Archives de catégorie : iPhone

Développeurs, start your engines… in février

Annonce de Steve : Le SDK pour l’iPhone sera disponible pour février.

Qu’Apple prenne son temps est logique : le développement de l’iPhone a déjà retardé le lancement de Leopard, et développer un nouvel SDK ne se fait pas non plus en claquant des doigts. D’autant plus qu’il semble que la mise à jour 1.1.1 de l’iPhone était quasiment plus un nouvel OS qu’autre chose… Ce qui veut dire, frameworks non stabilisés, donc problèmes pour les développeurs. Et je passe sur les problèmes de nouveaux paradigmes à assimiler : pas de bureau, de barre de menu, de copier-coller… Autrement dit, une application pour iPhone ne sera certainement pas conçue comme une application Mac OS X.

J’y vois aussi un autre avantage : en annonçant aujourd’hui le SDK pour février, Apple coupe l’herbe aux hackers, qui vont voir leurs travaux d’un intérêt très limité, puisque annihilés dès février prochain (et sûrement avec une nouvelle mise à jour…). Et ce délai permet aux développeurs de se « faire la main » en se concentrant sur Leopard dès aujourd’hui.

Sinon, intéressant de voir qu’Apple mise de plus en plus sur les signatures numériques des applications. Certes, cela complexifie un peu le travail pour les développeurs, surtout les plus petits, mais c’est un bon moyen de s’attaquer aux problèmes de sécurité sur les téléphones portables.

Décidément, les 24 dernières heures auront été riches en émotions :-)

Mais où est Steve ?

Le jeu depuis hier n’est pas « où est Charlie ?« , mais bien « où est Steve ? ». Car tout le monde l’attend de pied ferme à Paris, pour nous dire quand est-ce qu’il sera dispo et à quel sauce avec data illimités mais pas trop on sera mangé bientôt chez nous, bon sang de bois. Et aussi si on aura droit à la 3G et au GPS intégré en exclusivité, parce que la France, merde, quoi.

Donc, selon certains, Steve serait au pôle nord en train d’expliquer aux pingouins pourquoi ils devraient faire un procès à Linux, mais que c’est pas grave car il peut aussi mettre un costume et atterrir à Paris pour signer un contrat en deux secondes top chrono (ça se signe très très vite les contrats), alors que pour d’autres, c’est la faute au patron d’Orange qui avait son BlackBerry en rade, et que du coup il a pas noté qu’ils avaient rendez-vous aujourd’hui avec Steve, qui de toute façon n’avait pas la bonne heure de rendez-vous non plus car le serveur CalDav de Mac OS X Server 10.5 de Leopard n’est pas encore prêt et que du coup il a du le synchroniser avec un serveur Exchange 2008, qui n’est pas non plus encore prêt (mais c’est encore une fois la faute à Bill Gates). Une autre théorie affirme que ça serait parce que Steve a confondu son iPhone et son iPod Touch, et qu’il n’a du coup pas pu noter le RDV dessus, vu qu’on peut pas rajouter de RDV sur l’iPod Touch.
Selon encore d’autres sources, Steve Jobs serait devenu une entité purement électronique, et aurait carrément fusionné avec ses produits.

(Mode journaliste ayant besoin de conclure son article sur une note humoristique)
À moins qu’entre la Pomme et Orange, il y ait un accord pour nous prendre… (bien faire une pause comme les journalistes de M6 à la fin des reportages) pour des poires.

(Retour à la normale)
Et pour ceux qui tiennent quand même à trouver Steve Jobs, je leur propose en vraie exclusivité véridique sa position actuelle. Je pense que je serai de toute façon pas moins loin de la vérité que les autres.


View Larger Map

Mise à jour 1.1.1 de l’iPhone et bouton Home

L’iPhone va autoriser, après mise à jour en version 1.1.1, la pression double sur le bouton Homecomme le prouve Engadget.

Mais cette màj fera-t-elle sauter le desimlockage logiciel ? C’est évidemment le mystère numéro un, et le problème posé par cette opération quand elle est effectuée via les méthodes actuelles : accepteriez-vous d’avoir un iPhone bridé et bloqué dans une version de firmware datant de Mathusalem, si vous l’aviez desimlocké ? Bon, là, ce n’est pas forcément une avancée majeure, mais c’est pas désagréable non plus.

(Via DaringFireball)

iSuppli, je t’en supplie : cesse tes c*nneries

Sur Mac4ever, Arnaud nous informedes nouvelles prouesses d’iSuppli. iSuppli est une sorte de Ministère de la Magie, capable de donner le coût des composants d’un produit, simplement en le regardant. Pas en l’ouvrant et en l’analysant, non : en observant ses photos.

Vous ne me croyez pas ? J’ai retrouvé l’analyse de John Gruber sur le coût de l’iPhone. iSuppli avait alors fait une estimation des coûts de l’iPhone une semaine après son annonce, à un moment où personne n’en avait un sous la poche à analyser, alors que tout le monde ne pouvait faire que des supputations sur son type de processeur.

Le plus fort n’était pas encore qu’iSuppli puisse utiliser des rayons cosmiques pour analyser le contenu de l’iPhone. Mais surtout, que le coût de son système d’exploitation, OS X, soit évalué à… sept dollars. Pas plus, pas moins. D’où vient ce chiffre ? Mystère. On ne sait pas combien d’ingénieurs ont bossé dessus, durant combien de temps, mais il coûte à Apple sept dollars, c’est le chiffre magique d’iSuppli. Cela dit on sait tous que le chiffre sept a des vertus magiques, ça doit être pour ça.

Les chiffres d’iSuppli sont donc à prendre non pas avec des pincettes, mais à diriger vers la Corbeille tout court : quand une société réussit à proposer l’analyse du coup d’un produit sans même le toucher et à sortir des chiffres sans se poser de questions, ça ne s’appelle plus de l’analyse, mais de la fumisterie.