Archive for 20 septembre 2007

Da Apple Code

« Un Apple Store sous le Louvre, avec un escalier de verre, ça n’existe pas, ça n’existe pas… » Et pourquoi pas ?

Pour SVM Mac, l’idée semble en tout cas surréaliste. Il faut croire que l’information fumeuse, qui provient du site américain Hardmac, a de quoi faire sourire. C’est vrai, ils ont toujours de drôles d’idées ces ricains.

Sauf que… si on regarde bien le titre dans la fenêtre de hardmac.com, on voit un petit détail qui a semble-t-il son importance. En plus, le nom du rédacteur de l’actualité me dit vaguement quelque chose…

Bon, avouez que là, j’ai quand même le droit d’être amusé non ? :-)

Edit : l’article a été supprimé. Bah, c’est plus rapide que de faire amende honorable.

Apple Esspeau 2007

Alors, cette année, pas de stand Gete.Net Consulting à Apple Expo. J’y serai en tant que simple visiteur le mardi toute la journée, et sûrement le samedi matin histoire d’aller voir les invités du Pommier. Comme je serai mobile sur le salon, si vous souhaitez vraiment me voir et éventuellement me faire la bise, m’insulter, m’inviter à boire un coup / déjeuner (ouais, je sais, j’ai un culot sans limites), vous pouvez me bigophoner en direct (06 60 17 27 26) pour qu’on se donne rendez-vous (*). Peut-être même que je vous montrerai pas mon iPhone (vu que j’en ai pas), ou mon iPod Touch (vu que je compte pas en acheter un), mais peut-être que le samedi viendra LA star incontestée, j’ai nommée Lune « je maitrise la Wii et le Mac grave » Gete. Si elle en a envie, mais ça dépend aussi de ma réussite à la battre à Wii Play ou non.

Sinon, vous pouvez aussi vous inscrire à la PowerBouffe (j’y serai pas) des lecteurs de la liste Powerbook-fr. Par contre, pas de photos des portables cette année : cette tradition était certes amusante il y a quelques années, mais à l’heure où les portables se vendent plus que les machines de bureau, cela devient bien moins intéressant ou fun.

C’est tout pour aujourd’hui, et excellente visite à Apple Expo, avec ou sans Steve.

(*)Pardon : pour qu’on se donne Bonjour.

Mais où est Steve ?

Le jeu depuis hier n’est pas « où est Charlie ?« , mais bien « où est Steve ? ». Car tout le monde l’attend de pied ferme à Paris, pour nous dire quand est-ce qu’il sera dispo et à quel sauce avec data illimités mais pas trop on sera mangé bientôt chez nous, bon sang de bois. Et aussi si on aura droit à la 3G et au GPS intégré en exclusivité, parce que la France, merde, quoi.

Donc, selon certains, Steve serait au pôle nord en train d’expliquer aux pingouins pourquoi ils devraient faire un procès à Linux, mais que c’est pas grave car il peut aussi mettre un costume et atterrir à Paris pour signer un contrat en deux secondes top chrono (ça se signe très très vite les contrats), alors que pour d’autres, c’est la faute au patron d’Orange qui avait son BlackBerry en rade, et que du coup il a pas noté qu’ils avaient rendez-vous aujourd’hui avec Steve, qui de toute façon n’avait pas la bonne heure de rendez-vous non plus car le serveur CalDav de Mac OS X Server 10.5 de Leopard n’est pas encore prêt et que du coup il a du le synchroniser avec un serveur Exchange 2008, qui n’est pas non plus encore prêt (mais c’est encore une fois la faute à Bill Gates). Une autre théorie affirme que ça serait parce que Steve a confondu son iPhone et son iPod Touch, et qu’il n’a du coup pas pu noter le RDV dessus, vu qu’on peut pas rajouter de RDV sur l’iPod Touch.
Selon encore d’autres sources, Steve Jobs serait devenu une entité purement électronique, et aurait carrément fusionné avec ses produits.

(Mode journaliste ayant besoin de conclure son article sur une note humoristique)
À moins qu’entre la Pomme et Orange, il y ait un accord pour nous prendre… (bien faire une pause comme les journalistes de M6 à la fin des reportages) pour des poires.

(Retour à la normale)
Et pour ceux qui tiennent quand même à trouver Steve Jobs, je leur propose en vraie exclusivité véridique sa position actuelle. Je pense que je serai de toute façon pas moins loin de la vérité que les autres.


View Larger Map