Préface

La vie est assez étonnante parfois.

J’ai touché mon premier Mac à la fac il y a 14 ans de cela. Je devais alors faire des études d’anglais sur les bancs de Lyon II, mais la passion du Mac (le seul qui soit vraiment contagieux sur Mac ;-) ) m’a entraîné à lire, à me documenter de plus en plus, alors que je n’avais pas encore mon premier Mac à la maison. Il est arrivé deux ans plus tard, mais j’avais alors déjà acheté de nombreux exemplaires d’Univers Mac, où je me délectais des astuces de Christian Gulluyan (paix à son âme), ainsi que Le Mac pour les Nuls, qui fut mon livre de chevet durant de longs mois.

Le Mac pour les Nuls fut vraiment un guide essentiel, et c’est entre autres grâce à lui que je harcèle le système et les logiciels à grands coups de touche Option… ce qui m’avait d’ailleurs valu de faire une série de petites astuces portant uniquement sur cette touche dans un HS de Univers Mac.

Ce livre fut donc important, et la personnalité de son auteur a sûrement influencé pas mal une partie des articles que j’ai rédigés sur le net ou dans la presse écrite. Son ton, son humour, ses multiples talents en font une personne très charismatique, une vraie personnalité du monde Mac. Il suffit d’écouter les multiples parodies de chansons de son site Web pour se faire une idée du personnage…

Bref, Pogue, je suis fan depuis toujours, et le travail de relecture que j’avais fait sur le Missing Manual de Tiger m’a permis de discuter avec lui puis de le rencontrer via la magie d’Internet. Et quand j’ai proposé à David de rédiger la préface de Leopard Efficace, il a accepté très gentiment et sans hésitation, ce qui me fait évidemment immensément plaisir :-) Quant à son contenu… Vous le découvrirez dans le livre, voyons :-)

Quatorze ans après mon premier contact avec le Mac, la boucle est donc bouclée,on touche presque à quelque chose de métaphysique puisque je suis passé du statut de lecteur d’un auteur, à celui d’auteur préfacé par ce même auteur… Ça me montre surtout le chemin que j’ai parcouru en presque quinze ans, et aussi où peut mener la passion…

Et oui, la vie est assez étonnante, parfois.

6 comments

  1. Melodawny dit :

    Félicitations ! Voilà de quoi rendre impatient…

  2. Melodawny dit :

    …’fin, encore plus impatient !

  3. GerFaut dit :

    Bravo GG pour ton parcours. C’est vrai que le Mac est déclencheur de passion et que certains s’en sont fait les hérauts. Tu en fais partie pour notre plus grand bien (et plaisir).

  4. Vincent dit :

    Bravo !

    Mon parcours est un peu différent, j’ai acheté un Apple IIe pour avoir MON premier ordinateur sur un journal de petites annonces, un peu au hasard. Je ne savais même pas qu’il n’était pas « COMPATBIBLE » ô combien de fois j’ai entendu ce mot + tard !
    Tant pis pour la maudite « compatibilité » (avec IBM à l’époque), le goût de la pomme m’avait embarqué vers une longue aventure ! (mon premier mac ensuite fut le Classic)
    Maintenant je suis ACSA, installe des XSan des XServe, des Macs… jamais la passion ne m’a laché ! Je connais peu de cas ou d’autres constructeurs savent à ce point « lobotomiser » ces utilisateurs (dans le bon sens du terme !)

    A quand le même bouquin sur Leopard Serveur (aussi détaillé) ?

    Merci !

  5. GG dit :

    Le bouquin Leopard Server ? Pas cette année.

    Attendons le prochain grand fauve et on verra… :)

  6. Matthieu dit :

     » (le seul qui soit vraiment contagieux sur Mac ) »
    je suppose qu’il manque le mot « virus » dans cette phrase…
    Sinon, 14 ans, c’est 2 fois 7, et dieu sait que les cycles de 7 ans sont importants dans la vie. (vous me direz : ce n’est pas très scientifique, tout ça. Et je vous répondrai : ouais mais même)