Adieu Mac OS X Server, petit ange parti trop tôt

Comme souvent chez Apple, les enterrements de produits sont effectués de façon bien plus discrète que les lancements (bon, sauf pour Mac OS 9, à l’époque). C’est le cas pour macOS Server, né Mac OS X Server, présenté avant même Mac OS X, dans sa fameuse version Rhapsody en 1999 par Steve Jobs.

Mac OS X Server, c’était le produit qu’on voyait concurrent ultime de Windows NT à l’époque. Multi-tâche, bardé de services, et taillé pour le futur, il proposait des nouveautés impressionnantes pour l’époque, et relativement simples à mettre en œuvre, comme le Netboot ou QuickTime Streaming Server.

Mac OS X Server - Higher Intellect Vintage Wiki
Si vous avez eu cette boite chez vous et avez fait mumuse avec : vous êtes vieux.

Et les années avançant, Apple l’avait encore de plus en plus équipé, avec des fonctions aussi qui lorgnaient directement vers Exchange (toute la partie collaboration avec ce qu’Apple nommait Teams et qui embarquait les calendriers et contacts partagés ainsi que le wiki), de la gestion de SAN avec Xsan, du réseau, de la gestion de poste de travails, un serveur de podcasts… Une vraie boite à outils multifonctions !

C’est par une simple note technique mise à jour ce 21 avril qu’Apple annonce la fin de macOS Server, qui n’était plus que l’ombre de lui-même depuis plusieurs années, la plupart de ses fonctions ayant migré au sein de macOS tout court (comme le partage de fichiers – qui a en fait toujours été là – ou le serveur de cache), ou sur d’autres solutions en ligne. Ou complètement dézinguées, en fait.

Curieusement, je ne suis pas particulièrement triste de cette disparition. Même si j’ai consacré beaucoup de temps à Mac OS X Server, et qu’il a été le moteur de l’activité de Gete.Net Consulting au tout début de mon activité il y a bientôt 16 ans, j’avais anticipé sa disparition complète il y a quatre ans, et déjà annoncé qu’il fallait se préparer à migrer sur d’autres plate-formes. Eh, j’avais même fait son éloge funèbre !

Note pour plus tard : le t-shirt moulant, c’est bien, mais avec quelques kilos de moins.

On peut toujours s’interroger sur les raisons de la fin de macOS Server, mais la raison principale pour moi tient en un mot : iPhone. À partir du moment où l’iPhone a été annoncé en janvier 2007, tous les regards se sont tournés vers le nouveau bébé prodigieux de Steve Jobs, à juste titre d’ailleurs. Mais déjà, à l’époque, Apple avait du retarder le lancement de Mac OS X Leopard pour que l’iPhone sorte dans les temps, et il aura fallu attendre Snow Leopard pour que toutes les fonctionnalités les plus ambitieuses de Mac OS X Server soient vraiment en place et (à peu près) stabilisées.

Stabilité… Cela aura d’ailleurs été le principal souci de Mac OS X Server. Oh, sur l’ensemble des services, ça tournait pas trop mal, mais la partie annuaire (Open Directory) n’a jamais été aussi solide qu’elle aurait du être. De ce point de vue, Mac OS X Server aura toujours été décevant alors qu’il aurait du être un parangon de stabilité. Et à partir du moment où Mac OS X Server est devenu une simple application installée par dessus Mac OS X, où le serveur était facturé 30 balles, le désintérêt d’Apple pour sa plate-forme était avéré.

Une fois le Xserve tué dans l’oeuf, le Mac mini Server dégagé, il n’y avait plus trop d’illusions à se faire. Le destin de Mac OS X Server était scellé, et ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’il soit définitivement mis à la porte. Il ne me reste donc plus qu’à migrer les quelques rares Mac mini Server encore en place chez mes clients pour définitivement tourner la page.

Mais quelle belle page de l’informatique Mac OS X Server aura été, que de formations auront-nous donné, et de certifications passé. Good bye, old friend, et merci à toi. Tu seras resté pendant plusieurs années un vrai compagnon de route, capricieux mais sympathique. qui m’aura accompagné durant de chouettes aventures, qui m’aura fait bouger dans le monde, qui m’aura fait rencontrer plein de gens sympa, et pour qui j’aurai fait du debug en veux en voilà.

Salut à toi, et pense bien à faire la bise à Mac OS 9 et ClarisWorks de ma part.

Une réflexion sur « Adieu Mac OS X Server, petit ange parti trop tôt »

  1. Objet: Re: XServe RIP
    Date: samedi 6 novembre 2010 18:29:14 heure normale de l’Europe centrale De: Steve Jobs
    À: Vincent
    Hardly anyone was buying them.
    Sent from my iPhone

    ça sentait effectivement le sapin…
    :(

Les commentaires sont fermés.