Archive for 18 septembre 2007

Carbon Copy Cloner passe la troisième

La version 3.0 de Carbon Copy Cloner est disponible. Au programme : interface plus simple à utiliser, et la copie réseau via rsync (une version optimisée, qu’il dit). C’est un donationware, et vu le bien que M. Bombich a fait aux admins Mac du monde entier, y’a pas de raison de s’en priver.

iSuppli, je t’en supplie : cesse tes c*nneries

Sur Mac4ever, Arnaud nous informedes nouvelles prouesses d’iSuppli. iSuppli est une sorte de Ministère de la Magie, capable de donner le coût des composants d’un produit, simplement en le regardant. Pas en l’ouvrant et en l’analysant, non : en observant ses photos.

Vous ne me croyez pas ? J’ai retrouvé l’analyse de John Gruber sur le coût de l’iPhone. iSuppli avait alors fait une estimation des coûts de l’iPhone une semaine après son annonce, à un moment où personne n’en avait un sous la poche à analyser, alors que tout le monde ne pouvait faire que des supputations sur son type de processeur.

Le plus fort n’était pas encore qu’iSuppli puisse utiliser des rayons cosmiques pour analyser le contenu de l’iPhone. Mais surtout, que le coût de son système d’exploitation, OS X, soit évalué à… sept dollars. Pas plus, pas moins. D’où vient ce chiffre ? Mystère. On ne sait pas combien d’ingénieurs ont bossé dessus, durant combien de temps, mais il coûte à Apple sept dollars, c’est le chiffre magique d’iSuppli. Cela dit on sait tous que le chiffre sept a des vertus magiques, ça doit être pour ça.

Les chiffres d’iSuppli sont donc à prendre non pas avec des pincettes, mais à diriger vers la Corbeille tout court : quand une société réussit à proposer l’analyse du coup d’un produit sans même le toucher et à sortir des chiffres sans se poser de questions, ça ne s’appelle plus de l’analyse, mais de la fumisterie.

Fin de l’histoire, suite de l’aventure

Bon, comme ça commence à être la guerre des post sur le forum de MB, je vais donc conclure ici.

Lionel, je m’excuse de t’avoir attaqué sur ton iPhone. L’attaque, il est vrai, était inutile et personnelle. Mea culpa.

Je m’excuse de t’avoir attaqué lorsque tu avais dit que Univers Mac était mort. Au final, tu as eu raison. Pas au moment où tu as publié ta news, mais au final. Tu étais en avance sur l’actu, c’est tout.

Mais je me réserve le droit d’émettre des commentaires sur les actualités que tu diffuses, si elles me semblent manquer de recul. Ce n’est pas m’en prendre personnellement à toi, ce n’est pas avoir de la haine pour toi, mais simplement garder son sens critique par rapport à l’attention que les médias portent à une société pour laquelle nous avons une même passion, mais avec une perception différente : toi parce que tu en es client, moi parce que j’en suis client MAIS aussi parce qu’elle me fait indirectement vivre. Ce qui explique au passage que je sois, selon toi, « trop corporate » : c’est plutôt du devoir de réserve, voire du NDA, et ça ne fait pas de moi un « looser rejeté par Apple », comme tu l’as gentiment dit.

Tu te réserves le droit d’être le poil à gratter d’Apple, et tu sembles y prendre un malin plaisir. Laisse-moi donc le soin de jouer de temps en temps le rôle de poil à gratter de la CMF, dont tu es aujourd’hui le premier représentant. Et promis, tu ne seras plus dans le futur ma seule cible, que ça soit en bien ou en mal :-)

Et ne prends pas cela comme des attaques personnelles, mais comme simplement un équilibre dans la balance par rapport à l’énorme pouvoir qu’est devenu MacBidouille, que tu le veuilles ou non. Apple a le droit à son lot de critiques, tout comme elle a aussi droit à son lot de louanges. Quand les louanges sont injustifiées, il faut le dire, quand les critiques sont injustifiées, il faut le dire aussi. Ce n’est pas être un « fanboy » ou un « Fanatik », c’est juste savoir rétablir la balance quand il le faut.

Je continuerai de lire Macbidouille pour les actualités et les critiques souvent intéressantes que tu y diffuses. J’espère que tu continueras de lire ce blog pour les mêmes raisons. Quand bien même ça devrait parfois te déplaire un chouïa : après tout, le poil à gratter, c’est rigolo parfois de le distribuer, mais je comprends que ça puisse être désagréable d’en être la victime. Pour toi comme pour moi, n’est-ce pas ?

Et si tu veux qu’on en discute en buvant un coup sur Apple Expo, pas de souci. Mais perso, je bois pas d’alcool.

PS : concernant l’Apple TV, je persiste à penser que tu as tort car tu as une vision trop européenne d’un produit qu’Apple conçoit pour le moment comme US-centric. Mais je referai un article prochainement sur l’Apple TV, pas sur Forbes & MB. Pour qu’on sépare un peu les sujets. Va lire aussi roughlydrafted.com, tu comprendras un peu plus comment l’article de Forbes est biaisé.