Le point faible d’Apple…

… C’est qu’il y aura toujours des journalistes blogueurs pour écrire parfois tout et n’importe quoi.

Par exemple, dire que les fonctions de l’iPad sont cachées. Que le multi-tâche est dur à trouver. Qu’Apple refuse d’intégrer Flash, alors que c’est une techno qu’aucun autre constructeur n’arrive de toute façon à intégrer proprement aujourd’hui dans un appareil mobile (quatre ans après la sortie du premier iPhone…). Que la disparition d’un Steve Jobs mettrait la compagnie à genoux, alors qu’il a su avant tout remettre les valeurs d’Apple au centre de la compagnie et y placer des personnes qui ont toutes contribuées au renouveau de la société, ce qui perdurera bien après son départ 1. Qu’iOS est un système fermé et c’est trop mal, alors que c’est surtout un système qui fonctionne, ce qui est l’essentiel. Et que la notion d’ouverture est devenue d’ailleurs très relative

Désormais, donc, il faut trouver une nouvelle méthode pour taper sur Apple. Parce qu’après tout, c’est important de taper sur Apple. Sinon on ne se fait pas de pub… quitte à dire n’importe quoi.

OK, donc. Apple a implémenté le multitâche, mais n’a pas communiqué dessus. Ce n’est pas après tout comme si, quand on lance une mise à jour d’iTunes, il n’y avait pas un message qui apparaît pour dire quelles sont les nouvelles fonctions, et un lien pointant vers plus d’informations. Ce n’est pas non plus comme si ces fonctions n’étaient pas documentées sur le site, ou mises en valeur même sur la homepage d’apple.com. Et éventuellement reprises par les sites web en masse.

Je vais être critique, pour changer : il faut arrêter de penser que parce qu’Apple fait des produits plus ergonomiques que d’autres constructeurs, cela dispense l’utilisateur d’apprendre à utiliser son produit ou à se poser des questions dessus. Le problème, c’est que l’informatique, iPadesque ou pas, ça emmerde aussi beaucoup de monde. Que les mises à jour, on les fait parce que le logiciel le demande, et qu’on serait bien trop impoli de le lui refuser. Mais après, ce que ça apporte vraiment… En tant que fils de garagiste,  l’automobile m’a toujours profondément gonflée, et a un aspect particulièrement utilitaire. Je ne m’extasie pas devant un moteur V6, la courbe d’une BMW m’en touche une sans faire bouger l’autre, etc. Mais j’ai quand même fait un jour l’effort de LIRE le guide fourni avec mon automobile 2 et, incroyable, j’ai appris des choses !!!

Le problème, c’est que lire une documentation, informatique ou non, c’est souvent pénible pour quiconque. Et soit on se sent motivé, soit on espère faire face à un produit tellement simple qu’on peut se passer d’un manuel. Manque de bol, iOS 4.2 a apporté ce qu’on ne souhaitait pas voir arriver dans iOS : de la complexité. Parce que tout un tas de monde demande (exige !) des nouvelles fonctions, qui rendent le produit moins simple à utiliser. Plus complet, oui, mais moins simple. Très honnêtement, Apple aurait pu faire le minimum vital sur iOS, à savoir implémenter le multi-tâche sous forme de gestion des apps en tâche de fond. Car la plus grosse critique sur iOS quand on parlait de multi-tâche, c’était « je ne peux pas écouter Spotify en tâche de fond pendant que je surfe avec Safari, bouh caca Apple ! ». Tuer des tâches, passer rapidement d’une app à une autre, tout ceci est finalement un bonus pour les geeks. C’est juste redonner aux power users les outils qu’ils ont été amené à utiliser sur les plate-formes informatiques classiques et qu’ils pensent être indispensables pour Monsieur et Madame Michu.

Mais en réalité, Monsieur et Madame Michu 3 n’ont pas forcément vraiment besoin de fonctions multi-tâches évoluées. Les gens qui ont adopté l’iPad parce qu’il est simple ne connaissent pas tous le coup du double-clic sur le bouton de l’iPad, et dans l’ensemble… ce n’est pas dramatique. S’il s’agit d’une fonction quelque peu dissimulée, c’est qu’elle n’est pas essentielle à l’expérience de l’iPad. Sinon, Apple l’aurait laissée bien visible, ou aurait eu une autre approche du Dock d’iOS. Tout comme beaucoup de gens ne savent pas qu’on peut faire Commande + Tab pour passer d’une appli à une autre sur leur Mac 4. Ou qu’on peut glisser une icône en enfonçant Commande et Option pour créer un alias.5. C’est mieux de le savoir, mais ce n’est pas indispensable de ne pas le connaître.

Bref : il y aura toujours différents niveaux d’utilisateurs. Il y aura toujours plusieurs niveaux d’utilisation de l’informatique. Il y aura toujours des gens intéressés par le sujet, et qui seront plus performants avec leur outil, parce qu’ils auront décidé de s’investir un peu plus que d’autres. Il y aura toujours des débutants, et des gourous. Ce n’est pas MAL que le constructeur / développeur propose ces solutions. Mais ce n’est pas MAL non plus que tout le monde ne les utilise pas. Le plus important reste que le produit soit stable, simple à utiliser, et qu’il apporte du plaisir à l’utilisateur. Si iOS gagne en fonctionnalités, c’est toujours mieux, mais il est parfois important que l’on fasse un petit bout de chemin tout seul. Ne serait-ce aussi que pour en retirer un peu de satisfaction personnelle.

Il y a une différence entre connaître le chemin, et arpenter le chemin – Morpheus, In Matrix.

  1. Même si je suis parfaitement conscient que sa disparition impactera à court terme la société.
  2. Une Prius II, puisque vous voulez tout savoir de ma vie, bande de pervers.
  3. Qu’on devrait peut-être arrêter de traiter comme s’ils ne connaissaient rien à l’informatique : si ça se trouve, il y a en France un monsieur Michu qui dirige des réseaux de botnets et va faire tomber mon serveur tandis que son épouse recompile des noyaux Linux entre deux pots de confiture. Les ordures.
  4. Oui, je sais, Alt + Tab sur PC. Mais vous êtes jamais venu sur ce blog ou quoi ?
  5. Si vous avez appris ces astuces ce soir, la prochaine étape, c’est Snow Leopard Efficace.

19 comments

  1. Cédric Ingrand dit :

    Je comprends son point de vue sur la « découvrabilité » des nouveautés du système à chaque mise a jour. Il devrait y avoir une app, pour ça…

    En revanche, dire qu’il fait ça pour vendre du papier ou de la pub et un peu court, l’auteur n’est pas journaliste :-)

    • OK sur le point blogueur. Mais le point de vue m’agace quand même, et l’app pour ça, ce n’est pas forcément à Apple de la faire… Et si son point de vue est justifié, je ne vois pas pourquoi il faudrait plus taper sur Apple que sur les autres…

  2. Romain dit :

    Pour en revenir à l’éternel débat de l’intégration ou non de Flash, c’est certes encore loin d’être parfait, mais ça fonctionne. J’ai un HTC Desire avec Flash Player 10.2 installé et je peux lire de manière fluide des vidéos SD sur des sites internet qui (ont la bonne idée de) exploitent leur propre infrastructure vidéo.

    Je prône l’ouverture de la vidéo sur le Web, mais HTML5 est encore loin de répondre à toutes les problématiques de ce point de vue.

    • C’est bien le problème : « Loin d’être parfait ». En 2011. Apple n’aime pas vraiment le « loin d’être parfait », en fait ;-)

  3. JmG dit :

    « En 2011. Apple n’aime pas vraiment le « loin d’être parfait », en fait ;-) »

    Rhoooo…. Alors là, franchement, la mauvaise foi dans son état le plus abouti! :>

    Il n’y a qu’en 1984 qu’Apple avait des vélléïtés de perfection. Elle a perdu cette ambition il y a bien longtemps, sur l’autel des parts de marché à (re)conquérir et des dividendes à verser à des actionnaires pour qui « perfection » rime avec « portefeuille d’actions ».

    Et venir dire qu’Apple, pour cause de perfection, ne veut pas de Flash sur son iOS, c’est quand-même juste ignorer que —comme le dit Romain ci-dessus— ça marche très correctement sur une Galaxy Tab sous Android 2.2 par exemple!

  4. « Très correctement », mais à quel prix ? Et depuis quand ? Grosso modo, donc, depuis 6 mois.

    Nous sommes donc d’accord pour dire qu’Adobe, qui disait que c’était possible depuis 2008, ment depuis tout ce temps-là.

    Quand à la perfection, je pense qu’Apple court toujours après. Maintenant, je n’ai pas dit qu’Apple voulait que ses produits soient parfaits, mais qu’ils soient pas « loins d’être parfaits ». That’s it.

  5. Mou dit :

    Moi j’aime bien ce que tu dis :-).
    Pis je suis bien d’accord.
    20 ans de Mac et 20 ans que j’entends les mêmes rengaines !!
    Le tort d’Apple ? Ils ont l’audace, l’impudence de ne pas vouloir être dans dans le « moule »
    Ils osent ne pas moutonner !
    Quand à être fermé… see Honeymoon…

  6. JmG dit :

    A quel prix? Pourquoi, c’est une question de prix pour avoir Flash sur du matos Apple maintenant? Hébé!
    Je ne sais pas si Adobe ment ou pas. Je n’avais pas d’Android en 2008.
    Quant à la perfection, je pense qu’Apple n’a vraiment plus couru après depuis l’éviction, et le retour de Steve.
    Comme par hasard…

    Et ils sont très loins —si— d’être parfaits (mais pas plus loins que les autres marques de toutes façons).
    Le mythe Apple n’est plus à ce niveau là, et encore moins au niveau de sa « simplicité pour le user ».
    Il est dans le design, pour le grand-public, et dans sa capacité à inventer des cash-machines, pour les pros du marketing.

    Au milieu, il y a ceux qui, comme toi et moi, sont justes des users avertis et dont certains, depuis quelques temps, commencent à avoir des doutes sur la fidélité qu’ils auront envers cette marque si ça continue…

    That’s far from it.

  7. Mou dit :

    Honeycomb !

  8. jcg48 dit :

    En tant que petit-fils de M. et mme. Michu si je déplore l’utilisation de notre nom de famille sans qu’un accord « prélavable » n’ait été demandé, je suis par contre plutôt satisfait de cet article que je trouve « globalement » positif*.

    Vais le recommander à toute la famille !

    D’un Apple User depuis 1980-81 et l’arrivée concomitante de l’Apple II® et de Mitterrand.

    * Qualificatif fréquemment cité par un grand de la politique française : G. Marchais.

  9. Christophe dit :

    J’adore !

  10. PatatoOor dit :

    JMG : Apple ne verse pas de dividendes à ses actionnaires…
    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/02/26/les-actionnaires-d-apple-prives-de-dividendes_1311648_651865.html
    Faut arrêter avec ce mythe du pognon…

  11. @JMG : Et faut arrêter avec le mythe de l’Apple et de sa fiabilité avant Steve qui aurait tout cassé. Je ne dis pas qu’Apple atteint la perfection, mais qu’elle la cherche, à sa façon. En 1994, Apple a lancé le PowerBook 5300 et 190, les Performa 6200 et 5200, le système 7.5.1… Que des produits qui représentent le PIRE de ce qu’Apple a pu produire. Des machines qui ont eu une garantie étendue à 7 ans.

    Quand à l’argument de la fidélité, ça fait 15 ans que je l’entends. Certaines personnes en ont marre, passe à autre chose… ben tant mieux pour elles ! Faut arrêter : depuis 15 ans, Apple a gagné beaucoup plus d’utilisateurs qu’elle en a perdu. Il faut arrêter de regretter la bonne vieille Apple du passé. Cette Apple-là, elle ne marchait que grâce à des niches, dont la PAO était un des plus importantes.

    En fait, ce que tu regrettes, surtout, c’est qu’Apple ne t’apporte plus toute son attention… ;-)

  12. Jean-no dit :

    Juste un point sur Flash : Adobe a développé un player il y a bien longtemps. Quand Apple l’accuse de pouvoir faire planter l’iPhone/iPad il est possible que ça ne soit pas faux, néanmoins la manière dont Apple a ralenti la validation du player (trois ans à envoyer des correctifs à faire… tous satisfaits, selon Adobe) est suspecte et est évidemment motivée par des arrières-pensée commerciales, car le Player Flash permet de passer au dessus d’Apple et de ses boutiques pour quantité d’applications, notamment les jeux idiots en ligne. Le fait qu’Apple ait tenté d’empêcher l’export d’applications flash au format iPhone (on ne parle plus de player ici, mais d’applications natives) tend à montrer qu’Apple voit là une concurrence problématique. Je comprends le souci de maîtrise technique et commerciale de sa plate-forme par Apple mais c’est méchamment anti-concurrentiel et passablement despotique. Non ?

  13. Cataras dit :

    Voilà enfin une analyse intéressante. En effet j’utilise Mac Os X depuis sa première version et encore aujourd’hui j’apprend à utiliser des nouvelles fonctionnalités très pratiques comme ressamment la calculatrice dans spotlit qui est vraiment très très pratique. Idem donc pour l’iPhone et l’iPad. Ça fait parti de l’expérience utilisateur tout ça. Le fait qu’un copain te montre un nouvelle fonction ne fait que renforcer la communié : « tiens tu savais que l’on pouvait faire ça… »

  14. Joseph dit :

    Bon petit article :) Assez d’accord avec toi :) Et dans le même style que e CMD+Tab il y a le CMD+£ pour changer de fenêtre au sein d’une même application ( 2 fenêtres finder, ou 2 fenêtres chrome…)

    PS: En écrivant ce commentaire j’ai fais une fausse manip et découvert ce que donnait CMD et + et CMD et –

  15. Onigiri dit :

    Je m’arrête juste ici pour dire que quand je lis que certains trouvent que Flash, sur une Galaxy Tab en 2.2, ça fonctionne « très correctement », j’ai envie de les enfermer dans un grenier sans eau ni électricité et leur annoncer qu’ils vivent « très correctement ».

    Sincèrement, j’ai utilisé Linux pendant 5 ans, les bidouilles qui réclament qu’on y passe des heures, qui fonctionnent de travers mais dont on se contente parce qu’il n’y a pas mieux à l’heure actuelle, je connais. Et je trouve malgré tout que l’obsession d’intégrer Flash dans nos tablettes est d’une stupidité à toute épreuve, non seulement au niveau des performances ridicules que ça donne, mais aussi quand on tient compte de l’autonomie qu’on sacrifie de cette manière, pour que nos chers sites Web puissent nous afficher leur pub en plein écran qui empêche souvent de lire les contenus qui sont derrière.

    C’est vraiment ça que vous voulez ? Des applications lourdes à charger (je vous rappelle que l’intérêt de ces tablettes est de pouvoir les utiliser en 3G, voire en Edge, essayez de charger une bonne grosse application Flash des familles avec ça…), qui saccadent et ralentissent votre machine, et qui de surcroit limitent l’autonomie (déjà pas souvent folichonne) de votre appareil ?

    Je me demande où ça a déconné pour que le niveau de réflexion s’arrête aussi bas…

  16. tibet dit :

    Il y a une différence entre connaître le chemin, et arpenter le chemin – Morpheus, In Matrix.

    On trouve aussi ça dans le Dune de F. Herbert et surtout dans l’enseignement bouddhique.

    Pour le reste, heureusement qu’il n’est pas nécessaire de répondre à toute les conneries … une vie n’y suffirait pas ! Et pour citer un autre enseignement bouddhique : « Entend qui a des oreilles »

    Pour le pire qu’Apple ai pu produire, je vote pour (l’horreur absolue que fut) le PowerMachintosh 4400, bien au delà des choix esthétiques ou des raisons pratiques : Un pur produit PC de m… surtout en regardant à l’intérieur :) Berk !

  17. […] qui ont toutes contribuées au renouveau de la société, ce qui perdurera bien après son départ 1. Qu’iOS est un système fermé et c’est trop mal, alors que c’est surtout un système qui […]