Archive for 30 novembre 2007

Boite vocale visuelle : déjà active ?

Sur son (très mauvais) site, Orange annonçait il y a encore peu que la boite vocale visuelle (Visual Voicemail) ne serait active qu’en janvier. Pourtant, il semble qu’elle est déjà fonctionnelle, du moins chez moi. Même si durant la journée, il y a eu quelques vapeurs.

Donc, ça marche, mais pas encore, mais parfois si. Et ma fois, c’est bien pratique.

Sinon, la portabilité du numéro semble bien activée et devrait avoir lieu pour moi le 5 décembre, soit une semaine. Ma vie ne vous intéresse peut-être pas, mais si vous vous posiez la question sur le délai, ben voilà, vous savez maintenant que ça vous prendra une semaine.

100 euros

C’est la somme gagnée par un de mes voisins de file hier pour le lancement de l’iPhone.

Et comment les a-t-il gagnés ? Facile : le dit jeune homme ne faisait en fait qu’accompagner un de ses copains qui allait, lui, acheter le Précieux. Alors que nous étions à moins d’une heure de passer la barrière fatidique des gardes du corps (très aimables au demeurant), un autre de mes sympathiques voisins a raconté l’histoire de ces gens aux US qui font la queue pour ensuite vendre leur place aux retardataires. « Ah ben pourquoi pas tenter ? », s’est donc dit notre jeune ami. Et ni une, ni deux : il a remonté la foule, et a vendu sa place à quelqu’un loin, loin derrière, pour 100€ cash.

Quand on vous dit que l’iPhone nous rendra tous dingues :-)

iPhone @ Home (enfin)

J’étais sur les Champs vers 17 heures ce mercredi soir. Rentré dans la boutique vers 20h45.

En résumé :

  • Trop froid ;
  • Trop long (et encore, quand je repense à la file d’attente quand je suis parti vers 21h45…) ;
  • Trop froid (non, vraiment il faisait trop trop froid) ;
  • Trop triste (pas content de quitter Bouygues, mais au niveau du forfait, pas grand chose de comparable à l’offre Orange) ;
  • Mais aussi… trop de joie, et trop de… raaaaaah putain qu’il est beau. Et cool. Et…

    Bref, c’était long, c’était chiant, mais je regrette pas. Tant pis, au moins j’aurai fait un lancement de produit dans ma vie. C’était pas le plus réussi, certes, mais au moins je l’aurai fait.

    Pour le côté technique pure : branchement sur le Mac, demande d’activation, c’était OK dans les 30 secondes qui ont suivi (migration de Bouygues vers Orange, avec portabilité du numéro active dans une semaine). Synchro nickel. Happy face.

    DeployStudio Server beta11

    Nouvelle version beta du logiciel de création de master et de déploiement pour Mac… et maintenant pour PC, chic !

    À voir par là.

    Mac OS X 10.5.1 dispo

    Et ben ça aura pas trainé.

    À propos de Mac OS X 10.5.1

    Outre les quelques bugs corrigés, je note un truc en particulier :
    « Dans l’onglet Coupe-feu des préférences de sécurité, l’option « Tout bloquer » s’appelle désormais « Autoriser seulement les services essentiels » ».
    En clair : Apple s’est faite taper dessus parce que l’option « Tout bloquer » dans le coupe-feu ne bloquait pas tout (certains ports restaient ouverts, en particulier Bonjour et Kerberos).
    La solution a donc été toute trouvée : plutôt que de bloquer effectivement tout le traffic entrant, l’article est devenu « Autoriser uniquement les services essentiels ».

    Ça c’est du correctif :-)

    PackageMaker : la gemme cachée de Leopard

    J’en ai parlé très rapidement dans mon Top 10 de ce que j’aime dans Leopard, mais je trouve que cette capacité n’a pas été assez mise en avant.

    On peut donc, avec Package Maker (installé avec les outils développeurs) créer des packages d’installation (.pkg) via snapshot. C’est archi-utile pour déployer un logiciel qui n’est pas proposé sous forme de package pour Mac OS X (exemple : les logiciels d’Adobe ou Quark, ou tout ce qui utilise un installeur Vise), ou pour savoir ce qui est post-installé par une application (exemple : les fichiers de préférence générés par l’application, voire les petits fichiers installés mais non mentionnés même dans l’historique d’installation… oui, XPress, je te regarde !).

    Le principe pour générer un package est donc devenu archi-simple :

  • Lancez l’application Package Maker (dans /Developer/Applications/Utilities), et donnez un nom à votre projet ;
  • creer-package.png

  • Cliquez sur le bouton + en bas à gauche et sélectionnez Add Snapshot Package ;
  • add-snapshot-package.png

  • Cliquez sur le bouton Start. À partir de ce moment, lancez l’installation complète de votre logiciel, lancez le logiciel lui-même une fois installé, et voyez si tout se comporte bien.
  • Retournez dans Package Maker, puis cliquez sur Stop, puis Next. Un listing des fichiers installés et modifiés s’affiche, joie ! Décochez ceux qui ne vous intéressent pas (logs, caches…) ;

    package-result.png

  • Cliquez sur Save, puis enregistrez votre projet.
  • Modifiez les paramètres comme vous le souhaitez, puis… y’a plus qu’à packager (huh huh) tout ça en cliquant sur Build, et hop, un joli package pour vous, à déployer via ARD, la commande installer ou tout autre logiciel qui gère des packages !

    Magique, je vous dis.

    (Vous retrouverez cette astuce et bien d’autres dans le livre Leopard Efficace, qui sortira… dès qu’il sera prêt, promis !)

    Retirer les applications obsolètes de la synchro .Mac

    Il y a quelques jours, un ami m’a exposé un problème résumé dans la copie d’écran suivante :
    Préférence .Mac incorrecte

    Comme vous le voyez, certaines applications ne retirent pas leurs préférences de la synchronisation .Mac après suppression du disque dur. Même si ça ne pose pas de souci à priori, c’est agaçant.

    Pour corriger ce problème, il faut installer les outils développeurs (livrés avec votre copie de Mac OS X) et lancer l’application Syncrospector dans /Developer/Applications/Utilities.
    Puis, cliquez sur le menu Clients et sélectionnez Schema.0

    Sélectionnez dans la liste la préférence qui vous cause souci (ici, j’ai choisi com.panic.transmit.favorites en exemple, mais ça aurait du être com.barebones.yojimbo.yojimbodata ou com.microsoft.entourage.notes). Cliquez sur Unregister, et validez.
    Fenêtre Syncrospector
    Ouvrez la pref système .Mac, sautez de joie en battant des bras.

    (ah, rien à voir, quoi que, y’a un nouveau bouton Paypal en haut à droite de ce blog, des fois que vous trouviez ce type d’astuces utiles, que vous aimez vraiment son auteur et que vous ayez vraiment trop de sous sur votre compte en banque…).

    Lancer une application non autorisée en mode Finder Limité

    Le mode Finder limité (accessible dans la préférence Contrôle Parental sous Leopard) peut être utilisé pour n’autoriser que certaines applications à être lancées.

    Manque de bol, ce système est loin d’être infaillible. Démonstration :

  • Autorisez uniquement Safari à être lancé ;
  • Tapez dans la barre d’URL ou un quelconque champ texte :
    tell application "TextEdit" to activate
  • Sélectionnez ce texte ;
  • Cliquez sur le menu Safari > Services > Éditeur de scripts > Exécuter en tant qu’AppleScript
  • Et hop, TextEdit se lance. Sans rien demander à qui que ce soit.

    Notez que ce bug n’est pas nouveau, à ce niveau c’est même considéré comme une feature du système. Donc, le contrôle parental, c’est bien, mais si votre (ma) gosse est très intelligent(e), il (elle) aura vite fait de le contourner. Méfiance, donc.