des tutoriels vidéo de bonne facture… et il est préfacé par Votre Serviteur, ce qui ne fait qu’en renforcer le caractère exceptionnel.

Hop, ça s’achète ici en version numérique (PDF + ePub multimédias), pour la modique somme de 11,90€ !

Ma pomme sur Mac4ever

Hop, si vous ne savez pas comment perdre votre temps en ce dimanche glacial, un peu de lecture sur Mac4ever pour une interview-fleuve de ma pomme sur Apple, son futur, OS X, et tout ça.

Enjoy !

Retrouver les caractéristiques techniques d’un Mac en un clic

J’utilise souvent cette page de support d’Apple pour retrouver les caractéristiques techniques d’un Mac (en complément de l’excellent MacTracker). Une des méthodes les plus simples consiste alors à taper le numéro de série de la machine dans le champ de recherche pour retrouver les caractéristiques correspondantes. Le souci, c’est que lorsqu’on travaille comme moi dans le monde Apple, des numéros des série, on en traite régulièrement. Donc c’est fastidieux de faire du copier-coller dans son navigateur.

Automator, à la rescousse ! Lancez-le, puis créez un service, et ajoutez-y les deux actions suivantes :

Automator trouverModeleMac

 

Enregistrez maintenant votre service sous un nom approprié  (ex : recette de la tartelette n’est pas un nom approprié. En revanche, Retrouver les caractéristiques techniques est un nom approprié).

Maintenant, quand vous rencontrez un numéro de série d’un produit Apple dans n’importe quel texte, sélectionnez-le, effectuez un clic droit puis choisissez votre processus Automator dans le menu Services pour afficher ses caractéristiques.

 

 

OS X : quand Contrôle parental et HTTPS font mauvais ménage

OS X intègre depuis plusieurs versions un système de contrôle parental permettant de limiter les connexions à Internet. Dans ce cas, OS X pourra n’autoriser que certains sites, en bloquant automatiquement les contenus dits « pour adultes ». Problème : dans ce cas, de nombreux sites utilisant le protocole HTTP sécurisé (ou HTTPS) deviendront inaccessibles . Comme indiqué dans la base technique d’Apple :

Remarque sur le protocole https : pour les sites Web utilisant le cryptage SSL (l’URL commence généralement par https), le filtre de contenu Internet ne peut pas examiner le contenu chiffré de la page. Pour cette raison, les sites Web chiffrés doivent être explicitement autorisés à l’aide de la liste « Toujours autoriser ». Les sites Web chiffrés qui ne figurent pas dans la liste « Toujours autoriser » sont bloqués par le filtre de contenu Internet automatique.

Dans ce cas, il suffit d’ajouter le site demandé dans la liste des sites autorisés, non ?

WROOONG

En effet, ça ne passe pas… Le contrôle parental rejette parfois certains sites, alors que le domaine est bien ajouté. On a eu le cas récemment à la maison avec le site PotterMore.

Potterless

ControleParental https2

Alors, comment faire ? Dégainons d’abord le Terminal, et tapons les commandes suivantes :

$ host www.pottermore.com

La commande host nous renvoie ceci :

www.pottermore.com is an alias for www.pottermore.com.edgekey.net.
www.pottermore.com.edgekey.net is an alias for e3773.b.akamaiedge.net.
e3773.b.akamaiedge.net has address 92.123.95.91

On voit donc que www.pottermore.com est un alias du domaine www.pottermore.com.edgekey.net ainsi que de e3773.b.akamaiedge.net, lequel a pour adresse IP 92.123.95.91.

Et bien, il ne nous reste qu’à ajouter tout ça dans le contrôle parental… et oui, ça inclut l’adresse IP !

ControleParentalOK

Et voilà, plus qu’à recharger la page, accepter le certificat, et… ça passe !

Qui veut supprimer des évènements en masse dans iCal / Calendrier

Problème intéressant chez un client : suite à une mauvaise manipulation1, certains événements se multipliaient des dizaines de fois dans Calendrier (anciennement iCal), … ce qui est un chouïa agaçant.

Malheureusement, Calendrier ne propose pas de méthode pour sélectionner facilement de nombreux évènements et les supprimer. Vous pouvez sélectionner tous les événements sur un mois, mais la suppression est longue et fastidieuse… et évidemment très répétitive.

Attendez… vous avez dit répétitif ?

AUTOMATOR, À LA RESCOUSSE !

Arale

(Ça fait longtemps que je voulais placer Arale dans un article, c’était la bonne occasion)


Avant toute chose, sauvegardez votre contenu iCal / Calendrier, en cliquant sur le menu Fichier > Exporter > Archive du Calendrier. Ainsi, si vous faites une erreur, vous pourrez facilement réintégrer tout le contenu du calendrier.

Lancez maintenant Automator, et créez un nouveau processus. Puis ajoutez les actions suivantes :

  • Obtenir les éléments de Calendrier indiqués (afin de sélectionner uniquement les calendriers qui vous intéressent) ;
  • Rechercher des événements Calendrier ;
  • Supprimer ces événements Calendrier.

Calendrier Suppresion Automator

Pour l’action Rechercher, sélectionnez « La date de fin est antérieure à » : je trouve ça plus intelligent que de choisir la date de début d’événement, ce dernier pouvant se terminer bien plus tard que la date choisie. Mais vous pouvez ajuster selon vos besoins.

 

Et voili ! Il ne reste plus qu’à lancer le processus, et aller vous coucher… Mais avant, procurez-vous l’excellent guide Automatisez sous Mac de Sylvain Gamel, qui donne pleeeein de très bonnes astuces sur Automator.

  1. La synchronisation des calendriers était resté cochée dans iTunes, en plus de la synchronisation iCloud…

Astuce : activer Exposé à partir du Sélecteur d’applications

Une petite astuce qui vaut ce qu’elle vaut, et qui fonctionne depuis (au moins) Lion : lorsque vous utilisez le Sélecteur d’applications à l’aide du raccourci Cmd + Tab (ou Cmd + Shift + Tab), vous pouvez activer le mode Exposé pour l’application sélectionnée en enfonçant la touche Flèche haut ou Flèche bas du clavier, et ainsi afficher toutes ses fenêtres en mode Exposé.

Selecteur Apps

Calendrier (Mountain Lion) : changer le nombre de jours du calendrier par semaine

Calendrier (ex-iCal) dans Mountain Lion ne dispose plus de ce si pratique menu Debug. En particulier, j’aimais bien la possibilité de choisir le nombre de jours en vue par semaine. Une vue sur deux semaines me semble plus intéressante que sur une seule semaine, en affichant plus d’informations que la vue mensuelle.

Mais ce n’est pas parce qu’elles ne sont pas visibles que les options ne sont plus là… Et hop, un script « quick’n’dirty », pour modifier le nombre de jours par défaut dans la vue en semaine de l’application Calendriers de Mountain Lion. Attention : le script n’est pas signé pour Mountain Lion, donc effectuez un clic droit puis Ouvrir pour le lancer. ensuite choisissez le nombre de jours, et sou ! Par ailleurs, il est en anglais, mais son utilisation est archi-simple alors… :)

Et c’est cadeau, comme d’hab. Enjoy !

Number_of_days_in_Calendar.zip (50 Ko)

Lion DiskMaker 2 rc3 now available (with 10.6.8 love)

Lion DiskMaker 2 rc3 is available. It corrects many outstanding bugs, and is hopefully working again properly with Mac OS X 10.6.8. Also, for first time, it brings Japanese and Finnish localizations, wouhou !

Grab it now !

Changelog : 

  • Workaround for many bugs when used with Mac OS X 10.6.X. Now everything should work properly. No more /tmp/ errors !
  • Sometimes the warning dialog displayed a wrong list of disks that may be erased. Though not harmful, could be scary :-) Fixed.
  • Sometimes an error message was displayed, saying that ASOBjc Runner could not be found. Fixed.
  • Sometimes the list of disks could be empty. Blame System Events… Fixed.
  • Japanese localization, thanks to François Cheng !
  • Finnish localization, thanks to Teemu Masalin !

Lion DiskMaker 2rc2 is available !

Lion DiskMaker 2rc2 is ready for download here, as usual.

The main new feature is that Lion DiskMaker is now digitally signed! This means that Mountain Lion will not be completely scared when you launch it for the first time and you won’t have to reduce the security level of your Mac before launching it. Also, a nasty bug is fixed, which could prevent using the app in Mac OS X 10.6.x.

Enjoy this new release!