Adieu Univers Mac

Et bien cette fois, c’est fait.

Univers Mac est bel et bien enterré, sans fleurs ni couronnes.

Et ça me fait un petit pincement au coeur, à plusieurs titres.

D’abord, parce que c’est avec Univers Mac que j’ai tout simplement… découvert le Mac. Pensez donc : j’ai vraiment eu mon premier contact avec cette petite machine à la fac de Lyon II, il y a un peu plus de douze ans. Le LC III a été mon premier choc de futur Macounet, une machine qui dégageait de la logique et de l’intelligence, là où le PC de mes parents dégageait des lignes de DOS. J’avais déjà entendu dire que « le Mac c’est plus simple », et là, j’en avais la preuve.

Après quelques mois sur les bancs de la fac, et surtout dans la salle informatique, je me suis de plus en plus pris au jeu. Si bien qu’un an plus tard, je me lançais vraiment en achetant mon premier numéro de Univers Mac. C’était avec le numéro 51 (décembre 1995). C’était alors une révélation : certes, je ne comprenais pas tout, mais je trouvais tout ce magazine fascinant, avec des rubriques marquantes : Allô UMac Assistance, où Jean-Luc Arnaud prodigait ses conseils, le courrier des lecteurs, qui était un vrai forum de support technique, et surtout… les fiches Quid, du regretté Christian Gulluyan, qui m’a donné une bonne partie de l’envie de faire ce beau métier de technicien Macintosh. Mes premières émotions de modifications d’applications à grands coups de Resedit, entre autres, je les dois à Univers Mac…

Et puis, il y avait ce CD-ROM, toujours plein à craquer de logiciels, que je dévorais, dont j’essayais de comprendre tous les logiciels, parfois avec un regard incompréhensif (« mais ça sert à quoi, ShrinkWrap, bon sang ! » : le jour où j’ai compris que ça pouvait m’éviter de graver les quatorze disquettes de la màj 7.5.3 avant de l’installer, j’ai fait une drôle de tronche), mais souvent de façon émerveillée (l’extensions Aaron, quelqu’un ?).

Mais pour beaucoup, le nom d’Univers Mac restera toujours lié à son célébrissime et souvent bouillonant rédac’ chef, Bernard Le Du, parti fonder Vous et Votre Mac il y a quelques années, avec, je pense, l’envie de retrouver la liberté de ton de l’Univers Mac des années 90. Célèbre pour ses coups de coeur, ses coups de gueule, et sa passion sans faille pour le Newton.

Tout ça pour dire que je dois beaucoup à l’Univers Mac de cette époque. C’est grâce aux multiples astuces et conseils glanés dans le magazine que j’ai construit une grande partie de mes connaissances. Même si ces connaissances sont désormais anciennes, elles m’ont aidé aussi à forger ma passion. Ça ne s’oublie pas.

Je dois aussi beaucoup à Univers Mac, car c’est le premier magazine dans lequel j’ai officiellement posé mon empreinte indélébile, au détour du courrier des lecteurs où j’avais eu l’audace de répondre au chef de rubrique, Jean-Luc Arnaud. Audace, car un technicien d’Apple Assistance (l’ancêtre d’AppleCare, je précise pour les plus jeunes) qui sortait de l’ombre pour répondre à un magazine, ça ne s’était encore jamais vu. Ça devait être dans le numéro 82, mais je retrouve pas ce numéro, je sais juste que ça parlait de l’erreur -192 au 18 sous Mac OS 8.1, une erreur assez classique mais non documentée en français. Je garderai toujours un souvenir amusé du mail étonné et enthousiaste que m’avait alors envoyé JLA… :-)

Quelques années plus tard, c’est sous la houlette de l’exceeeeeellent Alexandre Lenoir (parti depuis fonder l’exceeeeeellente version française de iCreate) que je me suis lancé dans l’écriture, à l’occasion d’un hors série de Univers Mac. Un petit pas pour moi, un grand pas pour le Mac (ou le contraire). J’ai depuis participé à bien d’autres magazines, mais c’est une autre histoire. En tout cas, ça a été ma première expérience rédactionnelle dans la presse Mac, qu’ils en soient remerciés.

Univers Mac est donc mort, assassiné par le groupe Tests, qui avait juste voulu faire un magazine Mac comme on fait un magazine PC, en oubliant juste que l’utilisateur de Mac est sûrement plus… exigeant. Le succès de VVM ou iCreate sont là pour le prouver. Et plus encore, le Web a fait une nouvelle victime dans la presse. Heureusement, ce même web récupère aussi certains de ses meilleurs éléments. La roue tourne.

So long, Univers Mac. Et merci pour toutes ces années de lecture passionnée, et passionante, et pour tout ce que tu as donné à de nombreux simples utilisateurs comme je le fus : le premier contact avec l’incroyable monde Apple.

PS : et ça ne m’empêche pas de penser aussi à toute l’équipe actuelle, en leur souhaitant à chacun le meilleur.

10 réflexions sur « Adieu Univers Mac »

  1. C’est touchant, ça me rapelle également mes premiers émois de macophyle, merci ;-)

  2. En cherchant bien, je devrais retrouver le n° 1. :-D
    Me reste même des CDs de Golden. ;-)

  3. Oui, on accumulait des dizaines de disquettes, dans un premier temps, et de CD ensuite, impatiemment attendus chaque semaine. Et les découvertes fébriles de logiciels qui ne pesaient que quelques KO et qui encombraient des DD de quelques MO… et transit gloria mundi…

  4. Comment tu te la pètes guillaume gete ! faudrait p’tet voir à redescendre un peu sur terre…

  5. > Serge Ulgari : Comment tu te la pètes guillaume gete !

    Ben oui, comme d’hab. D’ailleurs, c’est vrai que dans ce post, on a bien pu voir que je tirais toute la couverture à moi, et qu’Univers Mac n’a vécu que par mon incroyable aura.

  6. Serge, comment te dire…

    Guillaume, c’est… Steve Jobs en mieux, avec le gros avantage d’être en français dans le texte.

    Et comme dirait Alain Delon :

    « IL ne fait pas mieux ! »

    PS : Merci GG, pour ce rappel de souvenirs et pour ce salut d’au revoir fort mérité pour un journal qui à touché ceux qui l’on connut, sa disparition les touchent aussi…

  7. Je suis 100% d’accord avec Maamut, c’est un plaisir de venir ici lire les billets de GG, car au moins on sent le respect pour les gens qui les lisent.
    GG ne se « la pète » pas comme les fervents cireurs de pompes du bloggeur plombier jongleur trapéziste avec un nez rouge et un t-shirt bleu.. Vous savez, celui qui écrit à l’emporte-pièce avec des vis et des boulons…

    Univers Mac, quand à lui, était un bon mag qui m’avait appris beaucoup de choses intéressantes quand j’ai switché sur mac, dommage qu’il ait disparu. :(

  8. Ayant récupéré gratuitement un Mac SE à mon lycée l’autre jour j’ai trouvé dans le tas de disquettes qu’il l’accompagnées la disquette n°1 de Univers Mac ainsi que la n°3 !

    :P ;)

    Sinon j’ai aussi acheté plusieurs Univers Mac ces 3 dernières années et je trouve que si ce n’était pas le meilleur des magazines Mac il n’était pas trop mauvais !

    Par exemple si iCreate est un très beau magazine très joli, sans trop de pub etc… et bien les tutos sont nul ! pas assez détaillé ce qui les rend donc dur car on a des fois du mal a retrouver la facon réelle de faire ! De plus leurs tutos sont souvent les même ! Diaporama photos avec iMovie ou iDVD ! Ils sont aussi des fois très cons du genre…synchronisation en bluetooth avec un portable.
    Ils sont aussi désorganisés et ilogique comme leur tuto sur Final Cut Express !
    Au lieu de présenter l’interface et les fonctions principales puis ensuite couper des vidéos pour y insérer des transitions..voir ensuite la notion d’images clé etc… mais chez iCreate on commence par nous apprendre a mettre 4 vidéos en mm tps et a les redimensionner avec le mode fil de fer le tout en 4 lignes !

Les commentaires sont fermés.