Archive for Tour-Vista

Safari 3.0 bêta pour Windows : la cata

Safari 3.0 bêta pour Windows : c’est pas encore ça … – PC INpact

Que dire quand ils ont raison ? Après installation sur XP, c’est la cata : les sites passent très mal, le navigateur tient moins d’une minute, l’affichage n’arrive même pas à être cohérent entre les versions Mac et Windows…

Bref, si le but d’Apple était de séduire le monde Windows avec son navigateur – que j’adore, au passage – là c’est carrément le vautrage complet. On attend vite une prochaine vraie beta.

Windows Vista : « Wouarf ! »

À moins d’avoir décollé avec la lune en 1999 , il y a peu de chances que vous soyez passé à travers la déferlante médiatique du lancement officiel pour le grand public de Windows Vista ce mardi. Le budget alloué au lancement du nouveau système d’exploitation de Microsoft aurait coûté la bagatelle de 500 millions d’euros, rien que ça… Quand on voit dans quoi ils ont mis une bonne partie de ce pognon, c’est… pfffffffffff. Parler d’un produit avec autant de naturel, c’est « tout simplement éblouissant » :-)

J’ai quand même envie de dire : « Et tout ça… pour ça ? » Et le pire, c’est que je suis très, très loin d’être le seul à le penser. Ce qui ressort de Vista, c’est le terrible manque d’imagination de Microsoft, condamné à refaire les mêmes erreurs d’ergonomie pourtant si faciles à corriger, à recopier chez ses voisins leurs forces, sans proposer mieux. Pourtant, Aero est clairement bien plus sympathique que l’interface Luna de XP, bien plus flatteuse pour l’oeil. Et pour l’avoir testé, oui, je peux le dire : Windows Vista est (heureuwement) bien plus agréable à utiliser que Windows XP.

Pourtant, on ne peut qu’être consterné par des « innovations » comme Flip3D : utiliser la 3D pour mettre les fenêtres de côté, quel intérêt… si on masque le contenu de ces mêmes fenêtres ? Certes, il ne fallait surtout pas s’amuser à trop copier Exposé, ça aurait été ridicule. Mais est-ce qu’Apple doit être le seul modèle à copier ? N’y a-t-il donc pas chez Microsoft une seule personne capable d’aller au-delà de ce qui est proposé aujourd’hui ?

Pourquoi toujours proposer une petite fenêtre ridicule et anti-ergonomie pour configurer le réseau ? Pourquoi lorsque je dois revenir en arrière dans certaines fenêtres de certains assistants, je n’ai pas un bouton « Précédent », mais une flèche à la Internet Explorer, alors qu’il y a bien un bouton « Suivant » ? Pourquoi ne pas avoir changé l’exécrable fenêtre des réglages de réseau de XP, toujours aussi exiguë, pour la rendre aussi simple que celle d’un Mac OS X ?

Mais plus encore que ces problèmes d’interface irritants, et faciles à corriger, ce qui ressort de Vista, c’est cette envie désespérée de Microsoft de vouloir être cool… et de ne jamais y arriver.

Une stratégie commerciale désespérante

Car c’est bien là ce qui ressort de toute la charge publicitaire de Redmond : ils adoreraient qu’on les aime pour leur côté « cool ». Le slogan de Vista veut faire jeune (« waouh »). Le lancement avec feu d’artifice à la Défense, c’est symbolique de l’envie de vouloir éblouir tout le monde, tendance « regardez, je suis un pote, je vous offre un super feu d’artifice et une méga-fête, dis, tu veux bien être mon ami ? ». Le Zune vous dit « Bonjour de Seattle »…Microsoft est une société en manque d’amour du public, et ça se sent de plus en plus.

Mais le public en a peut-être un peu marre de Windows et de Microsoft. Il en a peut-être un peu marre et se dit que Vista n’est finalement pas la révolution annoncée, mais uniquement l’évolution logique de Windows pour réussir à rattraper un retard désormais bien trop visible en terme d’environnement graphique, de technologies de recherche ou de réseau. Ce qu’il voit, c’est que les nouvelles versions de Windows sont devenues très (trop) chères, pour des gains pas forcément évidents, et une plate-forme amenée à réduire de plus en plus leurs libertés individuelles. Comme on dit souvent : la montagne a accouché d’une souris.

Le rouleau-compresseur de Microsoft continuera cependant de fonctionner : Vista est déjà préinstallé sur les nouveaux ordinateurs, il se vendra par paquets de 10 000 aux entreprises, et rapportera des milliards à Microsoft.

Il n’y a plus qu’à espérer qu’Apple saura encore une fois refaire largement la différence dans les futures versions de Mac OS X, afin de rappeler à Bill Gates & co que si coté finances, Microsoft mène la danse, côté innovations, Apple est le champion (oh, et ça rime !). Et finalement, heureusement, Windows ne sera pas le système qui fera venir les utilisateurs de Mac vers Windows… Ça, ça serait encore plus désespérant, non ? :-)

Windows Vista : “Wouarf !”

À moins d’avoir décollé avec la lune en 1999 , il y a peu de chances que vous soyez passé à travers la déferlante médiatique du lancement officiel pour le grand public de Windows Vista ce mardi. Le budget alloué au lancement du nouveau système d’exploitation de Microsoft aurait coûté la bagatelle de 500 millions d’euros, rien que ça… Quand on voit dans quoi ils ont mis une bonne partie de ce pognon, c’est… pfffffffffff. Parler d’un produit avec autant de naturel, c’est « tout simplement éblouissant » :-)

J’ai quand même envie de dire : « Et tout ça… pour ça ? » Et le pire, c’est que je suis très, très loin d’être le seul à le penser. Ce qui ressort de Vista, c’est le terrible manque d’imagination de Microsoft, condamné à refaire les mêmes erreurs d’ergonomie pourtant si faciles à corriger, à recopier chez ses voisins leurs forces, sans proposer mieux. Pourtant, Aero est clairement bien plus sympathique que l’interface Luna de XP, bien plus flatteuse pour l’oeil. Et pour l’avoir testé, oui, je peux le dire : Windows Vista est (heureuwement) bien plus agréable à utiliser que Windows XP.

Pourtant, on ne peut qu’être consterné par des « innovations » comme Flip3D : utiliser la 3D pour mettre les fenêtres de côté, quel intérêt… si on masque le contenu de ces mêmes fenêtres ? Certes, il ne fallait surtout pas s’amuser à trop copier Exposé, ça aurait été ridicule. Mais est-ce qu’Apple doit être le seul modèle à copier ? N’y a-t-il donc pas chez Microsoft une seule personne capable d’aller au-delà de ce qui est proposé aujourd’hui ?

Pourquoi toujours proposer une petite fenêtre ridicule et anti-ergonomie pour configurer le réseau ? Pourquoi lorsque je dois revenir en arrière dans certaines fenêtres de certains assistants, je n’ai pas un bouton « Précédent », mais une flèche à la Internet Explorer, alors qu’il y a bien un bouton « Suivant » ? Pourquoi ne pas avoir changé l’exécrable fenêtre des réglages de réseau de XP, toujours aussi exiguë, pour la rendre aussi simple que celle d’un Mac OS X ?

Mais plus encore que ces problèmes d’interface irritants, et faciles à corriger, ce qui ressort de Vista, c’est cette envie désespérée de Microsoft de vouloir être cool… et de ne jamais y arriver.

Une stratégie commerciale désespérante

Car c’est bien là ce qui ressort de toute la charge publicitaire de Redmond : ils adoreraient qu’on les aime pour leur côté « cool ». Le slogan de Vista veut faire jeune (« waouh »). Le lancement avec feu d’artifice à la Défense, c’est symbolique de l’envie de vouloir éblouir tout le monde, tendance « regardez, je suis un pote, je vous offre un super feu d’artifice et une méga-fête, dis, tu veux bien être mon ami ? ». Le Zune vous dit « Bonjour de Seattle »…Microsoft est une société en manque d’amour du public, et ça se sent de plus en plus.

Mais le public en a peut-être un peu marre de Windows et de Microsoft. Il en a peut-être un peu marre et se dit que Vista n’est finalement pas la révolution annoncée, mais uniquement l’évolution logique de Windows pour réussir à rattraper un retard désormais bien trop visible en terme d’environnement graphique, de technologies de recherche ou de réseau. Ce qu’il voit, c’est que les nouvelles versions de Windows sont devenues très (trop) chères, pour des gains pas forcément évidents, et une plate-forme amenée à réduire de plus en plus leurs libertés individuelles. Comme on dit souvent : la montagne a accouché d’une souris.

Le rouleau-compresseur de Microsoft continuera cependant de fonctionner : Vista est déjà préinstallé sur les nouveaux ordinateurs, il se vendra par paquets de 10 000 aux entreprises, et rapportera des milliards à Microsoft.

Il n’y a plus qu’à espérer qu’Apple saura encore une fois refaire largement la différence dans les futures versions de Mac OS X, afin de rappeler à Bill Gates & co que si coté finances, Microsoft mène la danse, côté innovations, Apple est le champion (oh, et ça rime !). Et finalement, heureusement, Windows ne sera pas le système qui fera venir les utilisateurs de Mac vers Windows… Ça, ça serait encore plus désespérant, non ? :-)

Windows Vista : Licence to Kill (Bill) ?

Vous aimez lire les contrats régissant les accords de licence, les fameux EULA ? Non ? Pourtant vous devriez. Outre qu’une société se soit amusé il y a quelques temps à cacher un lien dans son EULA pour faire gagner 1000 dollars si on la lisait jusqu’au bout, il y a plein de petites choses intéressantes à découvrir de temps en temps. Par exemple, quand j’indique en formation qu’il est interdit d’installer les logiciels Apple dans une centrale nucléaire, un système de navigation aérien ou pour contrôler un équipement d’appareil de survie artificielle, on pouffe… Or ,c’est exactement ce qui est écrit dans les accords de licence. Vérifiez vous-même.

Or donc, des juristes ont commencé à se poser des questions sur les licences EULA de Windows Vista… Et certains de ses éléments sont pour le moins… irritants. Comme la capacité de Vista à être bloqué (mais sans dire de quelle façon) si Microsoft décide de façon unilatérale que vous avez violé le contrat d’utilisation. Cet article assez éloquent (en anglais) montre que pour Microsoft, il n’y a pas de limite au contrôle… Ça en est presque effrayant.

Note par ailleurs aux entreprises : fini les clés universelles de licence pour vos parcs, il va falloir penser à investir dans un serveur de clés Windows Vista… Un casse-tête de plus à gérer.

Venez donc sur Mac, l’herbe est plus verte, et les systèmes de contrôle (presque) inexistants :)

Combien faut-il de développeurs…

… pour créer un menu sous Windows Vista ?

43.

C’est pas moi qui le dit, c’est un ancien développeur de Microsoft.

(via Mac4Ever)