BootCamp expire bientôt, ah ben quelle surprise

Aujourd’hui, tout le monde se souvient que, tiens, Boot Camp va bientôt expirer. À partir du moment où Leopard sera disponible, le ciel va donc nous tomber sur la tête.

Quelle surprise, c’est vrai, on ne nous l’avait jamais dit, c’est incroyable, quoi, la beta va expirer, et on ne pourra plus utiliser Boot Camp, on ne pourra plus démarrer sous Windows ! Si ça se trouve, la date de sortie de Leopard est même codée dans Boot Camp ! Apple nous traque, nous arnaque, c’est pire que Microsoft ! C’est intolérable !

Mais comme d’hab, il y a les faits, et ceux-ci ont parfois la vie dure.

Ouvrons le fichier « À lire avant d’installer » de l’installeur de Boot Camp :

AVIS    Boot Camp Bêta 1.4 est un logiciel de démonstration fourni sous licence à titre d’essai pour une période limitée. N’utilisez Boot Camp Bêta ni dans un environnement d’exploitation commerciale, ni avec des données importantes. Il est recommandé d’effectuer une copie de sauvegarde de toutes vos données avant d’installer ce logiciel et de réaliser des sauvegardes régulières tout au long de son utilisation. Vos droits d’utilisation de Boot Camp Bêta sont soumis à l’acceptation des termes du contrat de licence de logiciel fourni avec ce logiciel.

C’est un bon début.

Maintenant, ouvrons la documentation :

AVERTISSEMENT :
Boot Camp Bêta est une préversion de logiciel, soumise à licence et distribuée à des fins d’essai pour une durée limitée. N’utilisez pas Boot Camp Bêta dans un environnement d’exploitation commerciale ou pour interagir avec des données importantes. Vous devez sauvegarder toutes vos données avant d’installer ce logiciel et les sauvegarder régulièrement tout au long de son utilisation. Vos droits à l’utilisation de Boot Camp Bêta sont soumis à l’acceptation des termes du contrat de licence accompagnant ledit logiciel.

Donc, on sait depuis le début que Boot Camp est disponible en version limitée dans le temps : il ne s’agit pas d’un produit offert en cadeau avec chaque Mac. Ce qui est offert, c’est la possibilité de le tester, comme l’indique le mot beta.

Boot Camp a donc été un « cadeau » offert aux utilisateurs durant un an et demi. Mais plus encore que la possibilité de tester les bugs du logiciel, cette période de test vous aura permis de jauger son intérêt réel pour vous. Réfléchissons : si Boot Camp a vraiment révolutionné votre utilisation du Mac, alors, il n’est pas interdit de penser que les 129$ (on a pas encore le tarif en euros, mais on peut supposer que ça en sera proche) de Leopard ne seront finalement pas si importants si on considère l’économie effectuée sur l’achat d’un vrai PC. En revanche, si vous avez trouvé qu’au final, ça ne vous a pas apporté grand chose, l’expiration de Boot Camp ne vous fera sûrement pas si mal que ça. Cas concret : je n’utilise pas Boot Camp, car j’ai besoin de travailler dans Mac OS X plus que dans Windows, et les solutions de virtualisation sont meilleures pour moi.

Autre point important : on ne sait pas encore dans quelles limites Boot Camp ne fonctionnera plus à la sortie de Leopard. Mais je pense que quand Apple dit « Boot Camp ne fonctionnera plus à partir de la sortie de Leopard », il faut plutôt lire : « L’assistant Boot Camp ne sera plus utilisable à partir de Leopard, MAIS vous pourrez toujours démarrer sous Windows si nécessaire ». Cela semblerait être un compromis acceptable si vous en acceptez la conséquence : si vous devez réinstaller entièrement votre Mac, vous devrez passer sous Leopard au préalable. » Ça semblerait être un bon compromis (même si je n’ai aucune preuve de ce que j’avance, c’est juste une supposition).

Là où c’est plus gênant, c’est si on vous a vendu un Mac en vous disant « mais oui, vous pouvez faire tourner Windows dessus ! » sans qu’on vous ait averti des conséquences liées à l’utilisation de Boot Camp. Là, il faut se retourner contre le vendeur, pas contre Apple, qui n’a fait aucune promesse sur Boot Camp. D’ailleurs, si ce dernier n’est pas installé par défaut sur les Mac depuis un an et demi et oblige à aller le télécharger sur le site d’Apple, il y a sûrement une bonne raison non ?

Mais c’est comme ça : même si Apple a mis tous les garde-fous possibles, même si les conditions d’utilisation de Boot Camp sont bien indiquées dès le départ, il y aura encore des gens pour estimer qu’Apple les a « floués ». Même si elle ne fait, au final, que vendre une technologie qui leur simplifie une fois de plus énormément la vie, et au final leur génère des économies substantielles en évitant l’achat d’un PC ET d’un Mac, et en faisant tourner Windows mieux que sur un vrai PC (c’est pas moi qui le dit, mais j’ai vécu assez d’expériences similaires). Tout en ayant laissé largement le temps de voir si cette technologie était faite pour eux ou non.

Pour 129$, la possibilité d’utiliser Windows de façon propre, et en bonus un système tout neuf. Au final, je ne trouve pas que ça soit si cher payé. Si ?

4 comments

  1. Renaud dit :

    Excellente mise au clair.

    En fait, Apple a préparé le terrain avant de sortir Bootcamp.

    La préparation s’est faite via 2 composantes:
    – Mac OS X 10.4.6: cette mise à jour a apporté deux ajouts au niveau de hdiutil (la version ligne de commande de l’Utilitaire Disque). Le premier consiste à permettre le redimensionnement de partitions existantes sans avoir à reformater le disque. La deuxième, plus importante, est un nouveau type de table de partition (la partie du disque qui identifie les différentes partitions). La mise à jour permet de créer des tables de partitions que Windows sait reconnaître.
    – Une mise à jour du firmware, qui apporte l’émulation du BIOS pour les OS qui en ont besoin.

    Donc, comme signalé dans cette mise au point, ce qui expirera, c’est l’assistant.

    Mais pour installer Windows sur un Mac, ce qu’il faut, c’est un disque dur formatté par un Mac OS X 10.4.6 avec un firmware mis à jour. Les seules personnes qui auront donc un (léger) problème avec l’expiration de Bootcamp sont ceux qui ont acheté un mac intel fourni avec un OS antérieur au 10.4.6, s’ils veulent reformatter leur disque: l’utilitaire disque du DVD d’installation ne permet pas de formatter son disque d’une manière telle que Windows le reconnaisse. Reste bien entendu le problème des drivers.

    Pour un complément d’info, je vous conseille cette lecture: http://refit.sourceforge.net/myths/

  2. Laurent dit :

    Juste en passant, c’est diskutil la commande, pas hdiutil qui lui manipule les image-disques. Et c’est le format de table de partitions GPT (GUID Partition Table) qui permet lui un redimensionnement des partitions alors que l’ancien format APM (Apple Partition Map) lui ne l’autorisait pas vraiment (je sais, des utilitaires le font…).

    Pour le billet, bah, quand Apple fait des betas privées tout le monde cherche à les récupérer pour râler. Quand Apple livre les betas en accès public, tout le monde les récupère et râle parce que soit ce n’est pas stable, soit c’est mal fini, soit ce n’est pas en français, soit plein d’autres trucs (j’y ai eu droit à l’AE pour Safari 3). Franchement, je ne vois pas ce qu’il y a de nouveau :-)

  3. Pierre dit :

    Salut, très juste mise au point, mais je souhaite répondre aux commentaires ci-dessus : la version de l’utilitaire de disque livrée avec Léopard va permettre le redimentionnement, la suppression / création de partition à la volée sans formatage !!!

    Dans la zone de création de partition, on voit la zone qui montre le disque dur, et aussi une petite opacité bleutée en son sein qui montre l’espace réellement utilisé sur la totalité du disque, le simple déplacement de la séparation laisse de la place pour la création d’une seconde partition. et de la même façon un clic sur une partition puis sur le bouton (-) supprime cette dite partition (attention à vos données si ce n’est pas la partoche de boot) et permet de ragrandir (ca se dit ??) la partition principale à l’ensemble du disque … très bien joué !!!!

    cependant, à aucun moment en faisant cette manip je n’ai reussi à installer windows sans l’assistant de partitionnement BootCamp. La partition ne peut etre faite en mode MSDOS et être vue par l’installateur Windows, il faut d’abord la partitionner en HFS+ puis la formater en MS-DOS pour qu’elle soit reconnue par l’installeur Windows… de plus une fois le windows installé sur la bonne partition, il n’a pas été possible de rebooter sur la partition en question (problème avec HAL.DLL). par contre une fois partitionné avec l’assistant bootcamp .. là ca a été nickel … en effet, l’utilitaire Bootcamp livré avec Leopard beta refuse de se lancer si celui-ci n’est pas lancé depuis le disque interne !!! d’ou cette recherche de manip !

  4. ericb dit :

    C’est quand même un peu la politique du dealer ce qu’à fait Apple … t’en veux t’en veux … Perso, je trouve cela malsain.

    Ensuite, j’ai beau relire le billet, je ne trouve que mention de Windows.

    Pourquoi y en a-t-il toujours seulement pour Windows ? On peut _aussi_ installer Linux sur un Mac, et je peux dire que cela fonctionne très très bien

    Faudra-t-il payer 129 euros aussi pour installer Linux sur un Mac ?

    Si c’est le cas, c’est inadmissible