Archive for Logiciels

Transférer un fichier avec AirDrop via Glisser-déposer

Il y a quelques jours, j’ai fait une manipulation avec AirDrop qui a fait s’écarquiller en grand les yeux de mon Lolo préféré. Si lui ne

connaissait pas cette astuce, alors autant dire que vous êtes nombreux à ne pas la connaître. Il faut dire qu’elle n’a rien d’évident.

Quand vous transférez un fichier avec AirDrop, si l’utilisateur cible a la fenêtre AirDrop ouverte (celle qui s’affiche via le menu Aller > AirDrop, ou via la barre latérale), un petit pop-up surgit pour vous inviter à accepter le téléchargement. Là, trois possibilités :

AirDrop Fenetre Standard

Mais le truc qui n’est pas visible du tout, c’est que vous pouvez glisser l’icône de l’élément qui s’affiche dans le pop-up pour le placer sur le Bureau ou dans le dossier de votre choix, ce qui revient d’ailleurs à accepter le téléchargement (forcément).

C’est plus facile à comprendre en vidéo :

Notez que l’application-cible doit être le Finder. Forcément, vu que le document n’existe pas encore sur votre Mac.

Ça paraît idiot, mais dès qu’on a pris goût à cette astuce, difficile de revenir en arrière… Et l’astuce fonctionne depuis pas mal de temps (je dirais au moins OS X 10.9).

Faut-il déployer Microsoft Office via le Mac App Store ?

Depuis quelques semaines, Office 2019 est disponible sur le Mac App Store, Un mouvement très attendu de la part de Microsoft, et qui pourrait faciliter le déploiement de la suite en entreprise.

Office Mac App Store

Ou la compliquer. C’est assez délicat en fait.

One Office to rule them all (not)

Il faut bien comprendre que la version proposée est en réalité Office 365, la version en abonnement de Microsoft Office. Donc, si vous déployez cette version  d’Office mais que vous n’avez pas d’abonnement Office 365, les applications servent juste de liseuse de documents Office. Bon, c’est mieux que rien, mais pas forcément folichon. Il vous en coûtera de 68,99€ à 124,99€ par an selon la formule choisie. Pour ce prix, vous aurez le bonheur de pouvoir utiliser les apps Office, de bénéficier d’une adresse e-mail via Exchange, de plein de stockage OneDrive et autres joyeusetés. Si à la fin vous en avez marre, hop, vous arrêtez de payer et vous n’avez plus rien. Snif.

Le truc, c’est que si vous n’aimez pas vous abonner à vos logiciels, vous pouvez toujours utiliser les apps Office. En effet, Microsoft vend toujours des licences en achat unique. C’est plus cher : 299€. ET vous ne pouvez installer l’application que sur UN seul poste. Alors que les abonnements Office 365 vous permettent d’installer plusieurs copies des apps dans votre famille. Notez aussi que chez Microsoft, une tablette 10,1″, par exemple, c’est un ordinateur, et pas une tablette. Oui, c’est TROP SIMPLE parfois chez eux.

Notons aussi (mais ça c’est pas la faute de Microsoft) que les applications Office sont devenus beaucoup plus lourdes sur le disque avec le temps : la faute à Apple, qui oblige à ce que toutes les apps du Mac App Store soient sandboxées.

Abonnement ou achat définitif ? L’épineux choix

La question est surtout : avez-vous envie de confier toutes vos données à une seule société et utiliser tous ses services de façon optimale ? Économiquement, basculer vers Office 365 peut être plus intéressant que d’utiliser des services séparés. C’est pouvoir utiliser aussi les applicationss en mode cloud, récupérer ses fichiers depuis OneDrive, bénéficier de la solidité d’Exchange… Ce n’est pas un choix déconnant. Office 365 dispose également de solides fonctionnalisés de travail en collaboration, et si vous êtes prêt à investir du temps, la bascule peut être un choix intéressant en supprimant les services redondants (plus besoin de Dropbox – même si ce dernier est meilleur techniquement que OneDrive, pas besoin d’avoir des comptes mails en plus, etc).

De plus, il est important de rappeler que Microsoft réserve certaines fonctionnalités à Office 365. Ainsi, pendant très longtemps, la fonction de d’envoi de mail différé était réservé à Office 365. Si vous aviez une licence perpétuelle d’Office 2016, impossible d’avoir accès à cette fonction ! En revanche, c’est désormais possible avec Office 2019. Mais là encore, dans les futures évolutions d’Office, il est probable que certaines fonctionnalités soient réservées à Office 365 et que les utilisateurs d’Office 2019 ne puissent que les regarder de loin avec un petite larmichette dans les yeux. La vie est dure.

Il est évident que sur le long terme, Microsoft gagne plus d’argent en louant ses licences plutôt qu’en les vendant plein pot. À vous de voir si vous avez surtout envie de gérer toute votre vie au sein de l’écosystème Microsoft ou non, et de tirer partir de 100% des fonctions des logiciels.

Une autre possibilité aussi : vous pouvez utiliser la suite iWork (Pages, Keynote, Numbers) et rester dans l’écosystème Apple, en important/exportant si nécessaire vos documents aux formats Office. C’est ce que je fais la plupart du temps, mais je conserve encore un abonnement Office (essentiellement pour raison de tests).

Bon, alors, on déploie via le Mac App Store ou pas ?

C’est vrai, ça ! On cause, on cause… mais on n’a toujours pas répondu à cette question. Vaut-il mieux déployer Office pour Mac via l’App Store, ou continuer de déployer via les packages classiques proposés par Microsoft ?

Là encore, la réponse est moins évidente qu’il n’y paraît.

Selon la taille et la structure de votre entreprise, mettre à jour Office (une mise à jour tous les mois désormais) peut être lourd… et long. C’est là où on constate une grosse différence entre l’App Store et le package classique : l’application Office sera plus lourde, et surtout, la mettre à jour implique de re-télécharger toute l’app. Enfin chaque app, ce qui peut avoir un impact significatif sur la bande passante disponible et le trafic Internet.

Il existe pourtant une parade : la mise en cache du contenu. Dans la préférence Système Partage, cliquez sur Mise en cache de contenu, et les mises à jour des apps seront stockées en local, dès qu’un des postes aura commencé à les télécharger. Les postes suivants les téléchargeront depuis ce Mac au lieu de se connecter à Internet (truc en option : cliquez sur le bouton Options avec la touche Option enfoncée pour accéder à plus de réglages).

Mise en cache de Contenu

Cependant, sachez que Microsoft propose aussi de télécharger les mises à jour sur un serveur web local avec Microsoft Auto Update. Cependant, la mise en œuvre est BEAUCOUP plus complexe que celle proposée par Apple. Cela peut être intéressant si vous souhaitez conserver un contrôle très précis sur les mises à jour Office déployées.  Et surtout, le système de Microsoft permet de déployer des versions d’Office en version intégrale, en plus des versions pour Office 365, là où l’App Store ne connaît que la version par abonnement.

Je dirais que si vous avez une petite structure, un Mac qui traine (ou un macOS Server à dégager), mettre en place la mise en cache de contenu est une bonne solution très simple à mettre en œuvre, tout en conservant la facilité de déploiement du Mac App Store et les bénéfices d’Office 365.

La page à connaître : macadmins.software

Dans tous les cas, si vous voulez récupérer les mises à jour de Microsoft Office et des autres apps Microsoft sur Mac, il y a une adresse et une seule à connaître : https://macadmins.software ! Cette page est non-officielle mais bien gérée par l’équipe des développeurs de Microsoft Office Mac. Vous y trouverez des dizaines d’astuces, les liens vers toutes les versions d’Office, des logiciels pour assurer le support technique

Et donc, plusieurs versions d’Office. Trop, sans doute. Déchiffrons un peu l’offre.

  • Office 365 : la dernière version d’Office 365. Abonnement obligatoire.
  • Office 365 Business Pro : la dernière version d’Office 365, avec en plus l’application Teams. Abonnement obligatoire.
Toutes les versions suivantes ne nécessitent PAS d’abonnement et sont en achat perpétuel :
  • Office 2019 Volume License Serializer : logiciel d’activation si vous disposez d’une licence Microsoft Office 2019 en volume. Pas d’abonnement obligatoire, mais il faut un accès à un portail spécifique pour récupérer ce package..
  • Office 2019 Volume License : application d’installation, compatible avec le logiciel de déploiement du numéro de série. Pas d’abonnement obligatoire, mais il faut un accès à un portail spécifique pour récupérer le package de déploiement de la licence Office 2019.
  • Office 2019 Home & Student Retail : Office 2019 pour la maison et pour les étudiants.
  • Office 2016 Volume License Serializer : logiciel d’activation, pour Office 2016 cette fois-ci. Et il vous faudra…
  • Office 2016 Volume License : … cette version d’Office 2016 pour pouvoir déployer cette version proprement.
  • Office 2016 Home & Student Retail : Office 2016 pour la maison et pour les étudiants, désormais plus vendu (remplacé par Office 2019).

En résumé : si vous devez déployer Office 365, déployez le premier ou deuxième package… ou passez par le Mac App Store.

En conclusion

J’ai failli juste écrire « comme d’hab avec Microsoft, côté licences, c’est le bordel », et finalement ça n’aurait pas été si injustifié que ça. Il faut juste penser à déployer la version d’Office qui convient à votre licence, et à choisir la licence en fonction de vos besoins réels. Si vous êtes prêts à investir dans l’environnement Microsoft, foncez sur Office 365, c’est une offre de plus en plus riche et ambitieuse, et vous serez sûr de bénéficier toujours des nouvelles fonctionnalités. SI vous préférez des licences classiques et que vous pensez ne pas être frustré par les différences fonctionnelles avec Office 365, restez sur une licence classique et ne vous prenez pas la tête.

(Et si vous avez vraiment du mal, contactez Gete.Net Consulting, on fournit aussi des services de déploiement d’apps pour les parcs d’entreprise).

Et j’en profite quand même pour applaudir Microsoft qui fait vraiment du bon boulot sur la partie déploiement et gestion d’Office pour les administrateurs Mac. Le chemin parcouru est spectaculaire, les équipes sont super à l’écoute sur le channel Microsoft-Office sur Slack, de nombreux outils et formations en ligne ont été fournis… Très, très appréciable. Si Apple pouvait toujours en faire autant…

DiskMaker X 8 for Mojave est disponible

Si vous avez besoin de créer une clé de démarrage de macOS, et que vous avez envie de vous jeter su le nouvel OS d’Apple ce soir comme la misère sur le pauvre monde, pensez à sortir couvert ! DiskMaker X est mis à jour dans une nouvelle version pour la modique somme de ce que vous voulez.

Toutes les infos nécessaires sont sur le site http://diskmakerx.com. Qu’il va falloir qu’un jour je me prenne la tête à remettre en VF, suite à une mauvaise manip de ma part qui avait fait sauter les différentes langues, WOUHOUUUUUUU !!!

Et je reste à l’écoute de vos commentaires et suggestions à l’adresse ldm@gete.net.

Bonne migration, et n’oubliez pas le plus important avec de passer sur un nouvel OS :

SAUVEGARDEZ !!!

 

BACKUP

Un package pour supprimer Microsoft Office 2011 d’un Mac

Si vous décidez de migrer sous Microsoft Office 2016 ou avez décidé de vous débarrasser d’Office 2011 pour passer à un autre logiciel (ou le réinstaller proprement), vous n’avez peut-être pas envie de garder non plus toutes ses scories sur votre Mac. Alors hop, en cadeau, un tout petit package que vous pouvez déployer à la main ou via Apple Remote Desktop, FileWave, Casper ou l’outil de déploiement de votre choix.

Attention : le mpkg n’est pas signé (je ne sais pas pourquoi, il veut pas…). Donc pour le moment, il faut l’ouvrir avec Ctrl + clic > Ouvrir. C’est comme ça. Correction : le package est désormais proprement signé, donc plus besoin de faire de Ctrl + Clic, merci Laurent Pertois et Stéphane Sudre :)

Télécharger Uninstall Office 2011.pkg (19Ko)

Rendre l’historique des liens Google ou t.co dans Safari à nouveau lisible

Depuis quelques temps, je me prends bien la tête avec l’historique de Safari. Explication : quand je fais une recherche sur Google, j’ai tendance à cliquer sur chaque lien de la premièr page de résultats avec la touche Commande enfoncée afin d’ouvrir les liens dans des onglets. Rien d’extraordinaire, à priori, sauf que l’historique de Safari devient alors inutilisable :

Historique Google Safari

 

Tout ça parce que Google rajoute du code Javascript à la noix pour traquer un peu plus votre activité, groumpf. Heureusement, il existe une solution : l’extension GDirectLinks pour Safari corrige le problème en désactivant le code Javascript problématique, pour avoir à nouveau un bel historique tout propre. Ouf ! Le site de Canisbos Software est plein d’extensions sympathiques pour Safari, allez donc y jeter un coup d’œil. Petit rappel pratique : les extensions de navigateur se dégustent une par une. N’installez pas 50 extensions d’un coup : installez-en une, testez un jour ou deux, puis une autre, etc. Vous ne voudriez pas rendre votre beau navigateur tout instable, si ?

Ah, et dans le même ordre d’idée, si les liens en t.co (utilisés par Twitter pour raccourcir les URLs) vous font le même gag, y’a Detox qui est très bien.

Lion DiskMaker 2.0.1 is available

This small update brings the following enhancements :

  • Workaround for « No Matching processes belonging to you were fond »  error.
  • Retina icon.
  • Brazilian Portuguese translation, thanks to Paulo Neto. 

You can grab it here, as usual.

So far, there are some outstanding bugs, especially with disk burning which is VERY annoying to manage, and some issues with Spotlight. These will be corrected soon.

There is also some « lag » regarding translations, leading to some incomplete translations. This will be fixed with the next version.

Lion DiskMaker 2 est enfin disponible ! [MàJ]

La version finale de Lion DiskMaker 2 est enfin disponible ! Téléchargez-la ici !

Nouveautés :

  • Enfin use nouvelle icône super cool Merci Benjamin Renaut, alias Nekotografix ! Vous pouvez consulter un des ses nombreux blogs ici.LDM 256png
  • Version japonaise améliorée grâce à M. Masataka et François Tcheng. D’autres traductions arrivent !
  • La trop célèbre erreur hdiutil devrait être un mauves souvenir (grosse erreur de ma part, désolé si vous avez été bloqué par ce bug).
  • Et l’erreur Can’t get file « private:tmp:MLDiskIcon512.png error devrait également être eradiquée. Enfin j’espère… Elle semble se produire sur les Mac où un utilitaire tierce-partie (BetterZip, Unarchiver, Stuffit Expander…) remplace l’utilitaire de décompression par défaut. 

Enfin, je voudrai remercier tout le monde pour vos commentaires et appréciations, incroyablement positifs. Je suis vraiment très, très touché et heureux de voir à quel point Lion DiskMaker est apprécié. Merci beaucoup ! Et si vous avez fait un don, vous avez droit à une double ration de mercis :-)

[MàJ] J’avais complètement oublié de mentionner que Lion DiskMaker est désormais traduit en chinois ! Merci à Sébastien L. !

Lion DiskMaker 2 final is here ! [Update]

The final version of Lion DiskMaker is now available ! Get it here !

It includes :

  • New super cool icon ! Thanks to Benjamin Renaut, aka Nekkotografix ! You can check one of his many blogs here.LDM 256png
  • Improved Japanese localization thanks to Masataka-san and François Tcheng. Other translations will come soon !
  • The too famous hdiutil error should have been squashed (big mistake from my side, sorry if you got problems with this one).
  • And the Can’t get file « private:tmp:MLDiskIcon512.png error should also be history. Or so I hope. It seems to happen on Macs which use a third-party decompression utility like BetterZip, UnArchiver, Stuffit Deluxe… I now force using Archive Utiltiy in every case. Let me know if it works for you.

Finally, I would like to thank everybody for your incredible support and feedback. I am quite overwhelmed and very happy with how Lion DiskMaker is appreciated. Thanks a lot ! And if you donated : double thanks :-)

 

[Update] : I forgot to mention that Lion DiskMaker is now localized in Chinese ! Thanks to Sébastien L. ! 

Lion DiskMaker 2 rc3 now available (with 10.6.8 love)

Lion DiskMaker 2 rc3 is available. It corrects many outstanding bugs, and is hopefully working again properly with Mac OS X 10.6.8. Also, for first time, it brings Japanese and Finnish localizations, wouhou !

Grab it now !

Changelog : 

  • Workaround for many bugs when used with Mac OS X 10.6.X. Now everything should work properly. No more /tmp/ errors !
  • Sometimes the warning dialog displayed a wrong list of disks that may be erased. Though not harmful, could be scary :-) Fixed.
  • Sometimes an error message was displayed, saying that ASOBjc Runner could not be found. Fixed.
  • Sometimes the list of disks could be empty. Blame System Events… Fixed.
  • Japanese localization, thanks to François Cheng !
  • Finnish localization, thanks to Teemu Masalin !

Lion DiskMaker 2rc2 is available !

Lion DiskMaker 2rc2 is ready for download here, as usual.

The main new feature is that Lion DiskMaker is now digitally signed! This means that Mountain Lion will not be completely scared when you launch it for the first time and you won’t have to reduce the security level of your Mac before launching it. Also, a nasty bug is fixed, which could prevent using the app in Mac OS X 10.6.x.

Enjoy this new release!