Archives de catégorie : Apple

Y’a Steve qui cause sur son blog

Enfin, il a pas choisi non plus n’importe quel site pour l’héberger :-)
Le document est cependant très très très intéressant, et sûrement un inédit pour Apple : cela va un peu à l’encontre de ce qu’on aurait pu penser sur Jobs & co, à savoir qu’ils seraient satisfaits par le modèle actuel de DRM. Et il tape là où ça fait mal en l’affirmant bien fort : Les DRM ont échoué à arrêter le piratage, et appuie un peu plus sur la plaie ouverte en rappelant que là où les voix s’élèvent contre iTunes et les DRM, c’est en Europe, avec notre Vivendi bien de chez nous entre autres… Alors, bientôt l’iTunes (Music) Store sans DRM… une réalité, ou une utopie ?

Y’a Steve qui cause sur son blog

Enfin, il a pas choisi non plus n’importe quel site pour l’héberger :-)
Le document est cependant très très très intéressant, et sûrement un inédit pour Apple : cela va un peu à l’encontre de ce qu’on aurait pu penser sur Jobs & co, à savoir qu’ils seraient satisfaits par le modèle actuel de DRM. Et il tape là où ça fait mal en l’affirmant bien fort : Les DRM ont échoué à arrêter le piratage, et appuie un peu plus sur la plaie ouverte en rappelant que là où les voix s’élèvent contre iTunes et les DRM, c’est en Europe, avec notre Vivendi bien de chez nous entre autres… Alors, bientôt l’iTunes (Music) Store sans DRM… une réalité, ou une utopie ?

Say Hello to iPhone

iPhoneC’est ce qu’on peut appeler une à la fois une incroyable surprise, et une incroyable non-surprise, comme je le signalais dans mon précédent post : Apple vient enfin de lancer son iPhone, et… il est incroyable. J’ai eu la chance de pouvoir assister à la keynote en live (je ne vous dirai pas comment :-)), et peux vous assurer que l’excitation était tangible dans la salle quand Jobs a annoncé qu’il avait attendu ce jour depuis deux ans et demi… Après une présentation succincte de l’AppleTV (ex-iTV), et après avoir fait monter phénoménalement la pression en comparant sa prochaine annonce aux deux produits révolutionnaires qu’ont été le Macintosh et l’iPod, Steve, en bien meilleure forme qu’à la dernière WWDC, nous a offert 1h30 d’un show mémorable à tous les niveaux, et on sent qu’il était vraiment heureux de présenter son dernier bébé.

Et quel bébé ! L’iPhone fait à peu près tout ce qu’on attend de lui et même bien plus, avec une interface qui enterre tous les téléphones actuels. En fait, l’iPhone enterre tout les smartphones, sans aucune comparaison possible, et je n’exagère pas. Certes, on trouve toutes les fonctions de l’iPhone sur un tas d’autres téléphones, mais ce n’est pas tant le nombre de fonctions que l’intelligence de leur implémentation qui couple le souffle, tout cela en s’appuyant sur Mac OS X.

Quand je vois par exemple la difficulté à naviguer dans mon téléphone (un SonyEricsson) pour retrouver un contact sur son clavier (si, c’est compliqué, je vous expliquerai plus tard pourquoi), je suis ahuri par le coup du scrolling à la mimine, c’est tellement bien fait, tellement logique que ça coule de source. En fait, c’est la fluidité générale de l’engin qui impressionne : on a l’impression que chaque action découle d’une autre naturellement, sans heurt, là où la plupart des téléphones imposent pas mal de circonvolutions pour faire ce qu’on veut. On sent qu’il y a un véritable OS multitâche qui fonctionne à plein régime. Les esprits chagrins trouveront le design simpliste, mais je leur ferai remarquer que la simplicité peut aussi être une vertu !

Quelques remarques, en vrac :
– Le tarif (499 $+ abonnement de deux ans chez Cingular pour la version 4 Go, et la même chose pour 599$ avec 8 Go) peut sembler prohibitif, pourtant, de nombreux téléphones coûtent tout aussi cher sans avoir toute la technologie de l’iPhone ni sa mémoire ;
– Apple cherche clairement à attaquer le marché de la téléphonie par le haut de gamme : c’est une stratégie qui a finalement marché plus que bien pour l’iPod ! Donc, il faut s’attendre à voir un iPhone Nano arriver d’ici 2 à 3 ans max ;
– Quid des développeurs ? Est-ce que le développement sur l’iPhone sera possible pour d’autres éditeurs ? Sous quelles conditions ?
– Pourra-t-on télécharger rapidement des nouveaux widgets ? Directement à partir du téléphone, ou en les achetant sur l’iTunes Store ?
– Apple espère toucher 1% du marché des téléphones portables en 2008, mais il en faut pas se leurrer : c’est une partie seulement du marché qui pourra être attaqué, car ce téléphone s’adresse en priorité à ceux qui voulaient un smartphone, pas aux djeunz qui veulent s’échanger des MP3 via BlueTooth ;
– À quoi peuvent bien penser les ingénieurs de Nokia, SonyEricsson et tous les autres en ce moment ?
– Quid de Leopard ? Curieusement, il n’y a eu aucune annonce à son sujet. Pourtant, l’iPhone aurait pu faire un phénoménal « One more thing »…
– Le nom iPhone… normalement, il appartient à Cisco, mais finalement ces derniers sont en train de fignoler un contrat avec Apple pour l’utilisation du nom du produit. M’est avis qu’il y a beaucoup de gros sous derrière ;
– Pas d’annonce sur Airport… Pourtant, y’a bien une nouvelle borne disponible qui fait du 802.11n même (mais pas pour tout le monde, processeur Core 2 Duo requis !). iPapy n’a pas eu le temps de tout présenter, faut dire que la quenotte était déjà longue. Pas de gigabit Ethernet d’ailleurs sur cette borne, ça c’est bien dommage, alors que tout le reste de la gamme en est équipé ;
– Quel opérateur vendra l’iPhone en France ? Je penche pour Orange, Apple préférant bosser la plupart du temps avec la branche de l’ancien opérateur national… mais comme il semble qu’Apple France a basculé il y a quelques temps vers SFR, y’aura un peu de suspense. Dans tous les cas, vu le succès prévisible de l’iPhone, Apple pourra faire pression pour trouver le meilleur accord avec l’opérateur de son choix ;
– Pas de batterie séparée, c’est tout dans l’iPhone. Ça c’est pas terrible ;
– Pas d’ajout possible de carte mémoire. Une idée qui pourrait être intéressante serait de pouvoir reconnaître un disque externe USB pour en lire le contenu (vidéo surtout). Pas compliqué à faire via l’iPod Connector, je pense ;
– Si vous pensez lire vos DivX, c’est rapé, vu que seuls les formats QuickTime seront reconnus, avec en tête MPEG2 et 4, et H263.
– Rien pour nos Mac aujourd’hui : ni nouvel iWork, ni nouvel iLife, et surtout, rien sur Leopard. J’avais prédit l’absence de date, mais je pensais quand même qu’Apple donnerait un coup de massue côté interface. Attendez-vous donc à un Special Event avec Jobs sur scène courant février-mars ;
– Autant les boss de Google et Yahoo étaient pas mal, autant le boss de Cingular a flingué la fin de la fête avec un discours à mourir d’ennui. Garr Reynolds dit qu’il faut toujours finir sa présentation en fanfare, ben là, c’était raté, d’autant plus que la fanfare était encore John Mayer, qui n’en finit pas d’être présent à chaque fin de keynote. Pour la prochaine fois, promis, Steve prendra un mec connu de partout, et pas que dans les US ;
– Apple prend comme partenaire Yahoo!, Google et Cingular… Ben oui, c’est bien connu, Apple ne sait pas faire de partenariat… et c’est pas n’importe qui qui le dit !
– Apple se lance dans la téléphonie, et curieusement, ils semblent avoir compris comment faire un téléphone… mieux que Palm, en tout cas, et ça va pas faire plaisir à son boss. L’interview est savoureuse, la réponse de John Gruber l’est tout autant.

Bref, même si le Mac manquait à l’appel ce soir, c’était une grande Keynote, à voir et revoir par ici.

Mac OS X 10.4.8 dispo

Comme vous l’avez lu partout, Mac OS X 10.4.8 est disponible depuis quelques jours, avec plein de nouvelles fonctions géniales, comme le zoom à la molette avec la touche Contrôle.

Bon, ça c’est le bon côté. Le mauvais, c’est qu’il y a des choses qui fonctionnent moins bien, comme on peut le voir un peu partout sur les forums. Une critique qui revient souvent, c’est le manque d’entrain d’Airport à se reconnecter automatiquement aux réseaux protégés via WPA2. Coup de chance, le problème est connu et documenté, pour une fois, et donc la réponse se trouve par là : Mac OS X 10.4.8: AirPort does not auto-connect to existing networks after restart or wake from sleep.

Apple Expo… bientôt la fin ?

logoae.gifApple Expo 2006 s’est achevée samedi soir non pas dans les « plops » des bouteilles de champagne (il en a de la chance Lionel), mais avec une bonne crève : les joies de la fatigue liée à la climatisation m’ont donné la goutte au nez et le mal au crâne. Je fais la fortune du fabricant d’Actifed, youpi.

Mais comme vous n’êtes pas venu lire ici mon bulletin de santé hebdomadaire, revenons sur l’expo elle-même. Un seul mot : petite. C’était en effet une petite Apple Expo, avec un petit stand Apple France, vu qu’Apple US n’a pas daigné investir un kopek sur le salon cette année. Petit stand d’iMac, avec un seul grand iMac 24″ visible, et des iPod toujours plus petits, un Shuffle tellement petit qu’il n’a pas daigné visiter le salon, préférant attendre octobre pour s’afficher.

Petit aussi, le stand de Gete.Net Consulting, mais beaucoup de monde venu me rendre visite, merci donc à vous gentils visiteurs qui êtes venu vous renseigner sur mes prestations ou simplement dire bonjour et me donner vos encouragements, ça fait vraiment plaisir ! (et ça a épaté mon voisin de stand, coucou Julien ;-) ).

Mais la grande question, celle qui reste sur toutes les lèvres, est : où va Apple Expo ?

Malheureusement, je ne pense pas qu’elle aille encore très loin.

Apple Expo était, il y a quelques années, l’expo où tout le monde se pressait pour acheter un Mac à tarif écrasé, des dizaines de périphériques à prix cassé, des logiciels bradés, bref, faire des bonnes affaires. C’était parfois plus la foire que l’expo : mes oreilles ont un très mauvais souvenir d’AE 1996, la première où je suis allé, mais également une version « Megaphone paouweurde », c’était à celui qui faisait le plus de bruit entre CLG, Macway, IC & co, avec super animateur rigolo et musique à donf. On est heureusement revenu depuis à plus de modération, sauf sur les stands de JBL, Sennheiser & co, mais là c’était normal, puisqu’on causait iPod. Curieusement, d’ailleurs, j’ai eu moins l’impression d’avoir affaire à iPod Expo contrairement à l’année passée… Me demandez pas pourquoi, c’est qu’une impression, et je sais que y’a plein de monde qui sera pas d’accord avec moi. Par contre, on a eu l’impression que certains constructeurs automobiles avaient mal lu leur calendrier, le Mondial de l’auto ne commençant que dans quelques semaine…

Aujourd’hui, Apple Expo est devenue un non-évènement : on y va éventuellement pour retrouver des copains, mais plus tellement pour admirer les G4 qui tournent pour afficher leurs sublimes entrailles, ou des écrans 22″ plats tellement gigantesques qu’on avait l’impression d’être engloutis dedans, et on rêvait aussi sur leur tarif (6000 euros à la sortie…). Ça, c’était bon en 1999, en 2006, tout le monde a un écran plat sur son bureau, les portables représentent la moitié des ventes d’ordinateurs, et les produits intéressants sont disponibles depuis des mois, Tiger est un vieil OS, iLife 06, on en a déjà fait le tour, etc. Nous sommes dans une phase de transition, mais sans grande révolution. Dur d’être excités ! Même Leopard a du mal à nous motiver, on y voit pour le moment un Tiger-like. Attention, je dis pas que y’aura pas de nouveautés, y’en aura clairement, mais pour le moment, à part Time Machine, le reste est plutôt déjà vu et revu (Spaces, Spotlight 2, iChat, Dashboard, iCal…). Bon, de toute façon, on aura rien vu à Apple Expo, et on connaissait à peu près tout d’avance. Pas très motivant.

Les grands salons semblent avoir vécu : Apple mise sur son réseau d’Apple Store aux USA, dont la fréquentation attire une énorme clientèle nouvellement convertie, et non pas des convaincus de longue date. Or, sur Apple Expo, y’a quand même pas mal de Macounets… Et puis, ces salons, ça coûte très cher aux entreprises (Macway a par exemple préféré déserter depuis plusieurs années), le retour sur investissement n’est pas garanti, ça fatigue (voir plus haut), et pendant qu’on est sur le salon, on bosse pas, surtout pour les petites entreprises (j’en sais quelque chose également). Les grands salons ont sûrement vécu (cf la disparition de l’E3, grande messe du jeu vidéo à Los Angeles, qui va changer de forme pour devenir un tout p’tit salon tout riquiqui). Apple a déjà fait la peau à MacWorld New York et Macworld Tokyo, tout en redonnant curieusement beaucoup d’importance à la Mac Expo de Londres, malgré un traffic trois fois inférieure à sa VF. Il en faudrait peu pour qu’Apple Expo devienne un lointain souvenir… Ça serait quand même triste, non ?

Apple Expo… bientôt la fin ?

logoae.gifApple Expo 2006 s’est achevée samedi soir non pas dans les « plops » des bouteilles de champagne (il en a de la chance Lionel), mais avec une bonne crève : les joies de la fatigue liée à la climatisation m’ont donné la goutte au nez et le mal au crâne. Je fais la fortune du fabricant d’Actifed, youpi.

Mais comme vous n’êtes pas venu lire ici mon bulletin de santé hebdomadaire, revenons sur l’expo elle-même. Un seul mot : petite. C’était en effet une petite Apple Expo, avec un petit stand Apple France, vu qu’Apple US n’a pas daigné investir un kopek sur le salon cette année. Petit stand d’iMac, avec un seul grand iMac 24″ visible, et des iPod toujours plus petits, un Shuffle tellement petit qu’il n’a pas daigné visiter le salon, préférant attendre octobre pour s’afficher.

Petit aussi, le stand de Gete.Net Consulting, mais beaucoup de monde venu me rendre visite, merci donc à vous gentils visiteurs qui êtes venu vous renseigner sur mes prestations ou simplement dire bonjour et me donner vos encouragements, ça fait vraiment plaisir ! (et ça a épaté mon voisin de stand, coucou Julien ;-) ).

Mais la grande question, celle qui reste sur toutes les lèvres, est : où va Apple Expo ?

Malheureusement, je ne pense pas qu’elle aille encore très loin.

Apple Expo était, il y a quelques années, l’expo où tout le monde se pressait pour acheter un Mac à tarif écrasé, des dizaines de périphériques à prix cassé, des logiciels bradés, bref, faire des bonnes affaires. C’était parfois plus la foire que l’expo : mes oreilles ont un très mauvais souvenir d’AE 1996, la première où je suis allé, mais également une version « Megaphone paouweurde », c’était à celui qui faisait le plus de bruit entre CLG, Macway, IC & co, avec super animateur rigolo et musique à donf. On est heureusement revenu depuis à plus de modération, sauf sur les stands de JBL, Sennheiser & co, mais là c’était normal, puisqu’on causait iPod. Curieusement, d’ailleurs, j’ai eu moins l’impression d’avoir affaire à iPod Expo contrairement à l’année passée… Me demandez pas pourquoi, c’est qu’une impression, et je sais que y’a plein de monde qui sera pas d’accord avec moi. Par contre, on a eu l’impression que certains constructeurs automobiles avaient mal lu leur calendrier, le Mondial de l’auto ne commençant que dans quelques semaine…

Aujourd’hui, Apple Expo est devenue un non-évènement : on y va éventuellement pour retrouver des copains, mais plus tellement pour admirer les G4 qui tournent pour afficher leurs sublimes entrailles, ou des écrans 22″ plats tellement gigantesques qu’on avait l’impression d’être engloutis dedans, et on rêvait aussi sur leur tarif (6000 euros à la sortie…). Ça, c’était bon en 1999, en 2006, tout le monde a un écran plat sur son bureau, les portables représentent la moitié des ventes d’ordinateurs, et les produits intéressants sont disponibles depuis des mois, Tiger est un vieil OS, iLife 06, on en a déjà fait le tour, etc. Nous sommes dans une phase de transition, mais sans grande révolution. Dur d’être excités ! Même Leopard a du mal à nous motiver, on y voit pour le moment un Tiger-like. Attention, je dis pas que y’aura pas de nouveautés, y’en aura clairement, mais pour le moment, à part Time Machine, le reste est plutôt déjà vu et revu (Spaces, Spotlight 2, iChat, Dashboard, iCal…). Bon, de toute façon, on aura rien vu à Apple Expo, et on connaissait à peu près tout d’avance. Pas très motivant.

Les grands salons semblent avoir vécu : Apple mise sur son réseau d’Apple Store aux USA, dont la fréquentation attire une énorme clientèle nouvellement convertie, et non pas des convaincus de longue date. Or, sur Apple Expo, y’a quand même pas mal de Macounets… Et puis, ces salons, ça coûte très cher aux entreprises (Macway a par exemple préféré déserter depuis plusieurs années), le retour sur investissement n’est pas garanti, ça fatigue (voir plus haut), et pendant qu’on est sur le salon, on bosse pas, surtout pour les petites entreprises (j’en sais quelque chose également). Les grands salons ont sûrement vécu (cf la disparition de l’E3, grande messe du jeu vidéo à Los Angeles, qui va changer de forme pour devenir un tout p’tit salon tout riquiqui). Apple a déjà fait la peau à MacWorld New York et Macworld Tokyo, tout en redonnant curieusement beaucoup d’importance à la Mac Expo de Londres, malgré un traffic trois fois inférieure à sa VF. Il en faudrait peu pour qu’Apple Expo devienne un lointain souvenir… Ça serait quand même triste, non ?