Archive for 23 mai 2012

Conférence Epimac : iOS et le Mac en entreprise le 1er juin

Epimac

J’animerai le vendredi 1er juin une conférence à Epita dans le cadre de l’Apple Day organisé par Epimac. Elle sera consacrée à un état de l’art sur l’intégration d’iOS et de Mac OS X en entreprise, et devrait avoir lieu à 14h à Epimac (Kremlin-Bicètre). Et j’aurai quelques exemplaires de Lion Efficace à tarif réduit pour ceux qui sont intéressés :-)

Pas  forcément de retransmission vidéo ni de podcast, on verra si c’est faisable ou pas (les dernières expériences d’enregistrement dans la salle de conférence utilisée à Epita ayant été assez désastreuses…).

Plus d’infos sur le site epimac.org, avec formulaire d’inscription très très bientôt en ligne !

[MàJ] : le formulaire est en ligne. Il nécessite la création d’un compte sur le site Epimac. Vous pourrez ensuite vous inscrire à la (ou les) conférence(s) de votre choix sur la page de l’événement.

Lion Efficace, enfin disponible sur iBooks Store et Kindle

Mon dernier chef-d’œuvre ouvrage est désormais disponible sur iBooks Store, pour la modique somme de 22,90€, et chez Amazon au format Kindle pour 22,99€. À vous les joies de Lion Efficace sur tous vos appareils ! Et si vous préférez la version en PDF, elle est toujours disponible chez Eyrolles via le format Izibook. 

Au passage, si vous avez acheté Lion Efficace, n’hésitez pas à me remonter vos commentaires par e-mail à lion-efficace@gete.net, à noter et commenter le livre sur les sites marchands (Amazon, Fnac.com…). J’aime lire les commentaires positifs, mais les critiques sont également bienvenues, ne serait-ce que pour rendre mes prochains ouvrages encore meilleurs.

Et merci de votre fidélité, amis lecteurs !

Le mystère du logo à l’envers

John Gruber pointe aujourd’hui vers le blog de Joe Moreno, qui a travaillé chez Apple en tant que consultant WebObjects, et qui explique pourquoi le logo Apple est repassé dans le bon sens quand le portable est ouvert. L’argument qu’il présente est intéressant, et même plus que cela : il atteste du fait que jusqu’au PowerBook G3 (FireWire, nom de code Pismo), la pomme était effectivement à l’envers quand le portable était ouvert.

Sex and the city s4e8 powerbook g3 1

Notez que dans cette série, le portable jouait mieux que l’actrice derrière lui.

L’explication alors donnée était simple : cela permettait à l’utilisateur de savoir dans quel sens attraper et ouvrir sa machine. Je me souviens qu’à l’époque, cette question revenait régulièrement lors des formations commerciales Apple que j’animais. Et surtout, surtout, à l’époque, une FAQ de la TIL 1 expliquait le problème en détails. C’était un article totalement officiel, en provenance directe d’Apple, ce que semble confirmer Joe Moreno.

Mais le plus intéressant dans l’histoire est arrivé à l’époque de la sortie du PowerBook G4.

PbG4

Et là… c’est le drame.

C’est à ce moment que la Pomme est repassée dans le bon sens, portable ouvert. Et à ce moment précis, un événement intéressant s’est produit : l’article de la TIL susmentionné a tout simplement… disparu. Volatilisé. Je ne l’ai plus jamais retrouvé, quand bien même je sais l’avoir vu. Et  le problème de la Pomme Karen Cheryl, qui n’en était théoriquement pas un, l’est devenu pour moi, surtout avec les PowerBook G4 Aluminium, que j’ai tenté d’ouvrir des dizaines de fois dans le mauvais sens, aucun indice visuel n’étant donné si on le saisit en le visualisant de haut… à part la Pomme, donc.

Peut-être qu’il est temps qu’Apple se penche réellement sur le problème, en ajoutant une Pomme qui change d’orientation selon que le portable est ouvert ou non… Allez Apple, surprends-nous !

  1. Tech Info Library, ancêtre de l’l’actuelle Knowledge Base

Télécharger à nouveau dans l’App Store : enfin facile !

Une petite nouveauté pas désagréable vient de faire son apparition dans l’App Store, il semble depuis Mac OS X 10.7.4. Correction : cela semble être une modification du côté des serveurs de l’App Store, puisque après vérification, cela est également vrai en 10.7.3. En effet, pouvoir télécharger un logiciel déjà installé était une sinécure, en particulier le logiciel d’installation de Lion. Il était alors conseillé d’enfoncer la touche Option avant de cliquer sur le bouton Installer dans la liste d’applications… et ceci était sensé faire apparaître une option Télécharger sur la page de l’application. Mais ce fonctionnement était assez aléatoire…

Il semble qu’Apple a décidé de faciliter le processus, puisque le bouton Télécharger du logiciel d’installation de Lion dans l’App store reste toujours affiché désormais… même si vous utilisez déjà Lion.

Lion Telecharge

Notez d’ailleurs que si vous avez une version plus ancienne de l’application Installation Mac OS X Lion, celle-ci sera automatiquement mise à jour si vous cliquez sur Télécharger, quelque soit son emplacement sur le disque dur.

Merci m’sieur Apple !

Quelle télécommande pour donner une présentation ?

Il y quelques jours sur Twitter, Audrey Couleau m’a signalé un tweet de Compétences Mac, le site ayant publié un article intitulé : UN POINTEUR LASER POUR RÉUSSIR VOS PRÉSENTIONS À COUP SÛR.

Manque de bol, contrairement à ce que pensait Audrey, c’est sûrement une des pires télécommandes qui soient. En présentation, la télécommande la plus simple restera toujours la meilleure, parce que lorsqu’on a le stress de devoir assurer devant 500 personnes pas forcément acquises à votre cause, il faut éviter au maximum que la technique soit contre vous.

Par conséquent, une télécommande doit répondre à mon avis pas si humble du tout à des critères bien précis. Entre autres, elle doit :

  • bien tenir dans une main. S’il vous faut deux mains pour l’utiliser, il y a une erreur d’ergonomie quelque part. Si c’est une brique, pas la peine d’y penser. Idéalement, le public ne voit même pas que vous avez une télécommande dans la main. Rendez la technologie invisible : cela participera à la magie de la présentation.
  • être utilisable sans même avoir besoin de la regarder. Du coup, exit les télécommandes avec des tonnes de boutons. La télécommande idéale ne devrait avoir que trois boutons au maximum : diapo suivante, diapo précédente1 et passer la présentation en mode écran noir.
  • être utilisable même si l’ordinateur n’est pas visible. Exit donc les télécommandes infrarouge, et bonjour les télécommandes à onde radio ou Bluetooth.
  • fonctionnelle en quelques secondes. Si vous présentez régulièrement, vous savez sûrement qu’il arrive parfois qu’on ait très peu de temps pour se préparer avant une conférence lorsque celles-ci s’enchaînent. Or, s’il vous faut du temps pour connecter votre télécommande à un réseau Wi-Fi ou configurer votre ordinateur en borne Wi-Fi, connecter votre iPhone, lancer l’application Keynote Remote2, s’assurer que tout fonctionne bien… Vous risquez de perdre trop de temps. Qui plus est, si vous vous connectez à un réseau Wi-Fi tierce partie, vous risquez de dépendre d’un matériel qui pourrait s’avérer défaillir durant la présentation. Autant limiter les risques. Personnellement, les quelques fois où j’ai du utiliser mon iPhone comme télécommande, je m’en suis mordu les doigts.
  • Ne pas intégrer de pointeur laser.
Tiens, parlons-en du pointeur laser : lorsque j’en vois un utilisé par un présentateur, j’ai envie de lui saisir sa télécommande et lui enfoncer le laser dans l’œil. Outre le risque d’aveugler son assistance par un geste maladroit, j’ai tendance à penser que si on doit pointer quelque chose avec un laser, c’est qu’il y a un souci dans la conception de la diapositive. En plus, si les gens passent leur temps à essayer d’éviter le laser que vous allez leur pointer dans les yeux, ils vont cligner des yeux. Et vous connaissez le risque.
 
 

Dontblink

 
 
Si dans le cheminement de votre présentation, vous pensez « Ah tiens, il faudrait que je pointe ça avec ma télécommande », brûlez la diapositive, et refaites-la. Imaginez par exemple que votre télécommande tombe en panne pile poil durant votre présentation… Hop, plus de laser, et d’un seul coup, de grosses difficultés à continuer le cheminement de la présentation. Pas bon. Le public ne vient pas voir un point sur un écran : il vient vous voir, vous.
Enfin, les pointeurs laser sont interdits dans les avions. Si vous voyagez beaucoup, ça risque d’être une plaie.
 
Alors, quelle est la télécommande idéale pour moi ? Et bien, la voici, ta-daaaaaaaaaaaaam !
Keynote si600 Remote
 
Le modèle que j’utilise – cadeau de mon épouse – est la 33374, qui intègre un laser, mais ce modèle sans laser vendu par Amazon devrait tout aussi bien s’y substituer. Avantages de cette télécommande : 
  • Elle fonctionne par onde radio avec une excellente portée ;
  • Le module USB se loge dans la télécommande quand il n’est pas utilisé (même s’il est un peu gros et donc dépasse pas mal de l’ordinateur) et coupe le laser, donc les piles ne s’épuiseront pas inutilement dans votre sac ;
  • Elle fonctionne en mode Plug’n’Play total : vous la branchez, et vous pouvez l’utiliser sans configuration aucune avec Keynote ou PowerPoint ;
  • Elle épouse bien la forme de la main, avec une texture agréable ;
  • Elle n’est pas trop grosse ni trop petite ;
  • Elle est manipulable uniquement avec le pouce, avec des boutons assez gros et assez espacés pour qu’on ne s’y trompe pas ;
  • Elle fonctionne avec 2 piles bâton AAA. Pas forcément plus mal que des batteries rechargeables : en cas de doute horrible, vous n’aurez pas à chercher un câble idiot qu’on n’a jamais sous la main mais juste à réinsérer des piles neuves3.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour rendre vos présentations… magiques !

  1. Et encore, certains diront que c’est un bouton de trop. Ne soyons pas trop extrême quand même.
  2. Si vous utilisez Keynote, mais évidemment que vous utilisez Keynote hein ?
  3. Dont vous emporterez évidemment un jeu dans votre sac par pure sécurité.

Automator : un service pour calculer un tarif TTC

Toujours plus d’AppleScript et d’Automator ! Voici un service qui va vous permettre de calculer très simplement un prix TTC à partir d’un prix HT sélectionné dans un texte. Vous sélectionnez un nombre dans un champ de texte quelconque, vous sélectionnez le service, et hop, le tarif TTC est copié directement dans le Presse-papier.

Télécharger le service (72 Ko).

Le taux de TVA est fixé par défaut à 19,6, mais vous pouvez facilement le modifier en ouvrant le service avec Automator (double-cliquez dessus sous Lion, sinon, glissez l’icône du script sur celle d’Automator) et en modifiant la valeur à l’endroit indiqué.

Changer taux TVA

Pour utiliser le service, copiez-le dans le dossier Bibliothèque/Services. Si vous cherchez encore le dossier Bibliothèque sous Lion, je vous rappelle que vous pouvez le retrouver en enfonçant la touche Option et en cliquant sur le menu Option. Avec Lion, double-cliquer sur le service permet également de l’installer au bon endroit. Enfin, si le dossier Services n’existe pas, vous n’avez qu’à le créer à la main au préalable.

Have fun :-) 

 

PS : faites-moi penser un de ces quatre à faire une page pour recenser tous ces petits services idiots…

Mac OS X 10.7.4 permet (à nouveau) de mieux contrôler le son

Jolie découverte de Compétence Mac (@competencemac sur Twitter) : depuis Mac OS X 10.7.4, la combinaison Maj + Option + touche de son haut ou bas permet à nouveau de contrôler de façon plus fine le volume sonore de votre Mac. Ce raccourci avait disparu depuis l’arrivée de Lion, ça fait bien plaisir de le revoir.

Raccourci niveau sonore

  

(Merci Audrey Couleau :-) )

(Et pour ceux qui se demandent encore : le superbe fond d’écran Metroid fait partie d’une série de fonds dessinés par le talentueux Orioto, qui fait des œuvres dérivées de jeux vidéo absolument incroyables. À voir sur son Tumblr.)

Lion DiskMaker 1.7 (final) is available

Lion DiskMaker 1.7 is finally available ! This version corrects squashes a few bugs and brings some dramatic improvements compared to version 1.6.3, namely :

  • 4 GB USB thumb drive support for OS X Lion 10.7.3 (not tested with 10.7.4 yet). I had to cheat someway though : this is why the  AdditionalSpeechVoices.pkg is NOT copied with on the thumb drive. However, you will be proposed to have this package copied on your Desktop after creating the drive.
  • Now you can use a volume without formatting the whole  disk. So you can now a single partition on a big disk and Lion DiskMaker  will not format the whole disk. You should use a dedicated thumb drive though…
  • A small bonus if you use a volume bigger than 4 GB : the disk will be visible in the Startup disk System Preference… if your disk was partitioned using GUID partition scheme.
  • More localizations : Lion DiskMaker is now translated in Italian (thanks Nicola Castaman), German (thanks Johannes Huber) and simplified Chinese ((thanks Tommy Yang) !
  • No more timeouts if a dialog is left open and idle, woohoo !

You can download it here.

Remember that you can donate if you wish :)

Now let’s talk about the future : this version will probably the last one… until the next major version, which should come for Mountain Lion’s launch (late summer). There will be a few cool features, but also a quite less cool feature : 4 GB volumes and disks will not be supported anymore. The 4 GB limitation is becoming quite problematic, and the price of 8 GB thumb drive is very, very low now. You can still try to make me change my mind in comments though :)

Lion DiskMaker 1.7 final est disponible

La version 1.7 de Lion DiskMaker est enfin disponible ! Elle corrige pas mal de petits soucis, et apporte quelques améliorations significatives sur la version 1.6.3 :

  • Support des clés USB 4 Go avec la version 10.7.3 de Lion. Pour ce faire, j’ai du cependant tricher : c’est pourquoi le fichier des voix additionnelles (AdditionalSpeechVoices.pkg) n’est PAS copié dans la clé si vous choisissez d’utiliser une clé USB 4 Go. Dans ce cas, il vous sera proposé après avoir créé la clé de copier le fichier AdditionalSpeechVoices.pkg sur le Bureau de votre Mac, si vous souhaitez vraiment l’installer plus tard.
  • Support d’installation sur un volume quelconque sans formater TOUT le disque. En clair : vous pouvez utiliser désormais un volume quelconque de plus de 4 Go, sur une partition de taille quelconque d’un disque externe, et Lion DiskMaker ne formatera plus tout le disque complet. Préférez quand même une clé dédiée…
  • Bonus si vous utilisez un volume de plus de 4 Go : il sera désormais visible dans la préférence système Démarrage, avec son vrai nom. Tout du moins… si le disque contenant ce volume est formaté avec le schéma de partition GUID.
  • Plus de langues : Lion DiskMaker est désormais traduit en italien, chinois et allemand.
  • Meilleure gestion des timeout lors des dialogues.

Pour la télécharger c’est par là.

Rappel : Lion est un donationware, vous pouvez faire un don si vous le souhaitez :)

Et sinon, concernant le futur : la version 1.7 sera sûrement la dernière… jusqu’à la prochaine version majeure. Cette version 2 sera disponible pour le lancement de Mountain Lion, et proposera quelques options sympathiques, mais aussi une moins sympathique : les clés USB de 4 Go ne seront plus supportées. La limitation de 4 Go est trop problématique, alors que le coût des clés USB 8 Go est devenu quasi-ridicule. Je préfère forcer un peu la main plutôt que de trouver des pis-aller comme supprimer des éléments d’installation. Je reste cependant toujours ouvert à la discussion, dans ce cas passez par les commentaires pour me convaincre de changer d’opinion :)

Nettoyer tous les commentaires d’une présentation Keynote

Allez hop, encore un tout p’tit script bête comme chou suite à une demande de mon inestimable ami et confrère Laurent : comment faire pour supprimer rapidement toutes les notes du présentateur d’une présentation Keynote ? 

AppleScript à la rescousse ! Cette petite application (à télécharger ici, pour la modique somme de 26 Ko…) fait exactement cela. Enfin pas tout à fait : il remplace toutes les notes du présentateur par un espace dans le document au premier plan (pour une raison que j’ignore, il ne peut pas supprimer la note, et utiliser un texte vide ne fonctionne pas) . Ensuite, il ne reste plus qu’à enregistrer le document.

Note : une variante pourrait consister à transformer la présentation en droplet pour glisser un fichier Keynote dessus, mais là, pas trop le temps de m’y consacrer :)